Changer d'édition

L'inoubliable tornade du 9 août 2019
Luxembourg 7 4 min. 09.08.2021 Cet article est archivé
Catastrophe naturelle

L'inoubliable tornade du 9 août 2019

Au total, plus de 300 maisons avaient fait les frais du passade des vents.
Catastrophe naturelle

L'inoubliable tornade du 9 août 2019

Au total, plus de 300 maisons avaient fait les frais du passade des vents.
Photo: Claude Piscitelli
Luxembourg 7 4 min. 09.08.2021 Cet article est archivé
Catastrophe naturelle

L'inoubliable tornade du 9 août 2019

Si cette année a été marquée par l'épisode diluvien de la mi-juillet, voilà deux ans c'est le vent qui allait martyriser le sud-ouest du Luxembourg. Des centaines de millions de dégâts là encore.

(pj avec Jean-Philippe SCHMIT) 9 août 2019. Jusqu'à cette mi-juillet, la date était dans tous les esprits comme le désastre météorologique le plus important ayant frappé le Luxembourg. Depuis, les pluies des 14-15 juillet sont venues bousculer du haut de ce triste podium la tornade d'il y a deux ans. Coup de vent qui avait frappé le Sud du pays, et plus spécialement Pétange et Bascharage.


Lokales, online, Pétange, visite Xavier Bettel, Taina Bofferding, Grand-Duc Henri ,Tornado, Sturm, der Tag danach, Aufräumarbeiten,   Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Une tornade ravage le Sud
Pendant 10 minutes, le vendredi 9 août 2018 au soir, des vents atteignant 250 km/h ont soufflé sur les communes de Bascharage et Pétange, détruisant partiellement plusieurs centaines de maisons. Si aucun mort n'est à déplorer, les dégâts s'élèvent à quelque 100 millions d'euros.

En plein été caniculaire, des vents à près de 180 km/h avaient réussi à soulever des toits entiers, déplacer des mobil-homes, arracher des branchages, engendrer des projectiles brisant tout à leur passage et, au final, causer pour près de 100 millions d'euros de dégâts.

Quinze minutes apocalyptiques. «À Käerjeng, la plupart des dégâts causés par la tempête ont été réparés», déclare aujourd'hui, Frank Pirotte, conseiller communal CSV. «Le dossier tornade est clos.» Au ministère de la Famille (sollicité pour des aides urgentes), on reconnaît que seuls quelques dossiers restent encore à solder. Pour une quarantaine de familles aidées dans l'urgence de la situation. 

En plus des dédommagements publics et des dédommagements des assureurs, la solidarité nationale aura permis aux sinistrés de tourner la page. Côté assureurs, la note a été salée. Côté particuliers, les dons ont afflué. Il a ainsi fallu encaisser puis répartir près d'un million d'euros. Du jamais-vu.

Deux ans séparent cette même vue...
Photos: Laurent Blum, Chris Karaba

Des montants à la hauteur des dégâts. Sans tout lister, à Pétange rien que dans la rue des Prés 16 maisons avaient perdu leur toiture . A Bascharage, 400 arbres ont été endommagés, 50 habitations se sont retrouvées à nu (on en dénombrera 314 endommagées au final), des poteaux électriques ont été pliés par le souffle du vent. Sans même parler de ces dizaines de véhicules qui ont reçu des débris et dont il a fallu indemniser les propriétaires. Mais cela, fort heureusement, avec aucune victime à déplorer.

Deux ans après la tornade, les dégâts ont été réparés, et la soixantaine d'habitants qui avaient dû quitter leur logis rendu inhabitable ont retrouvé leur adresse. Malchance, c'est dans le même secteur endommagé par le coup de vent d'août 2019 que, cet été, deux grosses averses sont venues causer des inondations dans les sous-sols. Moins de dégâts, mais quelle poisse! 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.