Changer d'édition

L'état de la Nation en résumé: «Notre pays se porte mieux aujourd'hui qu'il y a deux ans»
Luxembourg 16 min. 26.04.2016 Cet article est archivé

L'état de la Nation en résumé: «Notre pays se porte mieux aujourd'hui qu'il y a deux ans»

Xavier Bettel, Premier ministre: «Qui veut stopper l'explosion des prix du logement, doit construire. Et nous allons construire».

L'état de la Nation en résumé: «Notre pays se porte mieux aujourd'hui qu'il y a deux ans»

Xavier Bettel, Premier ministre: «Qui veut stopper l'explosion des prix du logement, doit construire. Et nous allons construire».
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 16 min. 26.04.2016 Cet article est archivé

L'état de la Nation en résumé: «Notre pays se porte mieux aujourd'hui qu'il y a deux ans»

Maurice FICK
Maurice FICK
Le futur congé parental, les enfants pauvres, leur santé, la mobilité, le logement, Cattenom, la gestion de la crise des réfugiés et la sécurité intérieure. Ce qu'il faut retenir et les principales mesures annoncées par le Premier ministre lors de sa déclaration sur l'état de la Nation, mardi devant le parlement.

Par Maurice Fick

Le futur congé parental, la pauvreté qui touche les enfants, leur santé, la mobilité, la construction de logement, Cattenom, la gestion de la crise des réfugiés et la sécurité intérieure. Ce qu'il faut retenir et les principales mesures annoncées par le Premier ministre lors de sa déclaration sur l'état de la Nation, mardi devant la Chambre des députés.

Xavier Bettel a d'emblée annoncé que «notre pays se porte mieux aujourd'hui, qu'il y a deux ans», du fait d'un taux de chômage «parmi les plus bas de l'Union européenne»  (6,5%), d'une confiance du consommateur qui «n'a plus été aussi haute depuis des années», d'un solde budgétaire étatique de 672 millions d'euros et d'une «reprise générale de l'économie». Un discours teinté d'optimisme par lequel le chef du gouvernement visait à démontrer la politique de «prévisibilité et en faveur des gens» menée par la coalition DP-LSAP-Les Verts.

Entreprises

«La confiance des entreprises en l'économie et celle des patrons par rapport au développement de leur propre société, sont plus élevées qu'elles ne l'ont été depuis très longtemps», estime le Premier ministre. Reste les «obstacles administratifs» auxquels ils sont confrontés. Pour leur simplifier la tâche, la réforme globale du droit des sociétés «sera discuté à la Chambre des députés dans les semaines à venir», a annoncé le Premier ministre. Avec le projet de loi sur la SARL simplifiée «nous ouvrons la voie vers la dite "société à 1 euro"».

Diversification économique

Le gouvernement planifie la création d'une «Maison de l'Entrepreunariat avec laquelle l'Etat veut, ensemble avec le secteur privé, créer un lieu où les gens qui veulent devenir travailleur indépendant recevront un soutien, des conseils et éviteront dès le départ les barrières administratives».

Parallèlement le gouvernement veut aussi promouvoir la diversification régionale. Un projet portant sur «un nouveau systèmes d'aides pour les investissements régionaux»vient d'être déposé par le ministre de l'Economie. A l'avenir si une entreprise mène ses activités dans une région moins favorisée, elle pourra demander des aides spécifiques.

Une priorité sont les «projets concrets permettant aux start-ups de se développer». Xavier Bettel révèle que «de premières discussions ont eu lieu avec la Ville de Luxembourg pour lancer un tel projet dans l'ancien abattoir de Hollerich». Doivent s'y développer de jeunes entreprises dans le secteur du numérique et des sociétés qui créent des synergies entre les secteurs de la Finance et des Technologies de l'information et de la communication (TIC).

Réforme fiscale

Qualifiée d'«équitable» et de «sélective», la nouvelle réforme fiscale qui entrera en vigueur le 1er janvier 2017, «doit tenir compte de la réalité selon laquelle il existe plusieurs formes de familles». Des mesures sont mises en place «qui représentent une aide directe pour les monoparentaux». Et Xavier Bettel cite la hausse du crédit d'impôt salarié socialement échelonnée et le doublement du crédit d'impôt monoparental (de 750 euros il passera à 1.500 euros).

Les monoparentaux et familles qui sont contraints de faire appel à une aide extérieure pour aller travailler pourront dorénavant «déduire 5.400 euros à la place de 3.600 euros pour les frais liés à la garde des enfants, à l'aide ménagère ou à l'accompagnement d'un membre de la famille».

Autre nouveauté: «A l'avenir les personnes mariées ne seront plus automatiquement imposées ensemble mais elles pourront décider à quel régime fiscal elles seront soumises», résume Xavier Bettel. C'est la fameuse individualisation optionnelle de l'imposition.

Quant aux frontaliers, qu'ils soient mariés ou pacsés, ils seront traités sur le même pied d'égalité que les résidents à l'avenir. Au «courant de l'année prochaine l'Administration des contributions contactera les couples concernés pour vérifier leur situation financière, c'est-à-dire dans son intégralité et pas seulement les revenus déclarés ici au Luxembourg. A compter de 2018 ces couples et familles seront imposés de la même manière que les résidents», explique le Premier ministre.

Mobilité

«Nous constatons tous et au quotidien comment le Luxembourg est empêtré dans un bouchon national», résume le Premier ministre. Il compte «doucement mais sûrement» résoudre le bouchon des réformes qui a mené à ce congestionnement. Sa réponse est qu'«à la fin de cette année une partie de la plateforme ferroviaire multimodale de Bettembourg-Dudelange sera opérationnelle» et diminuera, par conséquent, le trafic des poids lourds.

Xavier Bettel assure que les travaux de construction de la ligne Bettembourg-Luxembourg, de la gare de Howald et de la nouvelle gare ferroviaire Pfaffenthal-Kirchberg sous le Pont Rouge «progressent extrêmement bien en ce moment». Ce dernier projet permettra aux passagers venant de l'Est et du Sud du Luxembourg de «gagner tout un jour de travail par mois»grâce au gain de temps des déplacements.

Il y aura beaucoup plus de places de stationnement sur les P&R dans les années à venir, promet le Premier ministre. Concrètement, «il est prévu que nous passions de 11.800 places de parking aujourd'hui à 24.000 places d'ici 2020».

Quant au «projet central de la mobilité» qu'est le futur Tram, les travaux «avancent bien et selon toute toute probabilité le premier tronçon sera opérationnel en 2017».

Logement

«Qui veut stopper l'explosion des prix du logement, doit construire. Et nous allons construire», a lancé le Premier ministre après avoir reconnu que le logement reste un problème central pour nombre de ménages au Luxembourg qui plombe les calculs de leur pouvoir d'achat en début de mois.

Concrètement, le gouvernement va investir plus fortement dans le locatif «parce que cela aide les gens qui ne peuvent pas se financer un propre toit à court terme». Sont concernés 227 projets de construction qui créeront 3.509 logements dont 1.448 sont destinés à la vente et 2.061 seront loués.

Le ministre du logement est «en train de plancher» sur un «programme qui permettra de résoudre» le problème des emplacements de construction vides entre deux maisons existantes et qui sont à 90% entre les mains de propriétaires privés.

Xavier Bettel: «Le gouvernement est parvenu le mois dernier à mettre la main sur de grandes surfaces sur lesquelles des projets de construction de logement pourront rapidement voir le jour».
Xavier Bettel: «Le gouvernement est parvenu le mois dernier à mettre la main sur de grandes surfaces sur lesquelles des projets de construction de logement pourront rapidement voir le jour».
Photo: Pierre Matgé

Grâce au «résultat positif des négociations» avec ArcelorMittal qui construira son siège social au Kirchberg, le gouvernement est parvenu «le mois dernier» à mettre la main sur de grandes surfaces sur lesquelles des projets de construction de logement «pourront rapidement voir le jour», promet le Premier ministre. Avant de citer en exemple un terrain de 5,5 hectares à Pétange, de 7,7 hectares à Sanem et de 5 hectares à Dudelange. Soit «plus de 39 hectares où pourront directement être construits jusqu'à 1.500 logements.» Une étude de faisabilité est aussi en cours pour d'autres 62 hectares de friches industrielles à Esch-sur-Alzette et Schifflange.

Pauvreté infantile

«La pauvreté infantile est d'abord définie à travers l'argent, la situation financière d'un ménage», pose le Premier ministre avant d'expliquer qu'elle est aussi liée à l'école, à l'accès à la culture, aux activités de loisirs, au sport, etc. Ce sont les enfants de ménages monoparentaux qui vivent le plus souvent à la limite ou sous le seuil de pauvreté.

Xavier Bettel rappelle que la subvention loyer -entrée en vigueur en ce début 2016- «n'est plus uniquement réservée aux gens qui touchent le RMG mais également à ceux qui gagnent peu. Le nombre d'enfants est également pris en considération.»

Le gouvernement planche également sur les modalités des congés spéciaux: «Les parents recevront à l'avenir davantage de jours pour de petits enfants malades que pour les plus grands enfants» et nous «donnerons aussi quelques jours supplémentaires aux jeunes pères lorsque naîtront leur bébé.»

Congé parental

«On m'a quasiment demandé tous les jours quand le congé parental entrerait enfin en vigueur», confie le Premier ministre. Sa réponse est que «le projet de loi est actuellement avisé par le Conseil d'Etat et le gouvernement a demandé un traitement en urgence».

La réforme du congé parental «répond précisément» à la question-clef de la conciliation de la vie professionnelle avec la vie familiale, estime le Premier ministre. «Les parents doivent pouvoir passer davantage de temps avec leurs enfant, sans devoir renoncer à leur travail. Le congé parental devient plus flexible et les parents bénéficieront avant tout d'un "revenu de remplacement" de 3.200 euros

Flexibilisation du travail

Les partenaires sociaux n'étant pas parvenus à tomber d'accord, «le gouvernement a pris ses responsabilités et a décidé à quoi ressemblerait à l'avenir la loi portant sur le Plan d'action national pour l'emploi (PAN)», tranche le Premier ministre. Avant de préciser que ces dispositions «ne concernent uniquement les entreprises qui n'ont pas de convention collective

A l'avenir, «la période de référence sera relevée de un à quatre mois» pour les entreprises désireuses de flexibiliser davantage le temps de travail. Dans ce cas, les salariés travailleront maximum 10 heures par jour ou 48 heures par semaine. Mais «en contrepartie les salariés obtiendront davantage de congés des entreprises concernées», explique Xavier Bettel. Avant de préciser qu'il parle de «1,5 à 3,5 jours de congés supplémentaires», en fonction de la période de référence choisie. 

Qualité de l'enseignement

Afin de pouvoir discuter objectivement des forces et faiblesses du système éducatif luxembourgeois à l'avenir, «un Observatoire de la qualité scolaire sera créé» annonce le Premier ministre. Il présentera une fois l'an un rapport public à la Chambre des députés. En parallèle, pour donner la parole aux parents, «sera créée une base légale pour la représentativité nationale des parents d'élèves où sera également prévu un congé payé pour les représentants des parents qui s'engagent».

Santé et urgences hospitalières

«Pour permettre aux patients d'avoir un meilleur accès aux urgences dans nos hôpitaux une consultation intensive a été menée dans le secteur», assure le Premier ministre. L'idée est simple: réduire le temps d'attente des malades ou blessés et améliorer le tri de ces patients à leur arrivée afin de prendre en charge au plus vite les vraies urgences.

