Changer d'édition

L'Europe de moins en moins «luxembourgophile»
Luxembourg 3 min. 18.05.2020

L'Europe de moins en moins «luxembourgophile»

Au Kirchberg, environ 3.700 personnes travaillent pour la seule Commission européenne.

L'Europe de moins en moins «luxembourgophile»

Au Kirchberg, environ 3.700 personnes travaillent pour la seule Commission européenne.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 3 min. 18.05.2020

L'Europe de moins en moins «luxembourgophile»

Luxembourg, capitale de l'Europe, au même titre que Bruxelles et Strasbourg. Voilà une vérité qui pourrait changer à l'avenir.

(pj avec Diego Velasquez) - Luxembourg craint de voir s'envoler le titre très prisé, mais non officiel, de «Capitale de l'Union européenne». La raison : la Commission européenne a récemment décidé de retirer du Grand-Duché l'Agence exécutive pour les consommateurs, la santé, l'agriculture et l'alimentation (Chafea), installée à Gasperich depuis quatorze ans. L'agence compte environ 80 personnes et, jusqu'à présent, gérait les programmes de l'UE dans les domaines indiqués. Charles Goerens, député DP au Parlement européen, trouve cela suspect : «La décision est-elle un cas isolé ou est-ce le début de l'érosion du Luxembourg en tant que site de l'UE ?»   

«La décision n'a pas été facile à prendre», commente un porte-parole de la Commission européenne à propos de ce déménagement. Toutefois, cette délocalisation s'inscrit dans le cadre d'une restructuration générale des agences exécutives de l'UE. Agences qui, désormais, seront toutes établies à Bruxelles, la rivale. La Chafea, elle, fait les frais de cette réorganisation et sera même dissoute d'ici peu... 


WO fr , Europäischer Gerichtshof Kirchberg , Eugh , Cour de Justice Europeenne , Neuer Dritter Turm , Tour 3 , Inauguration , Visite avec Francois Biltgen , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Asselborn entend défendre le personnel de l'UE
Jean Asselborn (LSAP) s'est dit préoccupé par la baisse du pouvoir d'achat des salariés du Kirchberg par rapport à leurs collègues de Bruxelles. Une inégalité qui menace sérieusement l'attractivité du Luxembourg en tant que siège d'institutions européennes.

Charles Goerens et le gouvernement luxembourgeois craignent que cette décision constitue une étape claire vers le démantèlement actif du Luxembourg en tant que site stratégique de l'Union. Et de critiquer le manque de transparence dans ces décisions de relocalisation.

Jusqu'en 2015, Commission européenne et gouvernement luxembourgeois avaient pourtant convenu de promouvoir la présence de l'UE au Grand-Duché. Le Luxembourg devait servir de capitale de l'UE dans trois domaines principaux : la justice, les finances et les affaires numériques. L'accord Asselborn-Georgie prévoyait également des transferts de personnel de la Commission et la création de postes au Grand-Duché. Le départ de la Chafea apparaît difficilement en lien avec cet accord, critiquent les dirigeants luxembourgeois en coulisses. 

Les fonctionnaires boudent

Reste qu'officiellement, «la Commission européenne maintient sa présence au Luxembourg». Environ 3.700 personnes travaillent pour la seule Commission et la présence de l'UE dans la ville comprend également certains services du Parlement européen, de la Banque européenne d'investissement, de la Cour de justice européenne, de la Cour des comptes européenne, du mécanisme de stabilité européen (MSE) et du nouveau ministère public de l'UE. 

N'empêche, il semble que le Grand-Duché soit de moins en moins apprécié des fonctionnaires de l'UE, eux-mêmes. A cela plusieurs raisons. Ainsi les loyers inabordables découragent les jeunes fonctionnaires et agents contractuels des institutions européennes à venir s'installer. Sans parler des difficultés de trajets au quotidien pour qui habite en périphérie de Luxembourg ou dans un pays voisin. Résultat, même de hauts fonctionnaires finissent par délaisser la vallée de la Pétrusse pour la capitale belge. Et sans cette présence de haut rang, l'intérêt d'une mutation ici devient moins pertinent pour certains profils...


Politik, ITV Xavier Bettel für Europa Tag, Foto. Lex Kleren/Luxemburger Wort
«La pérennité de l'UE dépend de sa solidarité»
Le Vieux continent commémore sans grande pompe en raison de la crise du covid-19, les 70 ans de la déclaration de Robert Schuman. L'occasion d'un entretien avec le Premier ministre Xavier Bettel qui rappelle l'importance de l'unité européenne, surtout en cette période de pandémie.

Pour Miguel Vicente Nuñez, chef de l'Union des fonctionnaires européens luxembourgeois (USL) : «Plus personne ne veut venir au Luxembourg». C'est dire si les perspectives s'assombrissent. D'autant plus que les gouvernements de l'UE se disputent, depuis vingt mois, autour du budget de l'Union pour les sept années à venir. Et des économies doivent être faites pour financer de nouvelles priorités telles que la protection du climat. Aussi peu d'élus de l'UE seraient enclins à augmenter les salaires des fonctionnaires mutés au Grand-Duché pour compenser les difficultés locales... 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Asselborn défend les fonctionnaires européens
Le départ annoncé de la Chafea pousse le ministre des Affaires étrangères à monter au créneau. Soutenu par les eurodéputés luxembourgeois, ce dernier a indiqué avoir entamé des actions pour préserver le statut de capitale européenne de la première ville du pays.
ARCHIV - 10.06.2019, Belgien, Br¸ssel: Flaggen der Europ‰ischen Union wehen im Wind vor dem Berlaymont-Geb‰ude, dem Sitz der Europ‰ischen Kommission. (Zu dpa ´EU-Kommission: Schon 3,4 Billionen gegen Corona-Krise mobilisiertª) Foto: Arne Immanuel B‰nsch/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La désunion menace Bruxelles
En sommant la semaine dernière la Banque centrale européenne (BCE) de rendre des comptes, la justice allemande soulève de nombreuses questions sur la cohésion de l'UE face au naufrage économique provoqué par la crise du coronavirus.
ARCHIV - 07.09.2016, Hessen, Frankfurt/Main: ARCHIV - Die Zentrale der Europäischen Zentralbank (EZB) in Frankfurt am Main (Hessen) ragt am 07.09.2016 hinter einer Stele mit dem EZB-Logo hoch. (zu dpa "Die Folgen eines deutschen Urteils: Wankt Europas Justiz-Architektur?" am 10.05.2020) Foto: picture alliance / Arne Dedert/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le coup de gueule des fonctionnaires européens
Les employés des institutions de l'UE affectés au Luxembourg refusent d'être mis sur un pied d'égalité par rapport à leurs collègues de Bruxelles (ou Strasbourg), en raison du coût de la vie plus élevé au Grand-Duché.
Les fonctionnaires européens affectés au Luxembourg s'estiment lésés par rapport à leurs collègues de Bruxelles en raison du coût de la vie plus élevé au Grand-Duché