Changer d'édition

L'État reste de loin le premier employeur du pays
Luxembourg 3 min. 22.10.2019

L'État reste de loin le premier employeur du pays

Avec pas moins de 14.000 agents, l'Éducation nationale représente le principal secteur d'activité de la fonction publique luxembourgeoise.

L'État reste de loin le premier employeur du pays

Avec pas moins de 14.000 agents, l'Éducation nationale représente le principal secteur d'activité de la fonction publique luxembourgeoise.
Guy Wolff
Luxembourg 3 min. 22.10.2019

L'État reste de loin le premier employeur du pays

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Avec pas moins de 28.326 agents, l'administration centrale emploie pas moins de six fois plus que la première entreprise du secteur privé, selon les derniers chiffres de la Fonction publique dévoilés mardi.

Au 31 décembre, 28.326 agents étaient au service de l'État luxembourgeois, selon les données divulguées mardi par Marc Hansen (DP), ministre de la Fonction publique. A titre de comparaison, c'est six fois plus que Post, le premier employeur privé du pays. Cette étude, la première du genre menée par le Centre de gestion du personnel et de l'organisation de l'État et l'Observatoire de la Fonction publique, offre une «idée très précise sur les agents de l'État», se félicite le ministre, heureux de pouvoir dresser  «un aperçu des caractéristiques de l'emploi dans la Fonction publique». 

Autrement dit, d'être en mesure d'avoir un instantané précis des agents au service de l'administration centrale. Ces données qui seront, à l'avenir, complétées et actualisées confirment certaines tendances, mais en infirment d'autres. Ainsi, si la Fonction publique luxembourgeoise emploie majoritairement des femmes (52%), elle est composée d'une population relativement jeune, puisque la moyenne d'âge est fixée à 40,8 ans. 


Politik - Interview Claude Meisch - Bildungsminister - DP- Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le besoin en enseignants persiste
Des petits écoliers aux étudiants de l'Uni, la responsabilité du ministre de l'Éducation nationale porte sur 150.000 élèves. Mais une des préoccupations de Claude Meisch (DP) reste le recrutement de nouveaux instituteurs et professeurs.

Une donnée pas si anodine que cela, dans un contexte d'interrogations sur le système de pensions ou de difficultés de recrutement dans certains secteurs d'activité. Sans surprise en revanche, l'omniprésence du statut de fonctionnaire, détenu par six agents de la fonction publique sur dix (62,4%). Soit 17.675 personnes.

Pour les secteurs d'activité, près d'un agent de l'État sur deux (49%) travaille dans l'Éducation. Un secteur par ailleurs très largement féminisé, puisque les hommes n'y représentent qu'un tiers (31,6%) des effectifs. Une particularité qui ne se retrouve pas ailleurs, comme l'indique l'exemple de l'Administration générale, deuxième secteur d'activité le plus fourni.  

 A l'instar du secteur privé où une large majorité d'hommes truste les postes clés, la fonction publique n'échappe pas à cette tendance. Près de trois quarts (73%) des fonctions dirigeantes sont occupées par des agents masculins. À noter toutefois que ce chiffre recule très légèrement au cours des trois dernières années, le nombre de femmes titulaires d'un poste passant de 81 en 206 à 93 en 2018, selon les chiffres présentés mardi.   

Enfin, et malgré la mise en place d'une flexibilisation plus poussée du temps de travail permettant aux agents de l'État de bénéficier de temps partiel compris entre 40 et 90% d'un temps plein, le nombre de demandes reste stable. Si en 2017 5.363 agents bénéficiaient d'un aménagement de leur temps de travail, ils étaient un peu moins de 6.000 au 1er janvier 2019. Dans pratiquement 60% des cas, les agents bénéficient d'un 40 ou d'un 50%. Des femmes dans une très large majorité (83,8%).

Si l'étude présentée mardi par Marc Hansen ne concerne que l'administration étatique, le Statec indique que les personnels travaillant pour des administrations ou des services publics ont fortement progressé au cours des 30 dernières années. De 33.980 au premier trimestre 1995, ils étaient 89.560 au deuxième trimestre 2019. Soit une hausse de 63,5%. Dans le même temps, la population active du pays a plus que doublé, passant de 195.430 à 437.587 personnes.



Sur le même sujet

Le besoin en enseignants persiste
Des petits écoliers aux étudiants de l'Uni, la responsabilité du ministre de l'Éducation nationale porte sur 150.000 élèves. Mais une des préoccupations de Claude Meisch (DP) reste le recrutement de nouveaux instituteurs et professeurs.
Politik - Interview Claude Meisch - Bildungsminister - DP- Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
847 nouvelles embauches dans la police
Syndicats de policiers et ministère de la Sécurité intérieure se sont mis d'accord sur les recrutements à venir d'ici 2022. Dès l'an prochain, 207 fonctionnaires et 80 civils viendront grossir les rangs.