Changer d'édition

L'interview du Grand-Duc vient semer le trouble
Luxembourg 4 min. 17.02.2021

L'interview du Grand-Duc vient semer le trouble

Onze mois après la publication du rapport Waringo, le Grand-Duc est revenu sur le rôle de la Grande-Duchesse dans une interview. Des propos qui n'ont nullement «amusé» Xavier Bettel.

L'interview du Grand-Duc vient semer le trouble

Onze mois après la publication du rapport Waringo, le Grand-Duc est revenu sur le rôle de la Grande-Duchesse dans une interview. Des propos qui n'ont nullement «amusé» Xavier Bettel.
Photo : Guy Wolff
Luxembourg 4 min. 17.02.2021

L'interview du Grand-Duc vient semer le trouble

Alors que le Premier ministre Bettel informait, mardi, les députés de l'avancement des réformes à la Cour grand-ducale, les déclarations du Grand-Duc Henri dans «Paris Match» sur le rôle de la Grande-Duchesse créent la confusion.

(ASdN avec Danielle Schumacher) - Voilà un peu plus d'un an que Jeannot Waringo a présenté son rapport, révélant des lacunes au sein de la Cour grand-ducale. Onze mois après la parution du document qui a fait grand bruit, le CSV a voulu en savoir plus sur l'état de la mise en oeuvre des réformes. Prise de fonction de la nouvelle Maréchale de la Cour, nouveau site internet plaçant le chef d’État au cœur des activités de la monarchie, budget clair et transparent ont ainsi été évoqués en commission parlementaire... 


x
La Maison du Grand-Duc disposera de 17,5 millions d'euros
Le gouvernement accordera une rallonge pour 2021 à leurs altesses royales. Mais le budget se limitera à financer les seuls frais de fonction et de représentation du chef de l'Etat et ses proches, mais plus les dépenses personnelles.

Pour le Premier ministre Xavier Bettel (DP), si le processus de la mise en œuvre des recommandations n’est pas encore terminé, il «est sur la bonne voie». «Je n'ai pas entendu grand-chose de nouveau», regrette néanmoins Léon Gloden (CSV), mardi après la réunion de la commission.

Selon le député, certaines questions restent en suspens, notamment au sujet du nouveau comité de coordination, en charge de la coopération entre le gouvernement et la Maison du Grand-Duc. Une chose est sûre, pour le président de la commission Mars Di Bartolomeo (LSAP), il reste une importante marge pour améliorer la «communication».  

Pour moi, la monarchie doit être portée par le couple régnant

Grand-Duc Henri

Et justement, en parlant de communication, le Grand-Duc Henri et la Grande-Duchesse Maria Teresa ont accordé une interview, mi-février, au magazine Paris Match, à l'occasion de leurs noces d'émeraude. Outre des déclarations personnelles, le couple revient sur la récente réorganisation de la Cour grand-ducale. Interrogé sur le rôle de l'épouse du chef de l'État, le Grand-Duc Henri répond : «Nous sommes un couple, mais aussi un binôme au service du pays» avant d'ajouter que «l'apport du conjoint, en l'occurrence de l'épouse, est extrêmement important dans la fonction royale et dans la mission du chef d'Etat». 

Concernant la Maison du Grand-Duc nouvellement créée, il déclare : «On a changé d'appellation pour focaliser sur la fonction constitutionnelle du chef de l'Etat, mais pour moi, la monarchie doit être portée par le couple régnant de la famille grand-ducale».


«Aucun rôle n'est prévu pour la Grande-Duchesse»
Pour la première fois depuis la publication du rapport Waringo, le Premier ministre s'est officiellement positionné sur le fonctionnement de la Cour. Pour Xavier Bettel, les conclusions rendues par son émissaire spécial serviront de «base solide» en vue d'une «modernisation de la monarchie»

Des déclarations qui contrastent fortement avec la déclaration principale du rapport Waringo, dans laquelle aucun rôle officiel n'est prévu pour l'épouse du chef de l'État. Des propos qui ont nullement «amusé» Xavier Bettel. Ces derniers mois, le Premier ministre avait souligné à plusieurs reprises que la réforme prévue était soutenue par le Grand-Duc Henri.  

Mais ces déclarations à la presse interrogent la commission sur un autre point. Car si le Grand-Duc peut librement parler des sujets purement privés, lorsqu'il s'exprime en sa qualité de chef de l'Etat, ses déclarations doivent être approuvées par le gouvernement. Or, si l'entretien relève de questions essentiellement personnelles, les deux passages dépassent clairement la sphère privée.


Pol, Luxemburg/Serbien, offizieller Besuch von Premierministerin A-Brnabić, Xavier Bettel, Grand Duc Henri, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Passage en force sur la Maison du Grand-Duc
Xavier Bettel et ses ministres ont choisi de faire passer la réforme du fonctionnement du Palais via un simple décret. De quoi heurter les députés CSV jugeant irrespectueux le procédé et qui souhaitaient une loi sur le sujet.

Or, le Premier ministre Bettel n'aurait pas été informé, comme il aurait dû l'être, confirment plusieurs sources. L'entretien n'a pas non plus été discuté avec le bureau de la Maréchale de la Cour, pourtant responsable de la communication interne et externe du Grand-Duc. 

De son côté, Jeannot Waringo a pris note de l'interview dans Paris Match avec incompréhension. L'ancien haut fonctionnaire s'est ainsi dit surpris, mais surtout déçu; les déclarations du Grand-Duc allant à l'opposé de ce qu'il avait défendu dans son analyse. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La Maison du Grand-Duc disposera de 17,5 millions d'euros
Le gouvernement accordera une rallonge pour 2021 à leurs altesses royales. Mais le budget se limitera à financer les seuls frais de fonction et de représentation du chef de l'Etat et ses proches, mais plus les dépenses personnelles.
x
Le Grand-Duc dénonce des «rumeurs très blessantes»
20 ans jour pour jour après sa prestation de serment, le grand-duc Henri évoque auprès du «Luxemburger Wort» les grandes évolutions des deux décennies écoulées. Et donne sa vision de la réforme entamée de la Cour grand-ducale.
Politik, Großherzog Henri, Grand-Duc Henri, Großherzoglicher Palast Luxemburg, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
La délicate transcription du rapport Waringo
L'analyse des dysfonctionnements de la relation entre la Cour grand-ducale et l'Etat dévoilée en début d'année a déjà entraîné bien des changements. Mais c'est à pas feutrés que les réformes attendues sont mises en place, en attendant la nouvelle loi fondamentale.
(de g. à dr.)  Lydie Polfer, bourgmestre de la Ville de Luxembourg ;  Yuriko Backes, maréchale de la Cour ; Fernand Etgen, président de la Chambre des députés ; S.A.R. le Grand-Duc ; lieutenant-colonel Robert Kohnen, aide de camp auprès de la maison grand-ducale ; Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d'État ;
Une Maison du Grand-Duc et un budget «transparents»
Les recommandations du rapport Waringo n'étaient pas la priorité du gouvernement ces derniers mois, mais le dossier avance. C'est ainsi que le budget qui prendra en compte les activités officielles de la monarchie devrait être prêt à l'automne alors que le personnel rattaché à la Cour dépendra de la fonction publique.
Lokales,Grand-Duc Jean.Transfert Colmar-Berg/Palais.- GRAND-DUC JEAN: - Transfert de la dépouille mortelle (Palais) -  Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
La cour grand-ducale se réorganise
Pas de doute : il y aura un avant et un après "rapport Waringo". Ainsi, deux conseillers spéciaux viennent d'être choisis pour assister leurs altesses à mettre en œuvre les recommandations énoncées.
«Aucun rôle n'est prévu pour la Grande-Duchesse»
Pour la première fois depuis la publication du rapport Waringo, le Premier ministre s'est officiellement positionné sur le fonctionnement de la Cour. Pour Xavier Bettel, les conclusions rendues par son émissaire spécial serviront de «base solide» en vue d'une «modernisation de la monarchie»