Changer d'édition

L'engagement payant des personnels soignants
Luxembourg 10.02.2021 Cet article est archivé

L'engagement payant des personnels soignants

Valable jusqu'au 31 décembre 2023, la nouvelle convention collective du secteur d'aide et de soins et du secteur social prévoit non seulement des jours supplémentaires, mais aussi une revalorisation salariale.

L'engagement payant des personnels soignants

Valable jusqu'au 31 décembre 2023, la nouvelle convention collective du secteur d'aide et de soins et du secteur social prévoit non seulement des jours supplémentaires, mais aussi une revalorisation salariale.
Photo: COPAS
Luxembourg 10.02.2021 Cet article est archivé

L'engagement payant des personnels soignants

Signée mardi, la nouvelle convention collective pour les salariés du secteur d'aide et de soins et du secteur social valable jusqu'en 2023 prévoit des aménagements pour permettre une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie privée. Et une revalorisation salariale.

(Jmh) - Fortement sollicités au cours des onze derniers mois, les personnels du secteur des soins ont vu leurs efforts récompensés par l'octroi de compensation dans la nouvelle convention collective, signée mardi. Principale avancée, «l'adaptation des dispositions qui traitent de l'organisation du temps de travail». Autrement dit, la mise en place de dispositifs voués à permettre une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie privée. Ce qui passera notamment par l'introduction d'un droit à la déconnexion.


Mayor of Hoedic, Jean-Luc Chiffoleau, receives a dose of a Covid-19 (coronavirus) vaccine at the city hall of Ile d'Hoedic, western France, on January 29, 2021. (Photo by Fred TANNEAU / AFP)
Un tiers des maisons de soins concernées par le covid
Plus vulnérables, les seniors en maisons de soins font l'objet des premières vaccinations. Mais le virus court encore, souvent plus vite que la campagne vaccinale.

Au vu de la charge de travail consentie depuis le début de la pandémie, syndicats et patronat se sont accordés sur l'octroi «d'un jour de congé supplémentaire récurrent et de deux jours de congé extraordinaire en 2021». Autrement dit, les salariés du secteur bénéficient désormais d'un repos minimum de 34 jours ouvrables, étendu à 36 jours minimum pour 2021. Un geste destiné à «remercier l’engagement sans précédent du personnel lors de la pandémie», selon le communiqué officiel.


A nurse administers a dose of the Pfizer-BioNtech coronavirus disease (Covid-19) vaccine to an elderly person on January 4, 2020 in the Bellevue gerontology center in Montpellier in the south of France. - French president faced on January 4, 2020 growing pressure to accelerate France's Covid-19 vaccination drive which has seen just a few hundred people receive the jab. (Photo by Pascal GUYOT / AFP)
La vaccination arrive en maisons de retraite
Après les soignants, c'est au tour des retraités de bénéficier du vaccin anti-covid au Luxembourg. Mardi, la campagne de protection des aînés luxembourgeois a débuté avant de se poursuivre dans dix autres résidences seniors maintenant.

A noter que pour éviter que «le clivage» avec la convention collective en vigueur au sein de la fédération des hôpitaux «ne s'agrandisse davantage», le nouveau cadre du secteur prévoit également «un alignement du point indiciaire». Autrement dit, les personnels bénéficient également d'une revalorisation salariale de 1,98%. Les heures prestées au-delà de la durée de travail annuelle seront désormais majorées, ainsi que «toutes les heures travaillées les jours où aucune prestation n'était prévue initialement». Au total, ces nouvelles dispositions profiteront à quelque 10.000 salariés.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Après les soignants, c'est au tour des retraités de bénéficier du vaccin anti-covid au Luxembourg. Mardi, la campagne de protection des aînés luxembourgeois a débuté avant de se poursuivre dans dix autres résidences seniors maintenant.
A nurse administers a dose of the Pfizer-BioNtech coronavirus disease (Covid-19) vaccine to an elderly person on January 4, 2020 in the Bellevue gerontology center in Montpellier in the south of France. - French president faced on January 4, 2020 growing pressure to accelerate France's Covid-19 vaccination drive which has seen just a few hundred people receive the jab. (Photo by Pascal GUYOT / AFP)
Les seniors, à la santé plus fragile, sont les premières victimes du covid-19. Mais alors que l'infection perdure, le choix a été fait de ne surtout plus les tenir à distance de tout contact social.
ARCHIV - 27.07.2015, Thüringen;Sachsen-Anhalt, Erfurt, Magdeburg: Zwei pflegebedürftige Frauen sitzen in einem Pflegeheim in ihren Rollstühlen nebeneinander. Pflegeeinrichtungen werden zusehends zu kritischen Bereichen in der Corona-Epidemie, denn die Bewohner gehören zur Hochrisikogruppe. (zu dpa: «Rund 900 Corona-Fälle in Alten- und Pflegeheimen bislang») Foto: Sebastian Kahnert/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++