Changer d'édition

L'électrique double le diesel dans les ventes autos
Luxembourg 3 min. 06.04.2021

L'électrique double le diesel dans les ventes autos

Près de 400 dossiers ont été introduits auprès du ministre de l'Energie pour bénéficier des aides prévues pour l'installation de bornes de rechargement à domicile. Signe que l'engouement pour l'électrique démarre bien.

L'électrique double le diesel dans les ventes autos

Près de 400 dossiers ont été introduits auprès du ministre de l'Energie pour bénéficier des aides prévues pour l'installation de bornes de rechargement à domicile. Signe que l'engouement pour l'électrique démarre bien.
Photo : Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 06.04.2021

L'électrique double le diesel dans les ventes autos

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
C'est une première pour le marché automobile luxembourgeois : en mars 2021, le nombre de véhicules 100% électriques ou hybrides a dépassé celui des motorisations diesel vendues.

A comparer les premiers trimestres 2020 et 2021, il semble que le marché automobile luxembourgeois se reprenne un peu. Ainsi, le nombre d'immatriculations réalisées dans les douze premières semaines des deux années remonte de 5%. A fin mars, le nombre d’immatriculations réalisées est ainsi passé de 11.912 l'an dernier à 12.456 cette fois.  Si les chiffres trimestriels restent marqués par les effets de la crise covid sur les ventes, cette fois aucun lockdown ferme n'est venu pénaliser les concessions, et cela se ressent.


«49% des véhicules devront être électriques d'ici 2030»
Validé mercredi en Conseil de gouvernement, le dispositif de primes pour l'acquisition de véhicules «propres» s'étendra jusqu'au 31 mars 2022. A l'exception des aides pour les véhicules hybrides qui prendront fin «au 31 décembre prochain», indique la ministre de l'Environnement.

Mais à regarder les chiffres de plus près, le changement le plus remarquable se trouve dans le choix de motorisation. Fini l'électrique derrière les autres modèles. Ainsi le mois dernier, les véhicules hybrides ou 100% électriques ont-ils représenté près d'un véhicule livré sur trois. «32,4% des 4.967 immatriculations», précise Guida Savi, porte-parole de la Febiac (Fédération luxembourgeoise de l'automobile. 

Du coup, sur les immatriculations du mois dernier, les modèles essence gardent la pole (représentant 37,4%), le diesel décrochant d'une marche sur le podium pour finir troisième des achats (avec 30,3% des ventes). «On assiste à un changement d'époque», monte dans les tours Guido Savi. 

A cela le représentant de la profession a deux explications. En premier, le rôle d'accélérateur vers la mobilité électrique qu'ont pu avoir les primes d'Etat. Doublées en septembre dernier pour soutenir le marché (et désormais prolongées jusqu'en mars 2022), les ''clever fueren'' ont certes été victimes de leur succès (question délai d'obtention) mais ont assuré l'engouement électrique vers les motorisations plus silencieuses et moins émettrices de pollution sitôt en circulation. 

Le second élément qui joue de plus en plus en faveur des automobiles électriques, selon Guido Salvi tient dans l'offre proposée. «Si les tarifs restent encore plus élevés que la moyenne des autres véhicules, désormais la plupart des marques disposent de modèles tout ou partie électriques pouvant satisfaire l'ensemble des automobilistes». Ainsi, de la petite citadine au SUV massif, les watts se sont glissés sous le capot sur l'ensemble des gammes.

Sans doute que la remontée des prix des carburants fossiles depuis le début de l'année et l'introduction de la nouvelle taxe CO2 à la pompe ont poussé certains consommateurs à regarder autrement les motorisations électriques. Il y a peu MyEnergy.lu insistait également sur l'amélioration des modèles fonctionnant aux watts. Ceux-ci ont gagné en autonomie, fiabilité et le recyclage de leur batterie commence à devenir moins problématique.

Reste maintenant aux constructeurs à se montrer sans doute plus attractifs sur les tarifs demandés pour que la demande pour ce type de véhicules passe à la vitesse supérieure. Même si entre voitures 100% électriques, hybrides rechargeables ou hybrides non rechargeables, il y en a déjà pour toutes les bourses à l'achat ou à l'usage. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'Etat roule de plus en plus à l'électrique
Sur les 2.202 véhicules de la flotte automobile des administrations d'Etat, les motorisations thermiques sont encore (largement) dominantes. Mais les achats s'orientent toutefois vers plus de modèles hybrides ou 100% électriques.
Le Luxembourg souhaite basculer en mode électrique
En lançant mercredi l'initiative «Stroum beweegt», les ministères de l'Energie, de l'Environnement et de la Mobilité entendent accélérer la mise en place d'infrastructures dédiées à l'électromobibilité. Que celle-ci concerne les véhicules particuliers, mais aussi les transports en commun.
Illustration, Mobilität, E-Auto, elektro Auto, aufladen, Aufladestationen auf dem Glaçis Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Des primes «cruciales» pour le secteur automobile
Si le gouvernement a annoncé qu'il prolongerait au-delà du 31 mars les aides dédiées à l'acquisition de véhicule hybrides ou 100% électriques, aucune annonce officielle n'est tombée à ce jour. Une absence de visibilité qui rend quelque peu nerveux les professionnels du secteur.
«Les moteurs thermiques en ont encore pour dix ans»
Pour Philippe Mersch, président de la Fedamo, si les ventes observées pendant l'Autofestival 2021 restent marquées par une part plus importante des véhicules hybrides et électriques, cette tendance ne signifie pas encore la fin des voitures essence et diesel.
Lok , Autofestival in Coronazeiten , 2021 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort