Changer d'édition

L'Etat met la main à la poche pour soutenir les agriculteurs
Luxembourg 3 min. 20.05.2022
Crise économique

L'Etat met la main à la poche pour soutenir les agriculteurs

Sur proposition de la Commission européenne, le Luxembourg a acté l'utilisation temporaire des terres en jachère pour la mise en culture de légumineuses.
Crise économique

L'Etat met la main à la poche pour soutenir les agriculteurs

Sur proposition de la Commission européenne, le Luxembourg a acté l'utilisation temporaire des terres en jachère pour la mise en culture de légumineuses.
Photo: Charles Reise
Luxembourg 3 min. 20.05.2022
Crise économique

L'Etat met la main à la poche pour soutenir les agriculteurs

Flambée de l'énergie, augmentation du coût de l'alimentation des bétails, explosion des prix des engrais... Pour aider les agriculteurs à faire face aux charges qui s'accumulent, Claude Haagen a présenté un paquet de six mesures.

Si le «Solidaritéitspak» (paquet de solidarité), qui s'applique à l'ensemble de la population luxembourgeoise pour aider les ménages à lutter contre l'envolée de l'énergie concerne également les agriculteurs, ces derniers avaient besoin d'un coup de pouce en plus de la part du gouvernement. En effet, entre les prix des engrais qui flambent, au même titre que ceux de l'alimentation du bétail, difficile de joindre les deux bouts. 


Es gibt immer weniger landwirtschaftliche Betriebe, dafür werden sie immer größer, nicht zuletzt, weil sie unter ökonomischem Druck stehen. Die Umwelt- und Naturschutzorganisationen fordern die Politik auf, Anreize für eine nachhaltigere Landwirtschaft zu schaffen.
La flambée des matières premières secoue les agriculteurs
L'explosion des prix des produits pétroliers, l'inflation élevée et la guerre en Ukraine font grimper les prix agricoles.

Pour aider les professionnels du secteur à faire face, Claude Haagen (LSAP), ministre de l'Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural a annoncé un paquet de six mesures à destination des filières agricoles et agroalimentaires. Des aides qui ont été déterminées en concertation avec les professionnels du secteur, fait savoir le ministère.

Sur proposition de la Commission européenne, le Luxembourg a acté l'utilisation temporaire des terres en jachère pour la mise en culture de légumineuses. Une décision qui a par ailleurs été suivie par d'autres Etats membres de l'Union européenne. Cependant, au Grand-Duché, elle risque d'avoir un faible impact, prévient le ministre. Seulement 250 hectares de surfaces en jachère sont en effet actuellement déclarées, laissant présager un rendement limité. Une dérogation qui se limitera à l'année culturale 2021/2022.

Jusqu'à 35.000 euros d'aides

Le ministre a aussi annoncé un troisième plan de soutien aux entreprises en difficulté du secteur porcin. Cette aide financière supplémentaire ciblée cherche notamment à venir compenser «les effets négatifs de la chute de la viande de porc due au covid-19», indique le ministère dans un communiqué. Il s'agit d'une aide d'un montant maximal de 40.000 euros par exploitation, au capital non-remboursable qui sera soumise à condition, comme un recul du chiffre d'affaires sur la période concernée.


Guy Feyder (58) sieht die Gefahr, dass nach dem Preis für Schweine bald auch jener für Rindfleisch fallen könnte. „Wegen Corona besteht ein Stau an Tieren, die nicht geschlachtet werden können.“
«Des exploitations devront encore mettre la clé sous la porte»
Entre la hausse des prix des matières agricoles et les dégâts laissés par la crise sanitaire, les agriculteurs peinent à entrevoir leur avenir d'une manière sereine.

Évoqué, le «Solidaritéitspak» fait également partie du paquet d'aides s'appliquant au secteur agricole. Pour les entreprises de transformation agroalimentaires, ce régime prend la forme de garantie sur les prêts bancaires. Ces derniers «ont pour but de pallier les besoins en liquidité des entreprises établies au Luxembourg causés par les conséquences économiques de l’agression de la Russie contre l’Ukraine», rappelle le gouvernement.

Ce même paquet de mesures concerne également la compensation des surcoûts liés à la hausse des prix de l'énergie, des engrais et des intrants. Ainsi, une aide supplémentaire est prévue par le ministre, visant à contrebalancer l'inflation touchant particulièrement les produits susmentionnés. Chaque entreprise exerçant des activités dans le domaine de la production agricole primaire pourra ainsi bénéficier d'une aide maximale de 35.000 euros.

Une aide pour le gasoil

A l'image des résidents, qui ont vu les prix des carburants chuter de 7,5 centimes le 12 avril dernier, le prix de vente du gasoil utilisé exclusivement pour des travaux agricoles, viticoles et horticoles a été abaissé du même montant depuis lundi 16 mai. Une mesure qui restera en vigueur jusqu'au 31 juillet.


ARCHIV - 31.07.2021, Brandenburg, ---: Auf einem Feld wird mit einem Mähdrescher Roggen gedroschen. (Zu dpa «Branche: Hohe Getreidepreise kommen Bauern kaum zugute») Foto: Patrick Pleul/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les agriculteurs divisés sur le plan stratégique national
Des représentants de l'agriculture ont invité à une réunion d'information à Mertzig pour faire entendre leur voix contre le nouveau plan stratégique national.

Enfin, une aide financière aux producteurs pourra être accordée via la réserve de crise agricole relevant de la politique agricole commune. Cette aide prend la forme «d’une subvention en capital non remboursable et consiste dans un montant d’aide payé par hectare», note le ministère dans son communiqué. Un montant qui varie en fonction du profil de l'exploitation, et qui sera accordé sous condition d'un engagement de production respectueuse de l'environnement et du climat de la part du producteur. En d'autres termes, ce dernier devra participer à la prime à l'entretien du paysage et de l'espace naturel.

Pour cette dernière aide, le budget total disponible dépasse le million d'euros, à 1.330.710 euros, dont 443.570 euros sont mis à la disposition du Luxembourg par l’Union européenne, auxquels s'ajoute une aide nationale supplémentaire de 887.140 €. Avec la mise en place de ces six mesures, Claude Haagen affirme qu'il «reste à l'écoute du secteur afin de préserver la résilience économique et sociale des filières agricoles nationales».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Action «Gielt Band − Hei dierft Dir plécken»
Durant les prochains mois, des milliers d'arbres fruitiers seront entourés d'un ruban jaune à différents endroits du pays pour indiquer que la cueillette pour un usage personnel est autorisée.
Der Schifflinger Bürgermeister Paul Weimerskirch, Landwirtschaftsminister Claude Haagen und Syvicol-Präsident Emile Eicher (v.l.n.r.) stellten am Mittwoch die zweite Auflage der Aktion „Gielt Band“ vor.
Des aides financières seront mises à disposition des agriculteurs suite au conflit en Ukraine. Les bénéficiaires de ces aides ne sont toutefois pas encore identifiés.
Getreideexperten beobachten derzeit kräftige Preisaufschläge zum Beispiel bei Weizen, Mais und Ölsaaten wie Raps.
Jean-Paul Olinger, directeur de l'Union des entreprises luxembourgeoises (UEL), estime que le chômage partiel devrait se poursuivre pendant une bonne partie de 2021 et devrait constituer une réponse aux conséquences de la crise. A l'image de ce qui se passe ailleurs en Europe.
Wirtschaft, Interview mit Jean-Paul Olinger, UEL, Unions des Entreprises Luxembourgeoise, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort