Changer d'édition

L'idée d'un hôpital militaire revient en force
Luxembourg 2 min. 24.04.2020 Cet article est archivé

L'idée d'un hôpital militaire revient en force

François Bausch a déjà une idée précise de l'équipement nécessaire.

L'idée d'un hôpital militaire revient en force

François Bausch a déjà une idée précise de l'équipement nécessaire.
Photo : Guy Wolff
Luxembourg 2 min. 24.04.2020 Cet article est archivé

L'idée d'un hôpital militaire revient en force

Déjà évoquée lors de la précédente législature, la création d'un nouvel établissement sanitaire sous responsabilité du ministère de la Défense fait son retour sur le devant de la scène. Objectif double: développer un nouveau laboratoire de recherche et bénéficier d'une structure en cas de crise.

(pj) L'OTAN l'a mis à disposition, le Grand-Duché s'est chargé de son transport et de son installation. C'est ainsi qu'un hôpital de campagne militaire a pu être installé, dès le 20 mars, aux abords du Centre hospitalier de Luxembourg. Mais à l'avenir, le ministre de la Sécurité intérieure souhaiterait voir les troupes nationales disposer d'un tel équipement. Il en a fait part dernièrement aux députés. Une opération qui ferait partie d'un plan plus large visant à accroître les stocks de matériels sanitaires du pays.

La tente toute équipée de l'OTAN (et ses 200 lits) n'a certes pas encore servi. Mais nul doute que pareil dispositif pourrait s'avérer fort utile pour une raison sanitaire ou si un accident important devait survenir, estime François Bausch (Déi Gréng), ministre de la Défense. Cette fois, outre les frais d'installation facturés par des entreprises de construction luxembourgeoise, l'Etat luxembourgeois aura dû payer près de 800.000 euros à Cargolux


L'US Air Force en soutien du Luxembourg
Dans son combat contre le covid-19, le Grand-Duché vient de recevoir l'assistance de son allié américain. Les troupes américaines ont notamment mis à disposition des groupes électrogènes jusqu'alors stockés au dépôt militaire de Sanem.

La société de fret aérien s'étant en effet chargée d'assurer six vols entre l'aéroport du Findel et une base militaire du Sud de l'Italie pour acheminer la structure et ses options médicales. Une dépense évitée si le Luxembourg avait disposé lui-même de cette unité.

Évoquée pour la première fois par Etienne Schneider (LSAP) à l'automne 2015 qui souhaitait créer une «structure spécialisée dans les biotechnologies et accessible au public», l'idée se voit donc reprise par son successeur. François Bausch souhaite que l'hôpital serve de laboratoire pour des missions de recherche en temps normal, pour basculer selon les circonstances en structure de crise, venant en appoint aux établissements hospitaliers du pays. 

Nouveauté apportée par le vice-Premier ministre, l'installation pourrait être placée sous une triple tutelle. Celle du commandement de l'armée luxembourgeoise, accompagnée des scientifiques de l'Uni et de l'Association des médecins et médecins-dentistes (AMMD). Pas certain toutefois que la mesure ne séduise la Chambre. Réunis en commission pour entendre cette suggestion du ministre de la Défense, les députés n'ont pas été totalement été convaincus pour l'heure. Considérant le projet comme extrêmement délicat.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'armée française cible du coronavirus
1.500 militaires français ont été testés positifs au covid-19. Un chiffre incluant le millier de marins mystérieusement infectés à bord du porte-avions Charles de Gaulle.
This handout picture released by the Marine Nationale on April 16, 2020 shows a team led by navy soldiers, firefighters and members of a Navy's disinfection special unit, disinfecting materials near the French aircraft carrier Charles de Gaulle on April 12, 2020, after it arrives in the southern French port of Toulon with sailors onboard infected with COVID-19 (novel coronavirus). - A third of the nearly 2,000 sailors who were aboard France's aircraft carrier and support craft when a coronavirus outbreak occurred at sea have tested positive for the virus, the defence ministry said on April 15, 2020. With two-thirds of test results in, 668 sailors from the Charles-de-Gaulle and escort vessels in its battle group are confirmed to have the virus, it said. (Photo by Benoit Emile / Marine Nationale / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO /MARINE NATIONALE/BENOIT EMILE " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS - NO ARCHIVES
Nuée d'artisans sur le tarmac du Findel
La Chambre des métiers a débuté une large distribution de 600.000 masques ce vendredi. Trois jours durant, les entreprises membres, passeront à l'aéroport récupérer les protections à donner à leurs salariés.
L'Airbus A400M luxembourgeois prend son premier envol
Le nouvel appareil commandé par l'armée luxembourgeoise a effectué son vol inaugural le lundi de Pâques. L'exemplaire MSN104, qui devrait être prêt à être livré dans le courant de l'année, a décollé à 16h08 de Séville, où se trouve la chaîne d'assemblage.
L'armée se protège face à l'ennemi invisible
Au centre militaire de Diekirch mais aussi à l'état-major à Luxembourg, la lutte proactive contre le coronavirus entraîne des changements qui touchent l'hygiène et l'organisation du travail en interne et limite au maximum les interactions avec l'extérieur.
Dévoilement d’une plaque commémorative en mémoire des personnels de l’armée décédés dans l’exécution du service  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort