Changer d'édition

L'Horesca demande plus de compensations
Luxembourg 2 min. 02.12.2020

L'Horesca demande plus de compensations

Pas certain encore que les bars et restaurant puissent reprendre leur service le 15 décembre.

L'Horesca demande plus de compensations

Pas certain encore que les bars et restaurant puissent reprendre leur service le 15 décembre.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 02.12.2020

L'Horesca demande plus de compensations

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Les représentants de l'hôtellerie-restauration ont envoyé un courrier au gouvernement réclamant de nouvelles aides. Une bouteille à la mer pour un secteur touché, mais qui ne veut pas couler.

Il est des images qui font mal. Celles du weekend dernier montrant des rues et des magasins pris d'assaut ont eu le don de mettre en colère les représentants du secteur de l'hôtellerie-restauration. Car dans le même temps, eux recevaient des rappels de cotisations sociales et d'arriérés de TVA dont le paiement avait été retardé. A ajouter au malaise de la fermeture administrative imposée jusqu'au 15 décembre (minimum), la situation a donc déclenché la colère de l'HORESCA.

Et la fédération nationale des hôteliers, restaurateurs et cafetiers du Grand-Duché a pris sa plume pour exiger du gouvernement «qu’il mette en oeuvre une politique cohérente pour aider notre secteur». Et d'insister notamment sur l'urgence à ce que la Chambre vote la loi d’aide portant sur les coûts non couverts (loyer, énergie). «L’État doit même prendre en charge pendant la fermeture ordonnée des entreprises par décision administrative l’intégralité de ces coûts fixes».


14.03.2020, Griechenland, Athen: Die Stühle sind in einem Restaurant, das ab heute für 15 Tage geschlossen ist, in der Altstadt Plaka hochgestellt. Foto: Hauke-Christian Dittrich/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les restaurateurs accusent encore une fois le coup
Dès jeudi, les gérants de café et restaurant du pays devront raccrocher leur tablier pour les trois prochaines semaines. Dans la capitale comme ailleurs, la déception règne en cuisine.

Par ailleurs, il est demandé aux ministres concernés de prolonger d'un an la validité des bons de réduction de 50€ devant soutenir le secteur hôtelier. Un moratoire (sans intérêts) des paiements des dettes aux administrations publiques (Sécurité sociale, TVA) devrait aussi être mis en place, estiment les professionnels d'un secteur reconnu comme vulnérable. Cela avec adaptation à la capacité financière réelle des entreprises.

De plus, l'HORECA invite les politiques à adopter une «mesure similaire au chômage partiel» en faveur des apprentis afin de ne plus discriminer les entreprises qui forment des jeunes. Enfin, à compter du 1er janvier 2021, patrons de bars et propriétaires de lieux de restauration plaident pour un retour au taux de TVA réduit. Soit 3% de taxe sur la valeur ajoutée perçue sur tous les produits et services de notre secteur.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les supermarchés reprennent l'offensive
Au Luxembourg, la grande distribution anticipe largement l'après-crise et nombreux sont les projets d'ouverture pour les années à venir. A croire que les magasins poussent plus vite encore que les acheteurs.
La forêt, un garde-manger pour le chef René Mathieu
Récemment récompensé pour sa démarche 100% végétale, le chef de La Distillerie à Bourglinster revient sur la spécificité de sa cuisine, dont la démarche se nourrit d'une réflexion sur le réchauffement climatique et la préservation des ressources.
René Mathieu
L'Horesca tape encore du poing sur la table
Face au non-respect des mesures sanitaires en vigueur, la fédération des hôteliers, restaurateurs et cafetiers demande à ses membres de respecter scrupuleusement les règles de distanciation et l'heure de fermeture.
Lokales,Corona Massnahmen in den Gaststätten.Horesca,Cafés,Pandemie,Covid19.Foto:Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Fin de service pour «La Pomme Cannelle»
L'emblématique restaurant de l'hôtel Le Royal 5 étoiles est fermé jusqu'à nouvel ordre. Le chef devra se séparer de la moitié de son équipe, en cuisine et en salle.
Restaurant La Pomme Cannelle
Royal-Hamilius perd son restaurant gastronomique
Le rooftop du centre commercial de cœur de ville ne verra pas s'ouvrir Manko, table réputée pour ses saveurs péruviennes. Le contexte actuel a poussé l'enseigne à refuser d'ouvrir ce nouvel établissement.
Chantier Royal Hamilius - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
L'ouverture de l'hôtel Alfa repoussée à 2022
La rénovation de l'établissement en travaux, face à la gare, devait avoir lieu fin 2021. Désormais, le premier établissement de l'enseigne Marriott ne compte plus accueillir ses premières nuitées avant le premier semestre 2022.
Hotel Alfa