Changer d'édition

L'électromobilité gagne en crédibilité
Luxembourg 3 min. 22.03.2021 Cet article est archivé

L'électromobilité gagne en crédibilité

L'électromobilité gagne en crédibilité

Photo: Licence CC
Luxembourg 3 min. 22.03.2021 Cet article est archivé

L'électromobilité gagne en crédibilité

Si elles restent minoritaires, les voitures électriques se perfectionnent. En outre, souligne l'agence Myenergy, leur autonomie augmentent et le recyclage des batteries s'améliore. Seule la quantité d'électricité verte doit, elle, être revue à la hausse.

(ASdN avec Marco Meng) - Les voitures électriques séduisent de plus en plus d'automobilistes. Mais pour le pays, le développement de l'électromobilité entraîne de nouvelles problématiques. Quantité d'électricité, impact sur l'environnement et de la production des batteries, extraction des composants... Autant de questions qui préoccupent tant le secteur de l'automobile que les politiciens. 


Des primes «cruciales» pour le secteur automobile
Si le gouvernement a annoncé qu'il prolongerait au-delà du 31 mars les aides dédiées à l'acquisition de véhicule hybrides ou 100% électriques, aucune annonce officielle n'est tombée à ce jour. Une absence de visibilité qui rend quelque peu nerveux les professionnels du secteur.

Une partie de ces interrogations est néanmoins soulevée dans l'actuel plan national pour l'énergie et le climat. La feuille de route, à mettre en oeuvre d'ici 2030, calcule ainsi que la demande d'électricité au Luxembourg augmentera d'environ 1% par an et que le secteur des transports représentera 11% de la demande d'électricité en 2040. Des prévisions basées sur une proportion de 49% de voitures électriques et hybrides dans le parc automobile luxembourgeois dans neuf ans.

Au vu de ces chiffres, l'expansion des sources d'électricité doit donc, selon Myenergy, être envisagée conjointement avec l'e-mobilité. L'Agence nationale de l'énergie voit ainsi des effets de synergie en associant l'électromobilité aux bâtiments. A l'en croire, un autre objectif peut ainsi être atteint de cette façon. A savoir, l'expansion de la production d'énergie décentralisée. Concrètement, l'idée consiste en ce que les propriétaires de voitures électriques utilisent leur propre énergie solaire pour faire le plein de leurs batteries. Pour autant, cela n'empêchera pas le Luxembourg d'importer de l'électricité. 

En 2020, le pays a ainsi dû importer 85% de son électricité. Et si la production nationale connaîtra une légère augmentation grâce à l'expansion des sources d'énergie renouvelables, la dépendance à l'égard de l'électricité demeure. La question devra néanmoins se poser à l'échelle paneuropéenne. 


Lok , Autofestival in Coronazeiten , 2021 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
«Les moteurs thermiques en ont encore pour dix ans»
Pour Philippe Mersch, président de la Fedamo, si les ventes observées pendant l'Autofestival 2021 restent marquées par une part plus importante des véhicules hybrides et électriques, cette tendance ne signifie pas encore la fin des voitures essence et diesel.

Une autre préoccupation concerne l'autonomie et le temps de recharge de ces voitures. Faire le plein d'électricité prend en effet inévitablement plus de temps qu'à la pompe. S'il existe bien des chargeurs rapides, ces derniers réduiraient néanmoins la durée de vie des batteries. Raison pour laquelle, Myenergy souligne l'importance des options de recharge décentralisées, que ce soit à la maison, au travail ou dans un parking. 

Selon Fenn Faber, directeur adjoint de l'agence gouvernementale, la conception actuelle du réseau pourrait permettre à 50% des ménages de posséder un véhicule électrique aujourd'hui. Mais si tous les habitants d'une rue devaient recharger les batteries de leurs voitures électriques en même temps, cela pourrait néanmoins «créer des difficultés au niveau local», note-t-il. 

A l'avenir, les vendeurs de voitures pourraient donc ne pas vendre des voitures individuelles, mais plutôt de la mobilité. Concrètement, cela signifie que les solutions de recharge feront partie de la voiture électrique vendue ou encore la possibilité d'obtenir un autre moyen de transport avec une plus grande autonomie à certains moments comme un «paquet total». A noter que les voitures au Luxembourg ne parcourent en moyenne que 40 kilomètres par jour. 


Das Autoleasing kam besser durch die Krise als gedacht – auch mit verändertem Service.
Le leasing a dû emprunter de nouvelles routes
Quand la location de voitures avec option d'achat tousse, c'est tout le secteur auto du Luxembourg qui vacille. Responsables de la moitié des nouvelles immatriculations, les acteurs du leasing ont traversé 2020 en levant le pied.

Le bilan environnemental de la production de piles reste néanmoins un problème : l'extraction du pétrole détruit également l'environnement. Si l'argument est souvent utilisé par les opposants à l'électromobilité, celui-ci ne serait néanmoins pas si juste... «Sur toute sa durée de vie, la voiture électrique présente un meilleur écobilan que le moteur à combustion interne», assure ainsi Gilbert Théato, directeur de Myenergy.  

Pour autant, la nécessité d'optimiser les batteries a été reconnue par les fabricants. Désormais, le taux de recyclage des composants des batteries est en augmentation. Pour un usage adapté, Myenergy, en collaboration avec le MIT (Massachusetts Institute of Technology), propose par ailleurs un outil sur le site carboncounter.lu. Sur celui-ci, chacun peut ainsi calculer, en fonction de ses besoins, les modèles de voitures disponibles sur la base de leur empreinte carbone, de leur efficacité énergétique et de leurs coûts sur l'ensemble du cycle de vie.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si le gouvernement a annoncé qu'il prolongerait au-delà du 31 mars les aides dédiées à l'acquisition de véhicule hybrides ou 100% électriques, aucune annonce officielle n'est tombée à ce jour. Une absence de visibilité qui rend quelque peu nerveux les professionnels du secteur.
Quand la location de voitures avec option d'achat tousse, c'est tout le secteur auto du Luxembourg qui vacille. Responsables de la moitié des nouvelles immatriculations, les acteurs du leasing ont traversé 2020 en levant le pied.
Das Autoleasing kam besser durch die Krise als gedacht – auch mit verändertem Service.
Pour Philippe Mersch, président de la Fedamo, si les ventes observées pendant l'Autofestival 2021 restent marquées par une part plus importante des véhicules hybrides et électriques, cette tendance ne signifie pas encore la fin des voitures essence et diesel.
Lok , Autofestival in Coronazeiten , 2021 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Si le bilan de l'opération n'est pas encore connu, le festival de l'automobile se clôture néanmoins sur une note positive. Car si cette édition 2021 n'aura certes pas connu le succès de ces dernières années, elle aura eu le mérite de faire revenir les clients.
Lokales, Autofestival 2020, Porsche, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
En janvier, la Société nationale de circulation automobile (SNCA) a enregistré 3.747 nouvelles immatriculations. Si les ventes d'automobiles ont donc baissé par rapport au début de l'année 2020, les voitures à moteur électrique ou hybride confirment elles leur essor, atteignant près de 30% des parts de marché le mois dernier.
Laden statt tanken: Der Markt für Elektroautos beginnt Schwung aufzunehmen.