Changer d'édition

L'inflation inquiète les pétitionnaires
Luxembourg 2 min. 13.09.2022
Nouvelles pétitions

L'inflation inquiète les pétitionnaires

La proposition 2409 demande à ce que les prix des produits essentiels soient plafonnés.
Nouvelles pétitions

L'inflation inquiète les pétitionnaires

La proposition 2409 demande à ce que les prix des produits essentiels soient plafonnés.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 13.09.2022
Nouvelles pétitions

L'inflation inquiète les pétitionnaires

Anne-Sophie DE NANTEUIL
Anne-Sophie DE NANTEUIL
Limitation de la hausse des prix des produits essentiels, accroissement du photovoltaïque ou encore mise en place d'une action citoyenne contre la vente de drogues... Voilà autant de thèmes désormais soumis à l'avis du public à compter de ce mardi.

Nul doute que les pétitions publiques reflètent les préoccupations des résidents. Aussi, rien d'étonnant à ce que la moitié des onze nouvelles propositions validées par la Chambre des députés portent sur leur quotidien, et en particulier, des difficultés liées à l'inflation.


Les légumes frais sont parmi les produits alimentaires qui ont le plus augmenté.
Les prix des produits alimentaires ont bondi de 8%
Ce mercredi, le Statec dévoile que les prix des produits alimentaires ont augmenté, en moyenne, de 8% en un an.

Au cœur des préoccupations, sans surprise donc, l'énergie et la hausse des prix. La pétition 2421 appelle ainsi à accroître l'installation de panneaux solaires par la mise en place de «subventions directes aux garanties de prêts bancaires». La proposition 2409 réclame quant à elle de plafonner les prix des produits essentiels à savoir «l'essence, les produits alimentaires et produits d'hygiène».

Mais les résidents aspirent également à une meilleure qualité de vie et à une plus grande sécurité. Qu'il s'agisse de l'obligation du port du casque à vélo (2411), de l'interdiction de fumer en terrasse (2423), mais aussi de la mise en place d'une action citoyenne contre la vente de drogues illicites (2407).


Les salariés aimeraient travailler 8h de moins par semaine
Selon des données compilées par la Chambre des salariés, plus de 43% des employés luxembourgeois souhaitent passer moins de temps au boulot.

Le travail n'en est pas moins oublié. Si la réduction du temps de travail ou le développement généralisé du télétravail étaient au cœur des revendications ces derniers mois, la pétition 2416 réclame, elle, de «limiter les arrêts de maladie sans certificat médical». En particulier en ce qui concerne les fonctionnaires. 

Des agents et employés de l'Etat qui se trouvent également au centre de la pétition 2418. Cette dernière demande qu'il soit désormais possible de retirer «tout document» du dossier personnel qui pourrait affecter la carrière de l'intéressé.

4.500 signatures requises

Enfin, la pétition 2395 demande l'interdiction de la promotion et la légalisation des comportements sexualisés avec les enfants. En d'autres termes, «le pelotage» et les «médias sexuels pour enfants» ne doivent pas être «inconsidérément rejetés, soutenus, approuvés ou minimisés», précise son auteur. 

Pour rappel, les pétitions peuvent être signées en ligne ou sur papier dans les 42 jours suivant leur publication. Si elles atteignent 4.500 signatures, elles feront alors l'objet d'un débat public.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La pétition réclamant «2 jours de télétravail pour tous, y compris les frontaliers» a recueilli 14.000 signatures, qui doivent encore être validées par l'administration parlementaire avant que le texte soit discuté devant les députés.
Les frontaliers allemands bénéficient actuellement d'un quota de 19 jours de télétravail par an.