Changer d'édition

L'évolution des prix de l'énergie inquiète de plus en plus
Luxembourg 4 min. 22.11.2022
Politmonitor

L'évolution des prix de l'énergie inquiète de plus en plus

L'accès à un logement abordable reste la préoccupation majeure des personnes sondées.
Politmonitor

L'évolution des prix de l'énergie inquiète de plus en plus

L'accès à un logement abordable reste la préoccupation majeure des personnes sondées.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 4 min. 22.11.2022
Politmonitor

L'évolution des prix de l'énergie inquiète de plus en plus

Mélodie MOUZON
Mélodie MOUZON
Les sujets d'inquiétude grandissent dans la population résidente. L'accès à un logement abordable reste cependant la préoccupation majeure des personnes sondées par ILRES.

À un peu moins d'un an des élections législatives-et à six mois des élections communales-, le dernier Politmonitor de l'Institut luxembourgeois de recherches sociales (ILRES) réalisé pour le compte du Luxemburger Wort et de RTL va sans doute être scruté avec attention. Et alors que ces derniers mois ont été marqués par la crise énergétique et la guerre en Ukraine, elles ne constituent pas les principales préoccupations des 1.072 personnes interrogées, représentatives des électeurs luxembourgeois.


Les Luxembourgeois sont-ils devenus économes ?
Mettre le sèche-linge et le four au repos, éteindre le téléphone portable et porter des vêtements chauds. Voilà comment le Luxembourg économise de l'énergie.

L'accès à un logement abordable trône ainsi encore en tête des sujets d'inquiétudes des répondants (75%), comme lors du dernier Politmonitor en mai dernier. La thématique, régulièrement au cœur des débats, paraît toujours plus inquiétante que l'évolution des prix de l'énergie (66%), alors que celle-ci connaît une hausse galopante ces derniers mois. La flambée des prix de l'énergie semble cependant préoccuper de plus en plus les personnes interrogées. Tout comme le fait de pratiquer des prix corrects (63%), dans un contexte où l'inflation n'a cessé d'augmenter ces derniers mois.

Le contexte actuel relègue au second plan des problématiques telles que les embouteillages (61%) et les conséquences du changement climatique (57%), qui récoltent tout de même plus de 50% des voix. La sécurité de l'emploi (28%) ou encore la croissance du pays (31%) sont quant à eux des sujets qui semblent actuellement plus éloignés des préoccupations quotidiennes des personnes interrogées. On constate cependant de manière globale que les inquiétudes sont plus vives au sein du panel sondé qu'il y a six mois.

Concernant l'accès à un logement abordable, la problématique apparaît dans 75% des réponses des personnes sondées et est particulièrement prégnante chez les plus jeunes, qui rencontrent de plus en plus de difficultés à trouver un logement accessible pour leur budget. 

Autre thématique qui suscite de vives inquiétudes chez 30% des personnes  interrogées: la situation économique au Luxembourg. Les craintes les plus fortes sont exprimées chez les 55-64 ans. Ces inquiétudes se matérialisent de manière concrète pour 30% des sondés, qui disent rencontrer des difficultés à payer leurs factures. La question de la sécurité revient aussi régulièrement dans les réponses des participants. Ainsi, 43% des ménages se disent inquiets par rapport à ce sujet.

L'ILRES a cherché également à savoir de quelles thématiques les politiques devaient s'emparer directement. Ici aussi, pas de surprise: l'accès à un logement abordable trône en tête (24%). Cependant, les répondants estiment qu'il est également urgent que les dirigeants se préoccupent des conséquences du changement climatique (le sondage a été effectué durant la première semaine de la COP27, ndlr) et des opportunités futures des enfants.

Si cet automne, la pandémie de covid-19 ne semble pas avoir repris autant vigueur que certains le craignaient, reste que le système des soins de santé a été mis à rude épreuve durant de longs mois. Malgré tout, les sondés disent largement garder confiance dans les soins de santé luxembourgeois (76%). Mais 17% seulement sont d'accord pour dire que le secteur compte du personnel en suffisance.

Le contexte économique actuel met-il à mal la cohésion sociale? Pour 68% des sondés, c'est oui. Ils estiment en effet que la solidarité entre les citoyens est faible, contre 27% qui estime que la cohésion sociale est forte.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Selon les données publiées par l'Adem, le nombre de demandeurs d'emploi est en recul entre octobre 2021 et 2022. Mais si l'on regarde d'un mois à l'autre, l'évolution est moins favorable.
Politik, ADEM, PK, Isabelle Schlesser, Georges Engel,  Ines Baer, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony