Changer d'édition

L'Etat invité à ne plus taxer les primes
Luxembourg 2 min. 12.08.2021
Fiscalité

L'Etat invité à ne plus taxer les primes

«Les gratifications personnelles devraient être exemptes de toute ponction fiscale, car ce sont des récompenses individuelles», estime Carmen Da Cruz, auteur de la pétition qui fera l'objet d'un débat à la Chambre.
Fiscalité

L'Etat invité à ne plus taxer les primes

«Les gratifications personnelles devraient être exemptes de toute ponction fiscale, car ce sont des récompenses individuelles», estime Carmen Da Cruz, auteur de la pétition qui fera l'objet d'un débat à la Chambre.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 12.08.2021
Fiscalité

L'Etat invité à ne plus taxer les primes

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Une pétition publique demandant la fin des impôts sur le 13e mois (et autres bonus) a obtenu suffisamment de soutiens pour qu'un débat public ait lieu à la Chambre des députés sur le sujet.

Carmen Da Cruz l'avoue : elle ne s'attendait pas à un tel succès. 4.965 signatures obtenues sur sa pétition, voilà qui étonne encore cette habitante de Bettembourg. Et pourtant en dénonçant les impôts qui viennent réduire le montant des primes et 13ème mois perçus par les salariés, elle a visiblement fait mouche. «Comme moi, beaucoup de gens doivent percevoir cela comme une injustice», souligne l'intéressée dont la suggestion est encore en ligne pour une semaine sur le site de la Chambre.


 bargeld, geld, reichtum, vermogen, vermögen, rechner, taschenrechner, konzepte, markt, vermarkten, closeup, großaufnahme, macro, makroaufnahme, schuld, schulden, verbindlichkeit, verpflichtung, binnenwirtschaft, okonomie, wirtschaft, ökonomie, rate, verhältnis, geschaefte, geschaeftlich, geschäft, geschäftlich, geschäfts, unternehmen, erfolg, anzahl, graf, zählen, naegel, nägel, fülle, reichtum, vermogen, vermögen, finanz, finanzen, finanzieren, finanzwesen, finanzwissenschaft, geldwesen, geldwissenschaft, aktie, brühe, kolben, verfügbar, vieh, vorrat, vorrätig, ermessen, errechnen, kalkulieren sie, nachrechnen, bank, ufer, anzeigen, bericht, berichten, melden, meldung, mitteilung, reportage, verzeigen, berechnung, kalkulation, preis, schatzen, schätzen, buchhaltung, rechnungswesen, einkommen, einnahmen, lohn, verdienst, chip, geldstück, prägen, anzahl, nummer, nummerieren, zahl, zählen, währung, buchhalter, buchhalterin, geschwulst, wachstum, reich, geschäftsfrau, kauffrau, dokument, etc, papier, investieren, fünfzig, fünfziger, begründung, bericht, konto, rechenschaft, arbeitsplatz, gewinn, profit, profitieren, arbeit, arbeiten, funktionieren, trainieren, werk, wirken, geldanlage, investition, kapitalanlage, handel, kommerz, figuren, amt, bueros, büro, dienst, geschaeftsraume, geschäftsraum, banking, bankwesen, finanziell, blatt, geleiten, hand, hande, handen, handgriff, handlanger, handschrift, handvoll, händen, reichen, seite, zeiger, ersparnis, ersparnisse, businessmann, geschäftsmann, bargeld, gedankengut, ideen  (FOTO: SHUTTERSTOCK)
Les employeurs restent généreux sur les primes
Le Luxembourg figure sur le podium des pays européens où la part des bonus est la plus conséquente dans la rémunération.

Mais quoi qu'il arrive ces prochains jours, son propos va maintenant se muer en débat public. Devant les députés, l'employée devra défendre son point de vue. «Qu'il y ait un impôt sur le salaire, c'est logique. Mais les gratifications personnelles devraient être exemptes de toute ponction fiscale, car ce sont des récompenses individuelles. L'Etat ne devrait pas ainsi venir dégonfler les bonifications accordées par un patron à son employé parce qu'il est satisfait de son travail et qu'il estime que cela mérite un bonus.»

Même si le ministre des Finances, Pierre Gramegna a déjà fait savoir son intention de n'entamer aucune réforme fiscale d'ici 2023, coût de la crise covid oblige, Carmen Da Cruz ne démord pas de son idée. «Il ne faut pas qu'une prime parte en fumée après que les impôts sont passés par là. Cela peut être source de démotivation, je trouve», souffle la jeune femme. A la vérité, la mesure n'a jamais été évoquée du côté du gouvernement et ne fait pas partie des mesures envisagées dans l'accord de coalition 2018-2023.

Il n'empêche, la pétitionnaire entend bien que la problématique remonte aux oreilles des parlementaires de tous bords. D'autant que le Grand-Duché est un pays où, selon le Statec, ce type de «plus financiers» représente 15% de la rémunération annuelle. Le double de la moyenne européenne. «Si le Luxembourg ne taxe plus les heures supplémentaires, il peut aussi le faire sur ce type de bonifications exceptionnelles.»


Les données de quelque 24.000 signataires exposées
Les nom, prénoms et lieu de résidence de plusieurs dizaines de milliers de personnes ayant soutenu une pétition sur le site de la Chambre des députés ont été rendus visibles pendant plusieurs semaines, indique jeudi l'institution. Un signalement à la CNPD a été effectué.

Au ''pire", Carmen Da Cruz estime que le pays pourrait diminuer la taxation en-deçà de ce qui est appliqué sur les salaires. «Là, je vais partir en vacances, cela me donnera le temps de bien préparer la rencontre avec les parlementaires sur le sujet. Mais j'irai sans illusion.» Avec toutefois le sentiment du devoir accompli, ce qui n'a pas de prix.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si l'année parlementaire qui s'achève a été principalement marquée par la crise sanitaire et ses conséquences, les socialistes entendent que les deux années restant avant la fin de la législature mettent l'accent sur la redistribution des richesses.
IPO , Bilanzpressekonferenz LSAP-Fraktion Chamber , Georges Engel , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Alors qu'au Luxembourg l'idée de la création d'un impôt spécial portant sur les «gagnants de la crise» séduit le LSAP, une partie des entreprises bénéficiaires du royaume ont décidé de gratifier leurs salariés. Une mesure qui fait suite à un accord trouvé au niveau fédéral.
Yearly Bonus concept / hand holding words of bonus on stack coins staircase for Encouragement Morale on the table office company
Le ministre des Finances Pierre Gramegna a détaillé, ce mardi à la Chambre, les grands axes de son action. En ligne de mire: la spéculation immobilière et les stock-options, mais aussi de nouvelles mesures pour attirer les talents.
Pierre Gramegna
Le coût salarial luxembourgeois en comparaison avec nos voisins
Le paradoxe luxembourgeois veut que le coût moyen annuel au Luxembourg est un des plus élevés en Europe alors que le coût horaire est inférieur à celui de la France.