Changer d'édition

L'inflation en 2019 a dépassé celle de 2018
Luxembourg 2 min. 10.01.2020

L'inflation en 2019 a dépassé celle de 2018

Le prix des légumes frais a progressé de 6,8%, entre novembre et décembre dernier.

L'inflation en 2019 a dépassé celle de 2018

Le prix des légumes frais a progressé de 6,8%, entre novembre et décembre dernier.
Photo : Pierre Matgé
Luxembourg 2 min. 10.01.2020

L'inflation en 2019 a dépassé celle de 2018

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
En augmentant de 0,14% en décembre dernier, l'indice des prix à la consommation a eu pour conséquence de déclencher l'index. D'où l'augmentation de 2,5% des salaires, pensions, traitements et certains services à compter de janvier 2020.

Ceux qui voient le verre à moitié vide retiendront que le taux annuel d’inflation au Luxembourg est en hausse. De 1,5% en 2018, celui-ci est passé à 1,7% l'an dernier. Le dernier mois de 2019 aura ainsi vu les prix augmenter de 0,14%, selon les dernières mesures du Statec. Une hausse principalement due à la grimpée du prix des produits pétroliers. En un mois, ceux-ci ont globalement progressé de 0,21%, et cela avant même les augmentations de ces derniers jours.

En décembre, les automobilistes ont ainsi dépensé 0,3% de plus pour un plein de diesel qu'en novembre. Ou 0,2% de plus pour les modèles essence. Concernant, le mazout de chauffage, la facture a elle augmenté de 0,3%. En comparaison au même mois, en 2018, le poids de ces produits aura ainsi crû de 1% sur les dépenses des ménages.

La fin d'année, et l'arrivée des vacances scolaires d'hiver, ont aussi été marquées par une hausse du coût des billets d'avion. Plus 16,8% en un mois, excusez du peu. Le prix des voyages à forfait a lui aussi décollé, mais en moindre mesure, avec une progression de 2% des tarifs facturés.

L'alimentation aura coûté 1,2% plus cher en décembre 2019 que douze mois plus tôt. Pour décembre, le panier de la ménagère a surtout été sensible à la croissance des prix des légumes frais (+6,8%) mais aussi le renchérissement pour le poisson frais et surgelé, le riz et la viande de porc.

Les consommateurs, plus optimistes, qui voient le verre à moitié plein, retiendront que cette hausse de l'inflation en fin d'année 2019 aura eu le mérite de déclencher l'index, et avec lui une amélioration de 2,5% des revenus du travail. Même satisfaction à avoir concernant les étiquettes des boissons alcoolisées (spiritueux, vin et bière), du thé, des fruits et de la viande de bœuf et de veau qui ont été enregistrées à la baisse.


Sur le même sujet

Des consommateurs guère optimistes pour 2020
Pour le quatrième mois consécutif, l'index de confiance des consommateurs mesuré par la Banque centrale de Luxembourg est négatif. Les ménages hésitant du coup à faire des achats d'importance.
Reportage > Consommateurs, Foto Lex Kleren
Les prix à la consommation continuent d'augmenter
Les prix des autres biens et services progressent de 0,2% pour ce mois de juillet 2019. Selon les prévisions du Statec, la tranche indiciaire annoncée pour cet hiver pourrait tomber entre octobre et décembre.
Pour la Chambre des salariés, l'indexation et l'ajustement du salaire social minimum ne sont pas préjudiciables à la compétitivité de notre économie. 
(Photo: AFP)