Changer d'édition

«L'évolution de la courbe reste inquiétante»
Luxembourg 3 min. 15.07.2020

«L'évolution de la courbe reste inquiétante»

 Xavier Bettel: "Une application de traçage n'est pas miraculeuse".

«L'évolution de la courbe reste inquiétante»

Xavier Bettel: "Une application de traçage n'est pas miraculeuse".
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 15.07.2020

«L'évolution de la courbe reste inquiétante»

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le Premier ministre Xavier Bettel a commenté les derniers chiffres d’infections au covid-19 indiquant que s'il prenait de prochaines mesures «ce ne seront pas des mesures d'assouplissement». Rien que la semaine dernière, 402 nouvelles infections ont été recensées, mais, pour la ministre de la Santé Paulette Lenert, il est encore trop tôt pour parler de deuxième vague.

Un cap a été franchi, hier. Alors que la ministre de la Santé figurait parmi les invités d'honneur aux célébrations de la Fête nationale à Paris, le Grand-Duché franchissait la barre symbolique des 5.000 personnes détectées positives au covid-19 et 100 nouvelles infections en 24 heures étaient signalées. Une progression inédite depuis le 10 avril dernier. Quelle régression! Pas de doute, le virus poursuit son oeuvre, d'autant que parmi la population mais aussi certains secteurs d'activité (comme l'Horesca), la vigilance baisse.

Dernièrement, dans une récente interview au Luxemburger Wort, Paulette Lenert reconnaissait qu'il allait sans doute falloir changer de ton dans la communication officielle. Le moment semble venu, et l'annonce d'une intervention conjointe de la ministre de la Santé et du Premier ministre Xavier Bettel cet après-midi (14h) laisse augurer de possibles remontrances et une sévérité accrue dans les obligations liées au déconfinement.

Alors certes, la ministre LSAP et le chef du gouvernement DP tirent de leur gestion de crise un regain de popularité aux yeux des électeurs, mais cela ne saurait durer si l'infection pulmonaire vient à se propager, si les décès reprennent de plus belle, si les services de soins s'engorgent, si l'économie s'essouffle, si le Luxembourg se retrouve isolé en raison de ses chiffres de testing (aussi bienvenue soit l'opération de dépistage généralisée). 


Lokales, Illustration, Parking Bouillon, Corona, Covid19, Test für Anwohner, Covid-Station  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
«10% des cas positifs sont des frontaliers»
Paulette Lenert (LSAP) a présenté l'évolution de la pandémie de covid-19 au pays. La ministre de la Santé est revenue sur la hausse importante des contaminations au cours de la dernière semaine où 289 personnes ont été touchées par le virus.

Déjà l'opposition parlementaire gronde. Ce mercredi midi, elle s'est unie pour déplorer un manque de d'informations sur l'état de santé réel du pays. Quel taux de cas asymptomatiques parmi les cas positifs? Combien de personnes placées en retrait de la société en raison des mesures de confinement après tracing? Quel a été l'impact viral du rassemblement des groupes d'élèves dans le fondamental? Qui est à l'origine des nouveaux clusters de contamination (travail, famille, fêtes privées)? Cela en fait des interrogations passées sous silence jusqu'à présent pour ne pas apeurer les esprits.

Et puis aussi, quelle fermeté adopter non seulement vis-à-vis des citoyens luxembourgeois, mais aussi des pays qui en viennent à se replier face à tout voyageur en provenance du Grand-Duché (Belgique ou Allemagne compris)? Même le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn, pourtant rodé à la diplomatie, n'arrive plus à rassurer ses partenaires étrangers alors qu'à l'intérieur du pays on joue encore l'air du "Tout va très bien"...

Alors, non, tout ne va pas si bien. Oui, les réserves de masques sont constituées pour quatre mois, les plans de prolongation du dépistage à l'automne s'organisent mais trop de choses doivent être dites les yeux dans les yeux entre dirigeants et population. C'est sans doute le bon moment.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Des tests covid proposés en gare de Luxembourg
Après les passagers débarquant au Findel, les voyageurs descendant des trains arrivant de l'étranger pourraient à leur tour se voir proposer un dépistage viral gratuit. La solution fait partie des nouvelles mesures devant permettre d'évaluer et maîtriser la diffusion du covid-19.
online.fr,  Illustration, Flughafen, Covid 19, Test für die Reisende, Urlaub, Vakanz, Airport, Findel, Ankünfte können auf der Stelle getestet werden  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
60 millions d'euros pour prolonger le testing
La commission Santé a planché, ce mardi, sur les modalités de prolongation du dépistage covid-19 organisé au profit des Luxembourgeois, des touristes et des frontaliers. Une possibilité qui pourrait rester en place jusqu'à la mise à disposition d'un vaccin.
Lokales, Illustration, Parking Bouillon, Corona, Covid19, Test für Anwohner, Covid-Station  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Cinq aveux de Paulette Lenert
Elle savait que le poste ne serait pas de tout repos, mais à ce point... Devenue ministre de la Santé en février, la socialiste a traversé la crise covid sans faiblir. Et c'est encore avec énergie qu'elle entend lutter contre la reprise de l'infection. Mais qu'ont révélé en elle ces cinq mois intenses?
online.fr, Paulette Lenert, lsap, Politik, Gesundheitsministerin,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
La fièvre gagne les enseignants
Il est temps que l'année scolaire s'achève, soufflent nombre d'instituteurs du fondamental. Après le confinement, les cours à distance, la reprise par demi-groupes, le retour à des classes entières et maintenant des écoliers placés en quarantaine: les syndicats enseignants notent durement l'action du ministre de l'Education.
Lok ,Osten , Grevenmacher , Schulrentree nach Coronakrise im Fondamental/ Grundschule , Sars-CoV-2 , Covid-19 , Corona , Schule , Kinder , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort