Changer d'édition

L'Etat mobilise toutes les blouses blanches
Luxembourg 09.04.2021 Cet article est archivé

L'Etat mobilise toutes les blouses blanches

Au total, 16 étudiants en médecine pourraient être autorisés à exercer des tâches de laborantins dans le cadre du dépistage covid.

L'Etat mobilise toutes les blouses blanches

Au total, 16 étudiants en médecine pourraient être autorisés à exercer des tâches de laborantins dans le cadre du dépistage covid.
Photo : AFP
Luxembourg 09.04.2021 Cet article est archivé

L'Etat mobilise toutes les blouses blanches

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Des étudiants pouvant devenir laborantins, des masseurs-kinésithérapeutes autorisés à aider en centre de vaccination : la lutte contre l'épidémie de covid pousse le gouvernement à valider ces nouveaux rôles.

A situation exceptionnelle, dérogations inédites. Ainsi, le ministère de la Santé cherche-t-il à disposer d'un maximum de compétences pour endiguer la progression du covid. Mais la stratégie «tester, isoler, vacciner» demande de plus en plus de ressources humaines. Ce qui, dans un petit pays, peut venir à manquer. De l'utilité donc de mobiliser au plus large les compétences médicales disponibles.


ARCHIV - 01.01.2020, USA, Washington: Die vom National Institute of Allergy and Infectious Diseases zur Verfügung gestellte Elektronenmikroskopaufnahme zeigt das Coronavirus SARS-CoV-2, das von einem Patienten in den USA isoliert wurde und aus der Oberfläche von im Labor kultivierten Zellen austritt. (zu dpa «WHO-Experten bekräftigen These des Corona-Ursprungs beim Tier») Foto: Niaid-Rml/ZUMA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le variant britannique grimpe toujours
Repérée dans 68% des échantillons analysés par le LNS voilà une semaine, la souche anglaise du covid-19 a encore progressé au Luxembourg. Au point d'atteindre les 74% désormais.

Ainsi, deux arrêtés ministériels signés par Romain Schneider viennent-ils d'autoriser, par exemple, les masseurs-kinésithérapeutes à se joindre aux équipes des centres de vaccination. Une autorisation d'exercer dans le pays et le suivi d'une formation sur les injections covid suffiront maintenant pour permettre cette mise à disposition. 

Au total, dix-huit professionnels pourraient ainsi venir en renfort. Une capacité supplémentaire utile alors qu'un cinquième centre ouvrira le 12 avril à Sandweiler. Utile aussi car la campagne de vaccination (qui a déjà permis l'administration de 117.137 doses) va monter en puissance ces prochaines semaines avec une arrivée plus conséquente de vaccins de la part des laboratoires retenus, y compris le sérum Johnson et Johnson

L'Etat table aussi sur les étudiants luxembourgeois en médecine. Tout du moins sur celles et ceux ayant déjà atteint la 4e, 5e ou 6e année. Eux sont autorisés à rejoindre les équipes de laborantins en charge d'analyser les prélèvements nasaux et bucco-pharyngés de détection du covid. Une porte ouverte que pourraient emprunter 16 jeunes gens concernés par cette mesure.

Ces deux dispositions resteront temporaires, et ne seront autorisées que jusqu'au 31 décembre. 

Pour mémoire, tout professionnel de santé luxembourgeois (actif ou en retraite) au même titre que les étudiants (infirmiers ou médecine) sont déjà invités à se porter volontaires pour la réserve sanitaire

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

7,9 millions de tests rapides ont été commandés par le ministère de la Santé. De quoi faciliter et accélérer la détection des infections covid dans les écoles aussi bien que dans les hôpitaux, maisons de retraite ou salles de sport.
04.03.2021, Baden-Württemberg, Hemmingen: Eine Arzthelferin tropft die Abstrichlösung in einer Grundschule auf einen Corona-Schnelltest. An der Schule werden die Lehrerinnen und Lehrer zweimal pro Woche getestet. Nach dem Beschluss von Bund und Ländern sollen bis Anfang April Corona-Testmöglichkeiten deutlich ausgeweitet werden. Foto: Sebastian Gollnow/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Ces vacances de Pâques sont marquées par un rush des particuliers pour bénéficier d'un dépistage covid. La possibilité retrouvée, même restreinte, de voyager à l'étranger, explique cet empressement.
This handout picture taken on December 9, 2020 shows specialists working on the development of a coronavirus vaccine for animals at a laboratory of the Federal centre for animal health. (Photo by Handout / vetandlife.ru news portal / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / vetandlife.ru news portal / handout " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Après les conclusions de l'EMA, le gouvernement a annoncé mercredi poursuivre son utilisation du vaccin du laboratoire suédo-britannique. Si certains pays émettent toutefois des restrictions, le pays lui ne prévoit pas de «distinction d'âge ou de sexe».
(FILES) In this file photo taken on March 11, 2021 This picture shows vials of the AstraZeneca Covid-19 vaccine in Paris. - AstraZeneca said on April 7, 2021, that two studies conducted by British and European regulators "reaffirmed" that the benefits of its vaccine "far outweigh the risks" despite finding a possible link to rare blood clots. "Overall, both of these reviews reaffirmed the vaccine offers a high-level of protection against all severities of COVID-19 and that these benefits continue to far outweigh the risks," the British/Swedish company said in a statement. (Photo by JOEL SAGET / AFP)