Changer d'édition

L'Horesca demande des aides au gouvernement
Luxembourg 2 min. 16.03.2022
Hausse de l'énergie

L'Horesca demande des aides au gouvernement

L'Horesca demande au gouvernement de prendre «les mesures nécessaires pour soutenir les entreprises et les employés».
Hausse de l'énergie

L'Horesca demande des aides au gouvernement

L'Horesca demande au gouvernement de prendre «les mesures nécessaires pour soutenir les entreprises et les employés».
Photo d'archives: Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 16.03.2022
Hausse de l'énergie

L'Horesca demande des aides au gouvernement

Thomas BERTHOL
Thomas BERTHOL
Face à la hausse des prix de l'énergie et du carburant, l'Horesca demande au gouvernement des aides pour soutenir le secteur de la restauration.

Déjà impacté par deux ans de pandémie, le secteur de l'Horeca est aussi confronté en ce moment à la hausse des prix de l'énergie. Ce mercredi, l'Horesca tire la sonnette d'alarme en alertant que «ces augmentations de frais tout comme celles des matières premières ne peuvent souvent plus être répercutées sur le consommateur». La Fédération des hôteliers, restaurateurs et cafetiers du Grand-Duché indique que les marges du secteur «sont en train de s'effondrer».


ARCHIV - 03.03.2022, Sachsen-Anhalt, Wolmirstedt: Ein Lastwagen fährt im Morgengrauen an Strommasten vorbei. Der Deutsche Industrie- und Handelskammertag warnt wegen stark gestiegener Energiepreise infolge des Ukraine-Kriegs vor einer Kostenexplosion für Firmen. (zu dpa «Steigende Energiepreise: DIHK warnt vor Kostenexplosion für Firmen») Foto: Klaus-Dietmar Gabbert/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La Ville de Luxembourg introduit une prime énergie
Lors d'un point presse ce mercredi, Lydie Polfer a indiqué une augmentation de l'allocation solidaire et l'introduction d'une prime énergie. Dans l'ensemble, environ 6.000 ménages peuvent en bénéficier.

En raison des horaires décalés, plusieurs salariés doivent prendre leur voiture et ne peuvent pas utiliser les transports en commun gratuits, souligne l'Horesca. Ces employés sont donc directement impactés par la hausse des carburants ces dernières semaines. «Pour ceux qui travaillent il faut qu’il y ait un vrai avantage attractif et qu’au moins cette augmentation des coûts de l’énergie n’amène pas à une baisse réelle du revenu disponible laquelle devrait être compensée par les entreprises si elles ne veulent pas perdre leurs salariés», ajoute la fédération. Cette dernière souhaite que le gouvernement prenne «les mesures nécessaires pour soutenir les entreprises et les employés».

«Une augmentation des prix de ventes devient incontournable»

Le secrétaire général de l'Horesca François Koepp souligne que les frais d'énergies tournent en moyenne autour de 3 à 3,5% avec une hausse de près de 50% des coûts de chauffage en 2021. Selon ses calculs, «cela augmente les frais totaux en moyenne de 1,1-1,2% selon l’énergie utilisée». «Pour l'année 2022, c'est le même scénario, donc on peut dire que ces coûts augmentent à 5% en moyenne», ajoute François Koepp. 

En ce qui concerne la hausse des matières premières, elles ont augmenté «en moyenne de 9 à 18% en moins de 6 mois, selon le produit». Une hausse particulièrement visible pour les produits de viandes bovines. «Ceci impacte nos coûts de matière première en moyenne avec une hausse de 5 à 6 %, des prix d’achats et par conséquence nos marges que le secteur ne pourra plus absorber tout seul. Une augmentation des prix de ventes devient incontournable si la situation ne change pas», analyse le CEO de l'Horesca.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Accompagné des ministres de l'Energie, de la Famille, et de l'Economie, Xavier Bettel (DP) a présenté ce lundi une série de mesures visant à venir en aide aux ménages face à la hausse des prix de l'énergie.
IPO,Ministerrat&Briefing-Senningen,Xavier Bettel,Franz Fayot,Corinne Cahen,Claude Turmes, Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le cours du gaz et de l'électricité ne cesse de grimper sur les marchés mondiaux. Et pas de raison que les abonnés luxembourgeois n'échappent à la hausse. Mais de là à ce que cela change les habitudes des ménages, il y a un pas, selon l'expérience de l'Institut luxembourgeois de régulation.