Changer d'édition

«L'évolution ira-t-elle assez vite?»
Luxembourg 4 min. 09.06.2022
Fin des moteurs thermiques en 2035

«L'évolution ira-t-elle assez vite?»

L'Europe compte 280 millions de voitures à l'heure actuelle.
Fin des moteurs thermiques en 2035

«L'évolution ira-t-elle assez vite?»

L'Europe compte 280 millions de voitures à l'heure actuelle.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 4 min. 09.06.2022
Fin des moteurs thermiques en 2035

«L'évolution ira-t-elle assez vite?»

Charles MICHEL
Charles MICHEL
Au lendemain de l'adoption par le Parlement européen de l'interdiction de vente de voitures thermiques à partir de 2035, Gerry Wagner, porte-parole de House of Automobile, s'interroge sur la faisabilité de la mesure.

Monsieur Wagner, que vous inspire la décision du Parlement européen d'interdire la production de voitures thermiques à partir de 2035?

Gerry Wagner: «En soi, c'est une bonne idée. Après, n'est-elle pas trop ambitieuse? Il y a quand même pas mal de problèmes à résoudre. Notamment technologiques. 


Au Luxembourg, les moteurs essence et diesel représentaient encore 80% des ventes de véhicules neufs.
Les eurodéputés actent la fin des moteurs thermiques en 2035
Le Parlement européen a approuvé mercredi, malgré une farouche opposition de la droite, la proposition de Bruxelles de réduire à zéro les émissions des automobiles neuves à partir de 2035, n'autorisant de facto que la vente de véhicules électriques.

Lesquels?

«En Europe, on compte 250 millions de voitures (Ndlr: l'European Automobile Manufacturer's Association les estimait à 280 millions). D'ici 2035, la moitié d'entre elles sera peut-être électrique. Cette part augmentera au fur et à mesure que les voitures thermiques seront remplacées. Mais il ne suffit pas de produire des voitures, encore faut-il être capable de les alimenter. Or, à l'heure actuelle, on n'a aucune assurance d'être en mesure de produire suffisamment d'électricité «verte et durable». Et je ne pense pas qu'il soit envisagé de faire tourner à fond les centrales à charbon (rires)...

Je ne pense pas qu'il soit envisagé de faire tourner à fond les centrales à charbon...

Ce texte a été adopté alors que l'Europe traverse une vraie crise énergétique en raison du conflit en Ukraine. Était-ce le bon moment?

«La production d'électricité doit être durable et renouvelable. Il existe beaucoup de projets en cours pour l'assurer. Mais les problèmes actuels démontrent qu'il n'est pas possible, pour l'instant, de ne se baser que sur l'électrique. Il n'y a pas que les voitures qui vont devenir électriques. La production industrielle aussi. Cela demande une capacité énorme de production... Mais admettons qu'on y parvienne, il faudra s'assurer que les batteries soient également durables. Or, pour l'instant, leur fabrication pose la question des terres rares. Pour l'instant, elles ne sont pas aussi «vertes» que l'on souhaiterait. L'évolution ira-t-elle assez vite pour être au point en 2035? 

Vous êtes donc pour le moins sceptique...

«Disons que l'énergie est là et que les batteries sont vertes aussi, se pose alors la question des infrastructures de charges. Au Luxembourg, le réseau public Chargy est suffisant pour le nombre de voitures électriques en circulation. Mais il faut savoir que seulement 15% des voitures électriques se rechargent sur des bornes publiques. 85% d'entre elles se font, soit au domicile de leur propriétaire, soit sur le lieu de travail de ces derniers. Après, vous me direz qu'il faut simplement permettre aux entreprises d'ajouter des bornes, mais les sites n'en ont pas la capacité. 

Seulement 15% des voitures électriques se rechargent sur des bornes publiques

L'autonomie des batteries n'est-elle pas également un problème?

«Non, je ne pense pas. Selon les modèles, une voiture peut parcourir aux alentours de 200km, pour d'autres, on est plutôt sur 400. Certaines promettent plus de 500km. Mais ça dépend de beaucoup de paramètres...

Qu'en est-il de la question du recyclage de ces batteries?

«Ce n'est pas encore le cas, mais les futures batteries seront recyclables à 100%. 

Combien y a-t-il de voitures électriques au Luxembourg?

«Précisons qu'il faut différencier les voitures hybrides et les électriques. Les premières disparaîtront des chaînes de production puisqu'elles ont un moteur thermique. Ce que je sais, c'est que les véhicules 100% électriques représentent aujourd'hui 15% des nouvelles immatriculations. C'est pas mal, mais insuffisant pour permettre au Luxembourg d'atteindre, d'ici 2030, son objectif qui est de voir son parc automobile être composé à 49% de voitures 100% électriques. 

Il faut faire attention que l'électromobilité ne soit pas uniquement réservée aux gens qui ont les revenus les plus élevés

Qui dit électrique, dit coût important pour l'usager au moment de l'achat...

«Ça, c'est l'autre point qui est assez important. Même si l'écart tend à diminuer, il ne va pas disparaître et la voiture électrique sera plus chère qu'une thermique. Il faut faire attention que l'électromobilité ne soit pas uniquement réservée aux gens qui ont les revenus les plus élevés. Ceux aux revenus plus modestes doivent à terme, avoir également une voiture électrique.


25.1. Luxemburg-Stadt / Feinstaub Verschmutzung durch Verkehr und Heizungen / Auspuff, Auto ,Verkehr Foto:Guy Jallay
L'ACL craint une pénurie de véhicules et de pièces détachées
Les vacances d’été, c’est dans deux mois à peine. Beaucoup prendront la route pour s’évader et se rendre sur leur lieu de villégiature. Pour que le voyage se fasse sans encombre, l’ACL fait le point sur les pièges à éviter.

Que deviendront à terme toutes ces voitures thermiques?

«Elles ne finiront pas toutes à la casse et je pense qu'il y en aura encore dans 100 ans. Auront-elles le droit de rouler? Je ne sais pas. 

L'adoption de cette mesure remet-elle en question la puissance du lobby automobile?

«S'il était si puissant que cela, ce texte n'aurait pas été voté... Après, je pense que tout le monde se prépare à la transition écologique, même le lobby pétrolier. Regardez, Total et Shell investissent dans l'électrique. Tout le monde doit se réinventer.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si elles restent minoritaires, les voitures électriques se perfectionnent. En outre, souligne l'agence Myenergy, leur autonomie augmentent et le recyclage des batteries s'améliore. Seule la quantité d'électricité verte doit, elle, être revue à la hausse.
Wi , ACL , Automobile Club Luxembourg , Einweihung Loft , Mobility Center , u.a. ElektroFahrzeuge , Hybrid , Strom , Mobilität , Elektrautos , Ladestation , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Une voiture sur cinq immatriculée l’an dernier au Grand-Duché était partiellement ou entièrement « électrifiée ». Un record qui devrait à nouveau être battu dans les mois et années à venir, avec une offre de plus en plus nombreuse de modèles, une volonté toujours plus forte de réduire les émissions de gaz polluants… et le coup de pouce conséquent des pouvoirs publics.
Photo: Guy Wolff
Les voitures électriques seront-elles bientôt plus nombreuses sur nos routes? En ce début d'Autofestival, nous sommes allés à la rencontre de ses utilisateurs. Autonomie, batterie, points de recharge et abattement fiscal: ils nous expliquent pourquoi ils roulent à l'électricité ou pas.