Changer d'édition

«L'incertitude des tests n'est pas dramatique»
Luxembourg 5 min. 13.08.2020

«L'incertitude des tests n'est pas dramatique»

Pour le Dr Jean-Claude Schmit, directeur de la Santé, l'Education nationale ne pourra se passer de mesures identiques à celles prises dans le secteur de la construction. Autrement dit : des tests covid avant la rentrée?

«L'incertitude des tests n'est pas dramatique»

Pour le Dr Jean-Claude Schmit, directeur de la Santé, l'Education nationale ne pourra se passer de mesures identiques à celles prises dans le secteur de la construction. Autrement dit : des tests covid avant la rentrée?
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 5 min. 13.08.2020

«L'incertitude des tests n'est pas dramatique»

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Alors que le Luxembourg s'apprête à entamer une deuxième phase de dépistage de masse, une incompréhension est née autour de cas de personnes infectées par le covid-19 mais passées à travers les mailles du filet. 20% des gens testés, ou 0,2%? Jean-Claude Schmit, le directeur de la Santé, précise les chiffres.

Propos recueillis par Didier Hiégel

Dr Schmit, la fourchette des chiffres officiellement avancés du nombre de faux négatifs au covid-19 est passée de 20% à 0,2%... Une variation très importante. Expliquez-nous ce qu'il en est réellement.

Dr Jean-Claude Schmit - «L'estimation d'une sensibilité clinique des tests de 80% (donc d'un taux de faux négatifs pouvant aller jusque 20%,) est en soi correcte. Ce ratio est basé sur une littérature médicale, mondiale et reconnue. Pour être davantage précis, la sensibilité clinique inclut des facteurs comme la qualité du prélèvement de l'échantillon et le moment du prélèvement dans l'évolution de l'infection chez le malade. Ces éléments peuvent largement influencer la chance d'avoir un test fiable. 

Il faut distinguer ce chiffre de la sensibilité analytique pure d'un test effectué dans un laboratoire. Ce taux, pour la plupart des tests sur le marché, est de l'ordre de 96 à 98%. Ce qu'il faut cependant bien comprendre c'est que l'impact de cette sensibilité clinique sur les résultats au niveau d'une population dépend aussi de la fréquence de la maladie au sein même de cette même population.


Lokales, Corona Covid-19,  Gesundheitsinspektion, Inspection Sanitaire, Tracing, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Dans les coulisses du traçage du virus
Chaque jour, la cellule de traçage de l'Inspection sanitaire luxembourgeoise tente d'identifier les personnes ayant été en contact avec le covid-19. Un véritable travail de détective avec un objectif précis : briser la chaîne de transmission du virus.

Si une maladie est rare, il y aura peu de malades dans cette population. Par exemple, avec une fréquence de maladie de 1%, il y a 10 malades sur 1.000 personnes. Si on teste ces 1.000 personnes et sur les 10 malades il y a 20% de faux négatifs, ceci correspond «seulement» à deux tests faussement négatifs sur les 1.000 tests effectués.

Pour revenir au chiffre d'une sensibilité de 0,2 % qui a été cité dernièrement par la ministre de la Santé, c'est une sorte de raccourci qui a été fait. Par ailleurs, le chiffre de 1% que j'ai cité, lors de la commission parlementaire mardi, n'est pas quelque chose mesuré au Luxembourg car on ne connaît pas la prévalence exacte de la maladie. Ce sont peut-être des détails, mais ils sont importants car il y a déjà beaucoup de discussions autour de ce sujet difficile à comprendre.

Sur les 669.000 tests effectués à ce jour, peut-on avoir une estimation des personnes infectées qui n'ont pas été détectées? 

«Non, car notre test n'a jamais été prévu en tant qu'étude pour vérifier la sensibilité d'un test. Pour ce faire, il faudrait alors le comparer à un deuxième test que l'on considérerait alors comme un échantillon de référence. Cela n'a jamais été fait au Luxembourg et, d'ailleurs, ce n'était pas le but. 

Le message demeure qu'il existe une certaine incertitude dans ces tests, mais ce n'est pas dramatique en soi car ça ne met pas en doute les bénéfices du test. Nous trouvons beaucoup de personnes positives et nous pouvons alors les mettre en isolement.

Les tests apparaissent difficiles à effectuer puisque tester des personnes trop tôt dans le cours de l'infection est susceptible d'entraîner un faux négatif…

«...effectivement, mais ceci est valable pour tous les tests. Prenez un test de grossesse, faites-le trop tôt et le résultat sera aussi négatif. Cela alors que la femme est bel et bien enceinte.

Ici en Europe, le virus se transmet un peu plus facilement

Certaines équipes médicales évoquent une adaptation possible du covid-19 à son hôte et à son environnement. Pouvez-vous nous expliquer ce qu'il en est?

