Changer d'édition

L'épidémie covid change de visage
Luxembourg 3 min. 22.04.2021

L'épidémie covid change de visage

A ce jour, l'épidémie covid est à l'origine de 788 décès, la vaccination 3.

L'épidémie covid change de visage

A ce jour, l'épidémie covid est à l'origine de 788 décès, la vaccination 3.
Photo : dpa-Zentralb
Luxembourg 3 min. 22.04.2021

L'épidémie covid change de visage

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Si le rythme des infections n'a guère varié cette dernière quinzaine, le profil des personnes touchées par le virus et celles hospitalisées s'est rajeuni. Un effet positif de la vaccination des seniors, mais une source de préoccupation nouvelle pour les autorités.

Et si le pays évitait une troisième vague de contamination? Paulette Lenert veut y croire alors que la vitesse de propagation du covid semble marquer le pas ces deux dernières semaines. «Nous constatons effectivement une certaine stabilité. C'est déjà positif car les pronostics pour avril n'étaient pas si favorables», signalait, mercredi, la ministre de la Santé à l'heure de retrouver Xavier Bettel après trois semaines d'indisponibilité.


Trois décès suspects après vaccination au Luxembourg
La ministre de la Santé a révélé ce bilan à mettre en perspective avec les 166.000 doses de vaccin anti-covid administrées. Et de jouer aussi la carte de la transparence sur les effets secondaires constatés.

Reste que «malgré le beau temps et l'optimisme, le virus est toujours présent». Les quelque 1.200 infections dépistées du 12 au 18 avril sont d'ailleurs là pour le prouver. Mais à analyser dans le détail la situation, les autorités sanitaires ont noté quelques changements significatifs tout de même : l'épidémie s'offre une cure de jouvence. Oui, le virus s'attaque désormais à une population moins âgée. «Du coup, la moyenne des infections baisse, 36 ans actuellement».

Ce rajeunissement est également constaté dans les hôpitaux, où en une quinzaine de jours, l'âge moyen des patients covid pris en charge est passé de 61 à 57 ans.

En parallèle de quoi il convient de noter un «effet vaccination» du côté des seniors. Ils avaient eu accès en priorité aux injections, et le phasage commence à porter ses fruits. Les plus de 75 ans ne représentent plus que 6 cas d'infection/1.000 au Luxembourg. «Les nouvelles contaminations des 60/75 ans ont reculé de 17% en une semaine», souligne encore Paulette Lenert. Recul encore pour les admissions de retraités à l'hôpital pour cause de covid.

Mais la médaille semble avoir un revers : une augmentation des cas et des entrées en soins de patients de moins en moins âgés. En cause, la ministre pointe les nouveaux variants. Ceux-ci seraient «plus agressifs» sur des tranches d'âge plus basses. Plus virulents au point aussi d'intensifier la pression sur les services de réanimation.

«Jusqu'alors, on estimait qu'un quart des patients covid admis en soins normaux allaient passer en soins intensifs. Maintenant, le niveau a monté. Nous en sommes à un tiers». De 25 à 33%, le pas est en effet important. Sachant que les nouveaux malades nécessitent des prises en charge désormais plus lourdes et plus longues.

La semaine prochaine, 26.000 invitations à la vaccination partiront à destination de résidents âgés de 56 ans. Il restera encore 13.000 contacts à prendre pour en finir avec l'admission des premières doses en phase 5. Signe d'ailleurs que protéger la ''jeunesse« devient un sujet majeur, voilà qu'a ouvert le site Impfen.lu. Depuis mercredi 18h, les 30-55 ans peuvent donc s'inscrire pour recevoir un vaccin AstraZeneca. Xavier Bettel l'avait promis, c'est chose faite. 

Avec cette ouverture inattendue, le Premier ministre entend accélérer la campagne de vaccination, et donc se rapprocher de l'immunisation collective toutes générations confondues au plus vite. «Nous espérons que ce dispositif permettra de vacciner 40.000 personnes de plus.» Lui qui s'était promis de ne plus faire de pronostics chiffrés... Erreur de jeunesse!

 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pour répondre à la volonté du gouvernement de ne pas gâcher les doses disponibles, un nouveau dispositif visant à injecter les doses non utilisées dans la journée sera mis en place. Seule contrainte: les volontaires devront être à moins de 20 minutes d'un centre de vaccination.
Salle de repos du Centre de vaccination
Autorisés de nouveau à voyager à l'étranger pour des motifs non essentiels, ils seront aussi suivis à la trace à leur retour et mis à l'amende en cas d'infraction aux règles.
Registered nurse Frederick Morley loads syringes with the Moderna Covid-19 vaccine at a mobile Covid-19 vaccination clinic at Saint Charles Borromeo Catholic Church's McGivney community center in Bridgeport, Connecticut on April 20, 2021. - The clinic is serving the local parish community who live around the church and many whom without local access to the vaccine due to language, immigration and transportation barriers. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)
L'Agence européenne des médicaments a annoncé que les caillots sanguins devraient être répertoriés comme «effet secondaire très rare» du vaccin américain. La distribution des flacons de Johnson & Johnson devrait donc reprendre.
A patient receives her first dose of the Moderna Covid-19 vaccine at a pop up vaccine clinic at the Jewish Community Center on April 16, 2021 in the Staten Island borough of New York City. (Photo by Angela Weiss / AFP)
14 mars, voilà la nouvelle date fixée pour une éventuelle levée des restrictions sanitaires. La campagne vaccinale devrait, quant à elle, connaître un nouvel élan dès la semaine prochaine. Quant aux bars et restaurants, des aides viennent les consoler.
Politik, Briefing Xavier Bettel und Paulette Lenert, Covid-19, Coronavirus, Chris Karaba/Luxemburger Wort
Si de nouvelles mesures restrictives ont été mises en place en Allemagne, en Belgique ou en France, le gouvernement fait le choix de ne pas imposer de nouvelles règles à la population. Mais émet tout de même une série de «recommandations».