Changer d'édition

L'Etat pousse un peu plus les sociétés vers l'électromobilité
Luxembourg 3 min. 06.07.2022
Nouveau régime d'aides

L'Etat pousse un peu plus les sociétés vers l'électromobilité

Le réseau national compte actuellement près de 1.300 points de charge accessibles au public.
Nouveau régime d'aides

L'Etat pousse un peu plus les sociétés vers l'électromobilité

Le réseau national compte actuellement près de 1.300 points de charge accessibles au public.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 3 min. 06.07.2022
Nouveau régime d'aides

L'Etat pousse un peu plus les sociétés vers l'électromobilité

Laura BANNIER
Laura BANNIER
À travers un nouveau régime d'aides adopté par la Chambre ce mardi 5 juillet, l'État espère pousser les entreprises luxembourgeoises à investir dans l'installation d'infrastructures de charge pour les véhicules électriques.

Qu'elles soient accessibles au public, ou privées au sein des entreprises, l'installation de bornes de recharge pour les véhicules électriques réalisée par les sociétés luxembourgeoises sera récompensée par un nouveau régime d'aides. L'objectif de la mesure est clair: créer et développer un réseau cohérent de points de charge sur l'ensemble du territoire national, afin de doubler les capacités de recharge d'ici à 2025.


Wirtschaft, Inauguration Station Super Chargy, Aire de capellen, Frans Timmermans, Claude Turmes, Francois Bausch, Elektroauto, Elektro Laden, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les premières bornes de recharge ultra-rapides inaugurées
Un total de 88 bornes de recharge ultra-rapides seront réparties sur 19 stations et aires de service des autoroutes et sur les autres axes principaux du Grand-Duché de Luxembourg.

Acté par un projet de loi voté à la Chambre des députés ce mardi 5 juillet, ce nouveau régime d'aides vient compléter les subventions déjà existantes pour l'installation de bornes privées. Toutes les entreprises pourront profiter d'un premier type d'aide qui prend la forme d'un appel à projets. Sont concernées les bornes privées ou accessibles au public, dont la capacité de charge est d'au moins 175 kilowatts. Une fois retenus, les projets pourront bénéficier d'une subvention allant jusqu'à 50% des investissements réalisés par la société. À noter, que les projets les plus accessibles au public seront «favorisés dans la procédure de sélection», font savoir les ministères de l'Énergie et de l'Économie.

Les petites et moyennes entreprises seront visées par la seconde aide, qui leur est réservée. Afin de privilégier leur transition vers l'électromobilité dans le cadre de leur activité économique, les PME peuvent bénéficier d'une subvention pouvant aller jusqu'à 50% pour l'installation de la borne de charge, et jusqu'à 60% des coûts liés au raccordement au réseau électrique. L'aide est plafonnée à 60.000 euros pour le raccordement, et à 40.000 pour les autres coûts.

Les voitures électriques en plein boom

Les entreprises ayant recours au leasing ne seront pas en reste. En effet, elles pourront bénéficier de ces deux aides sous la forme d'une remise sur le contrat de leasing. Pour solliciter ces subventions, les sociétés intéressées pourront prochainement remplir les formulaires de demande mis en ligne sur MyGuichet.lu.


Illustration, Mobilität, E-Auto, elektro Auto, aufladen, Aufladestationen auf dem Glaçis Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Le Luxembourg souhaite basculer en mode électrique
En lançant mercredi l'initiative «Stroum beweegt», les ministères de l'Energie, de l'Environnement et de la Mobilité entendent accélérer la mise en place d'infrastructures dédiées à l'électromobibilité. Que celle-ci concerne les véhicules particuliers, mais aussi les transports en commun.

Le troisième et dernier pilier du projet de loi vise quant à lui à transposer les exigences d'une directive européenne. En clair, le financement du réseau «Chargy» et «SuperChargy» prendra uniquement la forme de subsides, quel que soit le statut des bénéficiaires. 

Dans un communiqué, le ministre de l'Energie, Claude Turmes (Déi Gréng), estime que «la décarbonisation des transports est conditionnée à l'existence d'un réseau dense de points de recharge sur le territoire national». Par conséquent, ces aides accélèreront de fait l'essor de l'électromobilité. De son côté, le ministre de l'Economie, Franz Fayot (LSAP), souligne que «le nombre de voitures électriques augmente de plus en plus, avec 20,5% des nouvelles immatriculations en 2021 et un plus de 23,7% pour les quatre premiers mois de cette année».  

429 bornes Chargy

Il sera par ailleurs proposé aux entreprises qui le souhaitent un accompagnement administratif, visant à vérifier les critères d'éligibilité de l'utilisation des formulaires. Ce service sera proposé par Luxinnovation, l'agence nationale de l'innovation, qui a mis en place une adresse mail dédiée (aides@luxinnovation.lu). D'un point de vue technique, les sociétés pourront compter sur le support de la Klima-Agence afin de stabiliser leur projet (e-mobility@klima-agence.lu). 


«49% des véhicules devront être électriques d'ici 2030»
Validé mercredi en Conseil de gouvernement, le dispositif de primes pour l'acquisition de véhicules «propres» s'étendra jusqu'au 31 mars 2022. A l'exception des aides pour les véhicules hybrides qui prendront fin «au 31 décembre prochain», indique la ministre de l'Environnement.

Enfin, des contrats-types seront mis à disposition des communes dans le but d'encadrer les questions juridiques et techniques de la mise à disposition du domaine public pour l'installation de bornes de recharge par des entreprises privées.

Sur le territoire national, 429 bornes Chargy sont actuellement en service d'après le site chargy.lu. Mais ce nouveau régime d'aides n'est pas le seul coup de pouce visant à accélérer le déploiement de l'électromobilité. Le gouvernement a par ailleurs annoncé le lancement de Pro-Charging.lu, une plateforme permettant aux communes, syndicats, entreprises, mais également particuliers de rentrer leurs surfaces libres sur une carte interactive. De l'autre côté, les investisseurs ont la possibilité de rechercher de manière ciblée les emplacements potentiels de bornes de recharge.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les ministres de l'Energie et de l'Economie ont annoncé une enveloppe de 40 millions d'euros spécialement destinée à soutenir l'installation de points de recharge dans les garages, stations-service et supermarchés du Luxembourg. Mais pas seulement là.
ARCHIV - Zum Themendienst-Bericht von Stefan Weißenborn vom 8. Mai 2020: Auto zum Einstöpseln: Bei einem Plug-in-Hybrid lässt sich der Akku auch an der Steckdose aufladen, um eine gewisse Strecke rein elektrisch fahren zu können. Foto: Karl-Josef Hildenbrand/dpa/dpa-tmn - Honorarfrei nur für Bezieher des dpa-Themendienstes +++ dpa-Themendienst +++
Si, à compter de 2035, tous les véhicules neufs vendus au sein de l'UE ne devront plus fonctionner avec des moteurs thermiques, l'infrastructure permettant de faire circuler 30 millions de voitures 100% électriques est loin d'être en place. Au Luxembourg, comme ailleurs en Europe.
WI,Einweihung Ultra-Schnelladestation für Elektroautos.Francois Bausch,Claude Turmes,marc Reiffers,Creos,Elektromobilität.Kirchberg,Uni,Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Alors que les voitures à essence pourraient disparaître d'ici 2035 à l'échelle européenne, 65 bornes de recharge rapide pour les voitures électriques vont être installées en Wallonie. Le Luxembourg de son côté doit en implanter 88.
L'objectif des 49% de véhicules à moteur électrique au Luxembourg d'ici 2030 relève de l'imaginaire, à en croire le directeur de l'Automobile Club de Luxembourg. Et Jean-Claude Juchem a des arguments plein son coffre.
Charging of an electric car
Sur les 2.202 véhicules de la flotte automobile des administrations d'Etat, les motorisations thermiques sont encore (largement) dominantes. Mais les achats s'orientent toutefois vers plus de modèles hybrides ou 100% électriques.