«C'est quelque chose de commun aux virus et aux bactéries. Ces derniers n'ont pas intérêt à tuer les gens car ils veulent survivre et se multiplier. En ce sens, il existe une pression évolutive naturelle. C'est pourquoi, avec le temps, ils deviennent moins agressifs. Voilà du moins la théorie. En pratique, nous ne pouvons pas affirmer que le virus a beaucoup changé à l'heure actuelle. 

La seule chose que nous avons pu observer concerne le virus initial, en Chine. Il se transmettait moins bien d'une personne à l'autre. Actuellement, ici en Europe, il se transmet un peu plus facilement. C'est une adaptation favorable au virus. C'est bon pour lui… donc mauvais pour nous. 

La rentrée scolaire approche. Que préconisez-vous?

«Comme pour les personnes qui rentrent du congé collectif et auxquelles nous proposons des tests à grande échelle, il y aura certainement ce même type de procédé pour les écoles. Mais les dernières décisions ne sont pas encore prises. La ministre Paulette Lenert annoncera le programme pour les semaines à venir, certainement dans le courant de cette semaine, vendredi.


Der Letzte schließt ab: An den meisten Baustellen ruht ab Freitag für drei Wochen der Hammer.
La construction dans le viseur après le congé collectif
Tests ciblés des ouvriers de retour du congé collectif, succès des tests avant le départ en vacances, incertitudes pour la rentrée,... la ministre de la Santé, Paulette Lenert a fait un point sur l'évolution de la pandémie au Luxembourg.

Qu'en est-il des vacanciers susceptibles de revenir de zones à risque?

«C'était effectivement un des points discutés à la Chambre. La commission Santé nous a rappelé que les députés avaient voté une motion, en juillet, pour que tous les vacanciers rentrant au pays puissent se faire tester gratuitement. Nous sommes en train de mettre cela en place. La ministre annoncera les modalités pratiques là encore d'ici quelques jours.

Alors que la Russie annonce la découverte d'un vaccin contre le covid-19, êtes-vous optimiste pour les mois à venir?

«Je suis optimiste de nature! Pour ce qui est du vaccin russe, il a été développé très rapidement. S'il est testé à plus grande échelle, je ne dis pas qu'il ne sera pas un candidat valable pour nous. Mais pour l'instant, faute de recul suffisant, ce n'est pas une solution possible.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Vers une prolongation de la dernière «loi covid»
Retours de vacances, fin du congé collectif, rentrée des classes. Autant de facteurs de risque qui pourraient engendrer une nouvelle recrudescence des infections au nouveau coronavirus. Pour parer à cette éventualité, les dernières mesures anti covid-19 seront d'actualité au-delà du mois de septembre.
Lok , Bascharage , Coronavirus , Drive In Test Coronavirus  , Sars-CoV-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le virus circule aussi en colonie de vacances
Malgré les précautions prises, le covid-19 ne s'arrête pas à la porte des camps de vacances luxembourgeois. Selon les ministères de la Santé et de la Jeunesse, seuls trois enfants ont dû quitter leur séjour en raison d'une infection possible. Mais l'ensemble des participants ont dû plier bagages.
Des tests covid fiables... mais à 80%
Dans 20% des cas, le dépistage au covid-19 mis en place au Luxembourg peut donner de faux résultats. La ministre de la Santé, Paulette Lenert le reconnaît. Tout comme elle indique qu'aucun examen post-mortem n'est demandé aux médecins pour vérifier si l'origine des décès est en lien avec le coronavirus.
Grevenmacher reprend du service pour le dépistage
Placé en "veille", le centre de test covid-19 de Grevenmacher va être réactivé. A partir de lundi, dix centres seront donc en activité pour diagnostiquer au maximum la population, résidents et frontaliers.
Lokales, Illustration, Teststation Covid 19, Corona, Test Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Un dépistage offert pour les vacances
Alors que certains pays imposent un test au covid-19 négatif pour entrer sur leur territoire, le gouvernement a décidé mercredi de prolonger le dépistage, pour les voyages à l'étranger, tout au long du mois d'août. Tous les résidents pourront en bénéficier une fois et gratuitement.
A woman is tested on June 30, 2020 at a "corona walking test center" opened by German biotech company Centogene at the airport at Frankfurt am Main's airport. (Photo by Daniel ROLAND / AFP)
Des tests covid proposés en gare de Luxembourg
Après les passagers débarquant au Findel, les voyageurs descendant des trains arrivant de l'étranger pourraient à leur tour se voir proposer un dépistage viral gratuit. La solution fait partie des nouvelles mesures devant permettre d'évaluer et maîtriser la diffusion du covid-19.
online.fr,  Illustration, Flughafen, Covid 19, Test für die Reisende, Urlaub, Vakanz, Airport, Findel, Ankünfte können auf der Stelle getestet werden  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort