Changer d'édition

L'Etat ne rachètera pas le château de Birtrange
Luxembourg 2 min. 09.03.2021 Cet article est archivé

L'Etat ne rachètera pas le château de Birtrange

Deux tiers du prix de cession de la demeure et son parc reviendront directement à la Croix-Rouge luxembourgeoise.

L'Etat ne rachètera pas le château de Birtrange

Deux tiers du prix de cession de la demeure et son parc reviendront directement à la Croix-Rouge luxembourgeoise.
Photo : Charles Caratini
Luxembourg 2 min. 09.03.2021 Cet article est archivé

L'Etat ne rachètera pas le château de Birtrange

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La Croix-Rouge a hérité de la demeure classée monument historique et souhaite maintenant la céder. Mais aucune administration n'est intéressée au rachat. Avis aux investisseurs : ce 12 mars, les enchères s'achèveront.

Plus que trois jours pour enchérir. Le 12 mars, il en sera normalement terminé de la vente du château de Birtrange, demeure dont l'actuelle propriétaire a souhaité se délaisser. Il est vrai que la majestueuse bâtisse et ses 85 hectares de domaine (situés entre Schieren, Ettelbrück et Colmar-Berg) n'avaient guère d'utilité pour la Croix-Rouge luxembourgeoise qui en avait hérité en 2018. L'asbl se choisissant plutôt Luxembourg et un nouveau siège (rue des Scillas) pour loger ses activités caritatives.


kultur.FOTOSTRECKE: Expo: Luxembourg-Ville de la forteresse au patrimoine mondial UNESCO Fotos vorher/nachher.Hier Bild von Seite 71,Rue Saint-Ulric ,Grund.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Bientôt un observatoire pour le patrimoine?
Alors qu’une pétition visant à préserver les richesses architecturales a recueilli 5.300 signatures, les députés planchent sur un projet de loi visant à les préserver davantage. Si le consensus existe sur le sujet, fixer l'année 1955 comme date de référence des constructions pose problème.

Et si désormais la vente du bien a été confiée à un notaire d'Esch, le directeur du Trésor vient de faire savoir que l'Etat luxembourgeois ne soumissionnerait pas pour se porter acquéreur du château. Bob Kieffer assurant au député Fred Keup (ADR) que même si le bien immobilier était classé «monument historique», il n'intéressait aucune administration pour y loger tel ministère ou tel service public. Ce seront donc des investisseurs privés qui d'ici peu prendront possession des lieux. La mise à prix ayant été fixée à 5,2 millions d'euros.

Ces lieux, inoccupés maintenant depuis une vingtaine d'années, étaient revenus dans le patrimoine de la Croix-Rouge au décès de la baronne Claudine de Broqueville. Chargé d'histoire, l'endroit avait notamment hébergé des troupes US durant la Seconde Guerre mondiale. Mais que faire d'un pareil bien pour l'asbl qui a préféré le céder maintenant plutôt que de voir le temps continuer à faire des ravages sur cette construction nécessitant bien des rafraîchissements. 

Deux parts

C'est d'ailleurs là aussi un frein pour une soumission publique, comme l'indique Bob Kieffer au nom du ministre des Finances : «L'achat de ce château entraînerait d'ailleurs des investissements de rénovation importants et, quelle que soit son affectation, des coûts de fonctionnement élevés». 

Les acheteurs ont jusqu'au vendredi 12 mars pour présenter leur offre (cachetée) à Me Blanche Moutrier. La recette de la vente sera alors divisée en deux parts. Deux tiers de la somme revenant à la Croix-Rouge, un tiers aux héritiers de la famille de Broqueville. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Classée «monument national», la bâtisse aurait été vendue aux enchères pour un montant de plus de cinq millions d'euros. L'identité du futur châtelain reste néanmoins inconnue.
Deux tiers du prix de cession de la demeure et son parc reviendront directement à la Croix-Rouge luxembourgeoise.
Quelques mois après avoir mis son empreinte sur l'aménagement du site d'Elmen, le ministère du Logement déboursera près de 290 millions d'euros pour faire sortir de terre le projet «Wunne mat der Wooltz», dont la première phase doit être achevée d'ici 2023.
A l'horizon 2025, les différents sites de l'ONG seront rassemblés en un seul et même lieu, à Howald. Présenté jeudi, ce projet de 35 millions d'euros devrait en partie être cofinancé par le gouvernement.
Un nouveau bâtiment en alvéole et lumineux pour les futurs locaux de la Croix Rouge
Si certains publics sont encore exclus de l'offre culturelle du pays - faute d'accessibilité ou de moyens adaptés - le ministère de la Culture entend bien changer la donne et mettre en place de nouvelles actions à destination de ces publics spécifiques.
Vue sur une partie du circuit Wenzel.
Laissés vacants depuis la fin septembre et le départ des salariés du géant américain de l'e-commerce, les locaux des Rives de Clausen seront occupés par des fonctionnaires du ministère dirigé par Claude Meisch (DP). À une date encore à déterminer toutefois.
28.09.12  bureaux amazon luxembourg rives de clausen  photo: Marc Wilwert