«Encore cette année», assure Xavier Bettel, la ministre de la Santé, Lydia Mutsch, présentera une loi antitabac adaptée et un plan national sur la consommation d'alcool.

Cattenom

Alors que ce 26 avril était la date anniversaire des 30 ans de l'explosion de Tchnernobyl, la Premier ministre a rappelé que l'énergie nucléaire «crée davantage de problèmes qu'elle n'en résout sur le long terme».

Xavier Bettel: «Nous sommes critiques vis-à-vis du nucléaire et nous le disons aussi très clairement.»
Xavier Bettel: «Nous sommes critiques vis-à-vis du nucléaire et nous le disons aussi très clairement.»
Photo: Pierre Matgé

Il rappelle combien il a martelé aussi bien auprès du président François Hollande que de son homologue français Manuel Valls plus récemment, le message de la position luxembourgeoise antinucléaire et des préoccupations que suscite la centrale nucléaire de Cattenom.

«Je préfère qu'ils ferment Cattenom que Montélimar (centrale nucléaire de Cruas-Meysse, ndlr)», lance Xavier Bettel en expliquant que ces messages sont d'actualité vu que «nos voisins français sont en train de bouger sur ce point et que le gouvernement français a annoncé la fermeture de certaines centrales.»

Criminalité

De façon globale «il faut retenir que la criminalité a significativement baissé dans notre pays l'an passé. En 2015, il y a eu 2.700 infractions de moins commises qu'en 2014. Ce qui équivaut à une baisse de 6,35%», résume Xavier Bettel. En revanche, le sentiment subjectif de sécurité ne s'est pas amélioré de la même manière dans la population, sait le Premier ministre.

Raison pour laquelle, il reste important à ses yeux de réformer la Police de telle sorte que «davantage de policiers en uniforme puissent être à l'extérieur auprès des gens plutôt que de réaliser des tâches qui peuvent très bien être faites par du personnel civil.»

Lutte antiterrorisme

Tandis que les attaques de Paris et les attentats de Bruxelles ont déclenché un sentiment de stupeur dans le pays, «il est important que nous gardions nos repères et que nous ne nous laissions pas dévier de notre chemin à cause de ces actes barbares contre l'Humanité. Nous ne devons pas négliger d'un seul coup ou laisser glisser en arrière-plan nos modèles de vie et acquis de ces dernières années, voire ces derniers siècles. La liberté, l'égalité, la justice, la tolérance et le respect doivent rester les prémisses sur lesquels  nous basons notre modèle sociétal et continuons à le développer», estime Xavier Bettel.

Le Plan Vigilnat et les mesures pour agir contre les combattants étrangers sont des éléments centraux de la politique antiterroriste luxembourgeoise a-t-il rappelé. Avant d'expliquer qu'il s'agit de «rendre plus efficiente la lutte contre le terrorisme en cas de menace concrète et seulement à ce moment-là».

Réfugiés

Même si le Luxembourg accueille actuellement moins de demandeurs d'asile «nous ne devons pas sous-estimer l'ampleur, ni l'impact de cette crise sur notre pays et en Europe», explique Xavier Bettel. Aux yeux du Premier ministre, «le défi que représente cette crise au niveau national est énorme».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La réforme fiscale dévoilée: Moins d'impôts pour les bas salaires et la classe moyenne
Mesure politique phare du gouvernement Bettel, la réforme fiscale visant d'avantage d'équité sociale a été dévoilée ce lundi au château de Senningen. Elle favorise ceux qui gagnent moins, vivent seuls avec des enfants à charge, ceux qui débutent leur vie professionnelle, la classe moyenne mais aussi la compétitivité des entreprises. Le point sur les nouvelles mesures.
Pressekonferenz Steierreform Ch�teau de Senningen, Xavier Bettel, Pierre Gramegna, Etienne Schneider, Felix Braz, a Senningen, le 29 Fevrier 2016. Photo: Chris Karaba