Changer d'édition

L'épidémie aux portes du Luxembourg
Luxembourg 2 min. 26.02.2020

L'épidémie aux portes du Luxembourg

La ministre de la Santé assure que le pays est bien préparé pour prendre en charge d’éventuels patients infectés par le nouveau coronavirus.

L'épidémie aux portes du Luxembourg

La ministre de la Santé assure que le pays est bien préparé pour prendre en charge d’éventuels patients infectés par le nouveau coronavirus.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 2 min. 26.02.2020

L'épidémie aux portes du Luxembourg

Olivier TASCH
Olivier TASCH
Alors que 16 personnes sont en quarantaine à domicile, la ministre de la Santé appelle la population à garder la tête froide. Elle n'exclut toutefois pas qu'un cas soit bientôt déclaré au Luxembourg.

«Une entreprise ne peut pas forcer un salarié à prendre des congés.» C'est le message qu'a voulu transmettre la ministre de la Santé, Paulette Lenert (LSAP) alors qu'elle faisait le point, ce mercredi, sur la situation autour du coronavirus. Les employeurs qui imposent à leurs salariés de rester chez eux font «un choix mais ils doivent leur proposer une dispense de travail», explique Paulette Lenert. Une position faisant écho à celle des syndicats OGBL et Aleba

Par ailleurs, seize personnes sont actuellement en quarantaine à domicile, toutes testées négatives au virus. Quatorze d'entre elles avaient séjourné dans l'hôtel H10 de Tenerife, dont quatre anciens clients sont touchés par la maladie. Un hôtel également mis en quarantaine et où se trouvent encore 14 clients du tour opérateur LuxairTours. «Ils ne sont pas infectés», assure le directeur de la Santé Jean-Claude Schmit.


Chômage «accidentel ou involontaire» à cause du virus
Comme le syndicat des banquiers et assureurs mardi, l'OGBL salue les initiatives patronales préventives pour protéger la santé des salariés. Le premier syndicat s'aligne sur la position de l'Aleba mais fait un pas de plus.

Le deux personnes rapatriées de Chine et initialement internées au CHL ont pu sortir de l'hôpital et poursuivent désormais leur quarantaine à la maison. Toutes les personnes mises à l'isolement par les autorités, bénéficient d'un certificat équivalent à un arrêt maladie et couvrant la période d'incubation de 14 jours.

Le probabilité qu'un cas soit détecté est forte

La situation sanitaire n'a en somme pas changé depuis le dernier bilan effectué par le directeur de la Santé, les mêmes recommandations restent de mise. «Il n'y a pas de crise car aucun cas n'a été déclaré», souligne la ministre de la Santé. Paulette Lenert rappelle qu'il n'y a «pas lieu de paniquer» et qu'«il faut garder la tête froide». Elle souligne toutefois que «le Luxembourg n'est pas une île, la probabilité qu'un cas soit détecté est forte».  

Face à cette possibilité, «le pays est bien préparé». Une cellule de crise interministérielle, sous la houlette du haut commissariat à la protection nationale (HCPN), s'est réunie ce mercredi pour évaluer le niveau de préparation du pays face à une crise éventuelle. Deux scénarios ont été testés et le plan national en cas de pandémie grippale, élaboré depuis plusieurs années déjà, a été adapté au nouveau coronavirus.


Sur le même sujet

Ne pas se rendre à l'hôpital en cas de suspicion
Paulette Lenert (LSAP), la ministre de la Santé détaille ce mercredi les recommandations à suivre dans le cas d'une personne suspectée d'avoir contracté le coronavirus. L'appel au numéro d'urgence 112 ou au 247-85650 (Inspection sanitaire) constitue la priorité.
«Les personnes qui ne présentent aucun des symptômes du coronavirus ne sont pas considérées comme suspectes», explique la ministre de la Santé, Paulette Lenert
Le CHL paré à tout, y compris au coronavirus
Depuis dix jours, un homme rentrant de Chine a été mis en quarantaine au Centre hospitalier de Luxembourg. Il s'agit du seul établissement du pays offrant les conditions d'isolement face à l'épidémie de covid-19 et autres maladies infectieuses.
Ansteckende Krankheiten - Service des Maladies infectieuses du CHL - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le coronavirus pisté à Dudelange
Le Laboratoire national de santé est la seule structure du pays capable de réaliser les analyses liées au covid-19. A ce jour, aucun des tests effectués ne s'est avéré positif en relation avec l'épidémie qui a fait près de 1.770 morts dans le monde.
Lokales, ADN-Labo am LNS, Laboratoire national de santé, ADN,DNA, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort