Changer d'édition

L'INL fête ses dix ans avec succès
Luxembourg 2 min. 22.05.2019

L'INL fête ses dix ans avec succès

L'INL fête ses dix ans avec succès

Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 22.05.2019

L'INL fête ses dix ans avec succès

Marc AUXENFANTS
Marc AUXENFANTS
Lancé le 22 mai 2009, l'Institut national des Langues a enregistré 121.500 inscriptions au cours de la décennie, portées notamment par une demande accrue pour le français et le luxembourgeois.

Ce mercredi, l’Institut national des Langues (l’INL) souffle ses dix bougies. L’occasion pour le ministère de l'Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse de faire le point sur les activités de l’établissement depuis sa création. Durant la période, ce dernier a ainsi enregistré quelque 121.500 inscriptions. En 2008/2009, 8.500 dossiers avaient été déposés. Dix ans plus tard, ce nombre est passé à 15.500, soit une augmentation de 80%. Pour répondre à la demande de cours, plus d’enseignants ont par ailleurs été recrutés: s’ils étaient 83 en 2009, ils sont désormais à 127 la décennie suivante. Le personnel administratif a lui été multiplié par 2,5.

Huit langues sont actuellement enseignées à l’INL: l’allemand, l’anglais, le chinois, l’espagnol, le français, l’italien, le luxembourgeois et le portugais, soit un total de 878 classes en 2018/2019 contre 363 en 2009. Le français, qui représente la langue dominante au travail, et le luxembourgeois demeurent les plus prisées. 


Le monde du travail reste dominé par le français
Pour 78% des personnes actives au Grand-Duché, la maîtrise de la langue de Molière demeure nécessaire sur leur lieu de travail. Devant l'anglais et le luxembourgeois. En revanche, à la maison, les choses s'inversent, selon les données publiées lundi par le Statec.

Devenu Institut national des Langues - en vertu de la loi du 22 mai 2009 - l’ancien Centre de Langues (CLL) - a vu ses missions élargies à l’évaluation et à la certification des compétences en langues, ainsi qu’à l’apprentissage de la langue luxembourgeoise.  Ainsi, plus de 13.000 candidats à la nationalité luxembourgeoise se sont inscrits au «Sproochentest Lëtzebuergesch» depuis décembre 2008. 

L’INL compte trois sites: à Luxembourg-Ville - dont le nouveau bâtiment a été inauguré en juin 2018 - à Mersch et à Belval


Sur le même sujet

Le monde du travail reste dominé par le français
Pour 78% des personnes actives au Grand-Duché, la maîtrise de la langue de Molière demeure nécessaire sur leur lieu de travail. Devant l'anglais et le luxembourgeois. En revanche, à la maison, les choses s'inversent, selon les données publiées lundi par le Statec.
L'Institut National des Langues répond à l'explosion de la demande
Le nouvel Institut National des Langues (INL) de Luxembourg a été inauguré, ce vendredi 29 juin, après trois ans de travaux. L'occasion d'aborder un souci qui concerne directement les établissements d'enseignement: comment faire face à la pénurie actuelle d'enseignants en luxembourgeois, face à une demande d'apprentissage qui explose ?
Inauguration de l'Institut national des langues, Karin Pundel, le 29 Juin 2018. Photo: Chris Karaba
Roy Reding: «La mixité ne se décrète pas, elle doit se vivre»
Roy Reding ne pratique pas la langue de bois. L'avocat est tête de liste de l'ADR et n'a pas particulièrement d'atomes crochus avec la langue française même s'il lui reconnaît une place de choix dans la société luxembourgeoise. Pour lui, "gouverner, c'est prévoir" et il nous explique comment l'actuelle législature a loupé le coche auprès des Luxembourgeois et des résidents étrangers.
ITV Roy Reding, ADR. Foto:Gerry Huberty
Nationalité luxembourgeoise: Comment l'obtenir en 2017
Fort d'un consensus politique au parlement, le ministre de la Justice, Felix Braz, table sur une entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la nationalité au 1er janvier 2017. Voilà, les principaux points de la nouvelle réforme du droit de la nationalité.