Changer d'édition

L'eurodéputée Semedo conserve son droit de vote
Luxembourg 2 min. 21.01.2021 Cet article est archivé

L'eurodéputée Semedo conserve son droit de vote

A 36 ans, ce faux pas va peser sur la suite de la carrière politique de l'ancienne présentatrice de RTL.

L'eurodéputée Semedo conserve son droit de vote

A 36 ans, ce faux pas va peser sur la suite de la carrière politique de l'ancienne présentatrice de RTL.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 21.01.2021 Cet article est archivé

L'eurodéputée Semedo conserve son droit de vote

Même bannie du Parlement européen pour deux semaines, la représentante pourra participer aux délibérations. Mais elle sera privée de ses indemnités, soit 4.950 euros.

(pj avec Sarah CALMES) Voilà un an, six mois à peine après l'entrée en fonction de Monica Semedo au Parlement européen, plusieurs assistants parlementaires avaient démissionné de leurs fonctions. En cause : l'attitude de la jeune députée DP de 36 ans à leur égard. Depuis, l'affaire a suivi son cours jusqu'à l'annonce de la suspension de l'élue libérale pour deux semaines en ce début 2021. 


Moncia Semedo.
Monica Semedo suspendue de ses fonctions
Représentant le DP au Parlement européen, l'eurodéputée a été sanctionnée lundi pour harcèlement psychologique sur ses assistants parlementaires. Cette dernière assure accepter la décision et fait amende honorable.

Un carton jaune adressé par le président du Parlement en personne et qui a clairement nommé la cause de cette sanction.«Harcèlement psychologique», a cité David Sassoli avant de prononcer la peine à laquelle celle qui a été élue en 2019, aux côtés de Charles Goerens, doit maintenant se soumettre. De fait, le règlement de l'instance est clair : pas question pour l'élue punie de prétendre à une quelconque rémunération. Monica Semedo peut donc faire une croix sur 15 jours d'indemnités journalières (330€/jour).

Pardonnée par le parti

Si, depuis, Monica Semedo a fait amende honorable et reconnu ses torts, elle ne retrouvera pas son siège à Bruxelles avant la fin janvier. Mais sa suspension temporaire ne l'empêchera pas d'user de son droit de vote. L'article 176 l'autorisant toujours à faire part de ses choix. Ainsi, un porte-parole du Parlement européen précise : «Le droit de vote est au cœur du mandat d'un député - il ne peut être retiré à un député.»


Christophe Hansen, Charles Goerens, Tilly Metz, Nicolas Schmit, Monica Semedo et Isabel Wiseler feront des choix divers pour désigner le futur président de la Commission européenne.
Le Luxembourg ne choisit pas von der Leyen
Seuls deux eurodéputés luxembourgeois voteront pour Ursula von der Leyen ce mardi. Lors d'une conférence de presse, les six parlementaires élus ont fait connaître leur point de vue sur le choix qu'ils feront pour désigner la ou le successeur au poste de Jean-Claude Juncker.

Cette règle renvoie à la fonction du député en tant que représentant des électeurs qui l'ont désigné pour siéger. Si le droit de vote du député était supprimé, cela reviendrait également à priver ses électeurs de leur droit d'expression.

Alors que le Parlement européen a introduit de lourdes sanctions contre Semedo, le secrétaire général du DP, a de son côté déclaré l'affaire «close». Claude Lamberty argumentant :«Elle a reconnu ses erreurs, accepté les sanctions imposées par le Parlement européen sur la base des faits et présenté ses excuses». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Premier ministre entend étudier les faits reprochés à sa collègue de parti (DP) avant tout commentaire. Monica Semedo reste encore privée de son siège au Parlement européen pour une semaine.
Au lendemain de la suspension de ses fonctions, l'eurodéputée luxembourgeoise pourrait être sanctionnée par le Parlement, sanctions pouvant aller jusqu'à sa démission. Bien que de son côté, le secrétaire général du DP considère l'affaire «close» pour son parti.
IPO , DP Europakongress , Europawahlen 2019 , Centre Culturel Walferdingen , Spitzenkandidatin Monica Semedo Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Les représentants des Etats membres de l'UE ont donné lundi leur feu vert à l'application provisoire, à compter de ce vendredi, de l'accord commercial entre Bruxelles et Londres, dans l'attente de l'approbation des eurodéputés début 2021.
A pedestrian walks near the Royal Exchange and the Bank of England in the City of London on the bank holiday, December 28, 2020, as Londoners continue to live under Tier 4 lockdown restrictions. - Business breathed a sigh of relief this week after a post-Brexit trade deal was agreed, but many issues remain unresolved, notably the place of financial services, which represent 80 per cent of the British economy, as the newly inked deal focuses on trade in goods. (Photo by Tolga Akmen / AFP)
La voie est désormais libre pour mettre en oeuvre le plan de relance massif post-Covid européen, après un compromis adopté jeudi par les dirigeants de l'UE qui permet la levée des veto de la Pologne et de la Hongrie tout en préservant un nouveau mécanisme sur l'Etat de droit.
European flags fly outside the European Commission building, in Brussels, on May 8 2015. AFP PHOTO / EMMANUEL DUNAND
Seuls deux eurodéputés luxembourgeois voteront pour Ursula von der Leyen ce mardi. Lors d'une conférence de presse, les six parlementaires élus ont fait connaître leur point de vue sur le choix qu'ils feront pour désigner la ou le successeur au poste de Jean-Claude Juncker.
Christophe Hansen, Charles Goerens, Tilly Metz, Nicolas Schmit, Monica Semedo et Isabel Wiseler feront des choix divers pour désigner le futur président de la Commission européenne.