Changer d'édition

L'Etat noyé par le succès des primes pour vélos
Luxembourg 22.04.2021 Cet article est archivé

L'Etat noyé par le succès des primes pour vélos

Grand gagnant de l'année 2020, le succès des ventes de vélo devrait se maintenir en 2021 au vu du nombre de demandes introduites depuis le début de l'année auprès de l'administration de l'Environnement.

L'Etat noyé par le succès des primes pour vélos

Grand gagnant de l'année 2020, le succès des ventes de vélo devrait se maintenir en 2021 au vu du nombre de demandes introduites depuis le début de l'année auprès de l'administration de l'Environnement.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 22.04.2021 Cet article est archivé

L'Etat noyé par le succès des primes pour vélos

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Si les deux-roues continuent de séduire les résidents, l'administration de l'Environnement peine à répondre à la demande. Au point que le délai d'attente moyen pour le remboursement atteint cinq mois, indique jeudi Carole Dieschbourg.

La revalorisation de la prime pour l'achat d'un vélo - traditionnel ou à assistance électrique - porte ses fruits. Vraisemblablement au-delà des espérances à en croire Carole Dieschbourg (Déi Gréng) qui évoque non seulement«un succès majeur» du régime, mais aussi «un retard majeur» dans la mise en oeuvre concrète de la mesure. 


Foto stock-photo-anonymous-person-on-bike-
Quatre fois plus de primes pour l'achat d'un vélo
Incontestablement, la bicyclette ressort grande gagnante de l'année 2020. Et l'aide gouvernementale pour pousser les résidents à se mettre en selle est loin d'y être étrangère.

Dans une réponse parlementaire, publiée jeudi, la ministre de l'Environnement indique ainsi que «la durée moyenne des demandes directes est de 103 jours» et peut grimper jusqu'à «153 jours». Autrement dit, un délai moyen compris entre trois et cinq mois pour verser un subside pouvant atteindre 50% du prix d'un vélo ou 600 euros maximum. Si «un renforcement des personnels de l'administration de l'Environnement» a été initié pour répondre à la demande, la situation risque de durer encore un peu. 

Car «jusqu'à la fin mars 2021, près de 13.000 demandes ont été accordées et seules 305 ont été refusées», précise la ministre. Soit une mesure qui représente «4,1 millions d'euros» jusqu'à présent. Et la facture devrait continuer à s'alourdir dans les prochains mois au vu de la forte demande enregistrée dans les magasins spécialisés en vue de l'arrivée des beaux jours. Le dispositif actuel, lui, est maintenu jusqu'à la fin 2021.

A noter que seules les demandes pour les vélos et autres pédelecs souffrent d'importants retards, puisque les primes pour les véhicules électriques, tels que les voitures, camionnettes et autres motos fonctionnant sans moteur thermique, sont remboursées «en quelques semaines».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un collectif d'usagers quotidiens du vélo manifesteront samedi dans les rues de la capitale. Dénonçant une politique «homéopathique» de la Ville en matière de transport, ils demandent la réalisation d'un réseau de pistes cyclables cohérent.
Top 10 der gefährlichsten Stellen für Radfahrer in der Hauptstadt / Foto: Steve REMESCH