Changer d'édition

L'épidémie s'offre une cure de jouvence
Luxembourg 2 min. 25.11.2021
Covid-19 au Luxembourg

L'épidémie s'offre une cure de jouvence

Au total, la semaine passée, les élèves de six classes ont été placés en quarantaine.
Covid-19 au Luxembourg

L'épidémie s'offre une cure de jouvence

Au total, la semaine passée, les élèves de six classes ont été placés en quarantaine.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 25.11.2021
Covid-19 au Luxembourg

L'épidémie s'offre une cure de jouvence

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
En une semaine, le taux d'incidence parmi les 0-14 ans a bondi de 61% au Grand-Duché. De quoi impacter la vie scolaire, mais au-delà la circulation du virus dans toutes les strates de la population.

Le dernier bilan hebdomadaire du ministère de la Santé trahit deux choses. Oui, le rebond viral est une réalité (+ 31% de cas en une semaine). Oui, le variant Delta circule désormais facilement parmi les plus jeunes tranches d'âge. Ainsi, alors que les seniors ont été nettement moins repérés parmi les nouvelles infections signalées du 15 au 22 novembre dernier, les 0-14 ans ont été bien plus massivement concernés par le virus que la semaine précédente.


24.11.2021, Berlin: Ein Mann lässt sich im Corona-Impfzentrum Berlin-Tegel eine Booster-Impfung geben. Das Impfzentrum im stillgelegten Flughafen Tegel wird vom Deutschen Roten Kreuz (DRK) betrieben. Spontan-Impfungen ohne Termin sind hier möglich, allerdings muss man lange Wartezeiten in Kauf nehmen. Foto: Bernd von Jutrczenka/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Et maintenant place aux «Pop-up» de la vaccination...
Après les centres de vaccination anti-covid, les équipes mobiles ou le Impf-bus, place aux sites de vaccination éphémères. En galerie commerciale ou en zone piétonne, ça va piquer partout.

Ainsi, pour cette seule tranche d'âge le taux d'incidence relevé atteint les 547 cas pour 100.000 habitants. Cela alors que la moyenne de la semaine, pour l'ensemble des générations, se situe à 299/100.000 h sur 7 jours. A analyser les chiffres, une seule tranche d'âge a d'ailleurs échappé à la flambée des contaminations : les 75 ans. Sans doute est-ce là un des premiers effets visibles de l'administration aux seniors de la dose booster. Une vaccination ''complémentaire" dont ont déjà pu bénéficier 54.000 personnes au Grand-Duché, et dont l'accès est désormais possible dès 18 ans.

En cette mi-novembre, l'épidémie affecte des sujets plus jeunes que ces derniers temps. Tous les curseurs d'âge baissent. Que ce soit celui concernant les nouveaux cas covid+ (de 35 à 33 ans), celui des nouvelles victimes (68 ans) ou des hospitalisés en raison du SARS-CoV2 (58 ans).


«Même les guéris doivent se faire vacciner»
48.226 personnes ont déjà bénéficié de la "dose complémentaire". Un passage nécessaire estime le Pr Markus Ollert du Luxembourg Institute of Health. Ce spécialiste de l'immunologie revient sur ce que la campagne vaccinale a révélé.

Comme depuis le début de l'épidémie, le cercle familial reste l'origine la plus fréquente de contamination repérée. Représentant 31% des 1.897 nouveaux cas positifs dépistés du 15 au 22 novembre. Mais la semaine dernière a bien été marquée par une transmission plus fréquente du virus en milieu scolaire. Ainsi, l'école ou le lycée représentent près de 17% des origines d'infection. «Principalement au niveau de l'éducation fondamentale», précise même le ministère de la Santé.

De fait, jamais la vie scolaire n'avait été perturbée par l'épidémie depuis la rentrée de septembre. A l'école Boudersberg de Dudelange, il a fallu placer une classe en quarantaine sans dérogation de sortie. Au centre Raoul Follereau de Rambrouch, là encore la totalité des élèves d'une classe ont été invités à se placer en quarantaine sans possibilité de quitter leur adresse. Enfin, à Sanem, du côté de l'école Chemin rouge, le signalement de 15 cas positifs (dont un enseignant) a entraîné la mise en quarantaine de quatre classes cette fois.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le virologue Claude Muller salue l'offre d'une troisième dose pour les plus de 18 ans. Il encourage le gouvernement à davantage cibler les personnes vulnérables dans cette nouvelle étape de la campagne de vaccination.
Face au déni montant sur la réalité de l'épidémie, un mouvement initié par des personnels médicaux veut dénoncer l'aveuglement de certains sur les risques pour la santé publique mais aussi la fatigue des équipes hospitalières. Une minute de silence sera organisée ce jeudi 25 novembre.
Emergency Room staff, 118 medical staff, nurses and doctors demonstrate against staffing shortage issues and the choices on the management of the Italian National Health Service (I.S.S.) during the Covid-19 pandemic in central Rome, on November 17, 2021. (Photo by Andreas SOLARO / AFP)
Certains Etats organisent des loteries, distribuent des cadeaux voire offrent des primes à celles et ceux qui se font vacciner sur le tard. Ce n'est pas l'intention du Luxembourg, a réaffirmé la ministre de la Santé.
23.11.2021, Nordrhein-Westfalen, Düsseldorf: Alexander Daiker wird gegen das Coronavirus geimpft. Wegen der gestiegenen Nachfrage erweitert die Stadt Düsseldorf die Impfkapazitäten und eröffnet in der ehemaligen Zentralbibliothek am Hauptbahnhof ein neues Impfzentrum. Foto: Malte Krudewig/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le Grand-Duché s'engage désormais à verser pour 4 millions d'euros de vaccins au dispositif Covax. Des doses destinées aux pays les plus défavorisés.
A kid receives a dose of the Cuban Abdala vaccine against COVID-19 at a mobile vaccination center in Managua, on November 18, 2021. - The Government started a massive "house to house" vaccination campaign against the Coronavirus disease, including children, in order to increase the immunization rate in the country. (Photo by OSWALDO RIVAS / AFP)