Changer d'édition

L'été le plus pourri depuis... 1931
Luxembourg 3 min. 01.09.2021
Climat

L'été le plus pourri depuis... 1931

Pas vraiment la météo habituelle en été à Ettelbruck...
Climat

L'été le plus pourri depuis... 1931

Pas vraiment la météo habituelle en été à Ettelbruck...
Luxembourg 3 min. 01.09.2021
Climat

L'été le plus pourri depuis... 1931

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Plus frais, plus humides : juin, juillet, août n'ont pas brillé par la clémence de la météo au Luxembourg.

D'accord, chacun s'en doutait. Mais si cet été 2021 rentrera dans les annales climatiques, ce n'est certainement pas en raison de canicules comme les deux étés précédents... En se fiant au dernier rapport d'AgriMeteo/ASTA, les trois mois qui viennent de passer ont ainsi été bien moins chauds (de l'ordre de -0,5°C en moyenne) mais surtout bien plus arrosés que les saisons passées. Certes, il y a eu l'épisode calamiteux des 14-15 juillet, mais surtout un ciel souvent pluvieux qui a gâché le quotidien de bien des estivants.


Die Rue du Pont in Echternach - das Bild sollte sich elf Monate später wiederholen.
Le souvenir des crues de 1993 refait surface
L'épisode 2021 aura effacé des tablettes les précédents records d'inondations au Luxembourg. Et plus particulièrement, les deux montées des eaux qu'avait connues le pays voilà 28 ans.

En chiffres, c'est encore plus flagrant (et désolant). Ainsi, selon les relevés des 32 stations météo nationales, les mois de juin, juillet et août 2021 ont connu une pluviométrie moyenne de 336 litres d'eau par mètre carré. De quoi faire monter cet été sur la deuxième marche des saisons chaudes les plus arrosées depuis...1854. Il faut remonter à 1931 pour retrouver des 6e, 7e et 8e mois de l'année aussi soumis aux averses. La moyenne des pluies, il y a 90 ans, s'établissant alors à 388 l/m2. 

Logiquement, les mesures effectuées par Agrimeteo ont noté des pics le 14 juillet, principale journée des averses dévastatrices. Si Remerschen s'en est bien tirée avec seulement 62,6 mm de précipitations en 24h, à Godbrange les marqueurs ont dépassé les 105 mm. Pluies historiques on vous dit, dont les dégâts n'ont pas fini d'être effacés


Lokales,Hochwasser,Überschwemmungen nach Starkregen in Schouweiler..Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
100 millions sur la table après les inondations
Le Premier ministre a annoncé que l'enveloppe gouvernementale dédiée à la réparation des dommages des crues de la mi-juillet doublera. Rien que pour réparer routes et bâtiments publics endommagés, 26 millions d'euros seraient nécessaires.

 Parmi les professionnels qui auront souffert de cet été humide, les cultivateurs sont au premier rang. Un peu moins les viticulteurs, mais les céréaliers pestent. Les pluies ont couché bien des champs, nuit aux récoltes (quantité et qualité) et retardé les moissons de céréales. Ainsi, dans certaines parties du pays comme l’Oesling, tracteurs et moissonneuses travaillent toujours.

Les sols, en surface, sont nettement plus humides que les moyennes de ces dernières années. Mais les nappes phréatiques n'ont pas forcément bénéficié de cet été pluvieux.
Les sols, en surface, sont nettement plus humides que les moyennes de ces dernières années. Mais les nappes phréatiques n'ont pas forcément bénéficié de cet été pluvieux.
Illustration : Agrimeteo

Côté chaleur, juin avait pourtant été prometteur de belles journées. L'espoir fut bref (et déjà marqué par des orages subits). Mais juillet et août ont vite douché les espoirs de journées chaudes et ensoleillées. Ainsi, ce ne sera pas en raison de montées du mercure que, dans les prochains mois, une sécheresse sera à redouter. Même si, paradoxalement, les pluies de cet été bien gris n'ont pas bénéficié aux réserves d'eau souterraines autant que l'on pourrait imaginer. Bref, vivement l'été indien...

Une des images marquantes de cet été 2021... Bettel au milieu des flots.
Une des images marquantes de cet été 2021... Bettel au milieu des flots.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le 1er juin, de fortes pluies ont provoqué des inondations dans l'est du pays et ravagé une partie du Mullerthal. Puis le temps s'est amélioré pour faire de juin 2018, un mois très estival. Le dernier jour, samedi 30 juin, a été le jour le plus chaud!