Changer d'édition

L'électricité verte, ce n'est pas que du vent
Luxembourg 2 min. 09.07.2020

L'électricité verte, ce n'est pas que du vent

Si la production éolienne a progressé de 65 GWh en 2019, celle de la biomasse a crû de 27 GWh.

L'électricité verte, ce n'est pas que du vent

Si la production éolienne a progressé de 65 GWh en 2019, celle de la biomasse a crû de 27 GWh.
Photo : Guy Wolff
Luxembourg 2 min. 09.07.2020

L'électricité verte, ce n'est pas que du vent

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le Luxembourg a produit 15,9% de l'électricité consommée l'an dernier. Et si la plus grande part provient des énergies renouvelables, les productions liées à la biomasse et à l'éolien ont le plus progressé en 2019.

Le pays est encore loin de l'autonomie, certes. Mais grâce au soleil, au vent et à l'eau, le Grand-Duché réussit à produire toujours plus d'électricité verte. Ainsi, dans son dernier rapport, l'Institut luxembourgeois de régulation note que désormais 77% de la production nationale (un peu plus de 1.000 GWh pour la première fois) tient sa source dans l'exploitation d'énergies renouvelables. Des watts "Made in Luxembourg" qui, l'an passé, ont représenté de l'ordre de 1.043 GWh. 

Et au vu des diverses annonces du ministre de l'Energie, Claude Turmes (Déi Gréng) ces dernières semaines, nul doute que ces chiffres vont encore bondir à l'avenir. Mais pour l'heure, il faut saluer l'effort déjà engagé qui a permis au pays d'avoir une part de 12,2% de la consommation nationale provenant des panneaux solaires, barrages et autres éoliennes installés sur le territoire.


Solaranlage Fotovoltaik
Le soleil brille pour le photovoltaïque
Avec 150 MW de puissance disponible à partir des installations déjà en place, le Luxembourg a doublé sa capacité de production en sept ans. Et de nombreuses implantations sont attendues pour 2020, notamment au-dessus de la Philharmonie au Kirchberg.

Et de tous côtés, la production "verte" augmente, passant des 688 GWh de 2018 à 802 GWh en 2019. Principal secteur à l'origine de cette hausse : la biomasse qui a gagné 65 GWh en un an. Suivie de l'éolien (dont le parc s'est largement développé depuis ces relevés). Ainsi, les courants d'air ont produit 27 GWh de plus l'an passé qu'en 2018. La part en lien avec des installations hydroélectriques croissant de 14 GWh, et le photovoltaïque de 12 GWh.

Mais, relativisons, si la part du renouvelable grimpe en proportion, c'est aussi dû au fait que le pays a -légèrement- moins consommé d'électricité en 2019. Le ratio est donc plus favorable. Au total sur douze mois, 6.555 gigawatts-heure auront été nécessaires pour soutenir l'activité économique et les besoins des ménages. 

Ces derniers dont l'ILR note qu'ils sont à nouveau restés fidèles à leur fournisseur d'énergie habituel. A peine 0,3% des abonnés ont ainsi fait la démarche de changer de prestataire. Soit juste un millier d'abonnés (contre 1.200 précédemment). Ce qui représente environ 1,9% en termes de volumes d'énergie ayant fait l'objet d'une transaction. 

A analyser le marché du gaz naturel, l'Institut relève que la consommation annuelle nationale a, là aussi, été à la baisse. L'équivalent gaz de 8.880 GWh a été employé en 2019 quand il en avait fallu 8.898 GWh en 2018. L'arrivée d'un fournisseur est venu quelque peu chahuter la concurrence l'an passé. Mais là encore, douze ans après la libéralisation du marché, rien de bien fracassant. Seulement 295 consommateurs ont en effet changé de fournisseur.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Greenpeace favorable à une relance écologique
L'organisation écologiste craint que le fameux plan européen de reprise fasse la part belle aux énergies fossiles. Elle demande à l'UE de mettre en place des garanties environnementales qui répondent aux objectifs de l'accord de Paris.
L'UE ambitionne de devenir neutre en carbone dans une trentaine d'années.
Du solaire comme s'il en pleuvait
Même si le pays est en avance sur ses objectifs, le ministre de l'Energie veut accélérer la montée en puissance du solaire au Luxembourg. Et pour cela, Claude Turmes compte autant sur les particuliers que les sociétés ou fermiers.
Solar Solarenergie Sonne
«Favoriser ceux qui produisent de l'électricité verte»
Parmi les mesures présentées fin mai pour relancer l'économie figure l'idée de développer l'autonomie énergétique via l'utilisation du photovoltaïque. Une idée que Claude Turmes, ministre de l'Energie, entend mettre en oeuvre mais pas uniquement pour les résidents déjà équipés. Explications.
La naissance d'une éolienne en direct
Demain, cet engin de plus de 160 m en cours de construction près de Mompach, produira à la force de ses pales, l'équivalent de l'énergie nécessaire à une commune de 1.650 ménages. Encore faut-il construire... Récit en mots, en vidéo et photographies.
Ein Spezialkran hebt Nabe und Rotorblätter in die Höhe und schwenkt sie langsam zur fertig montierten Gondel.
La relance verte frappe à la porte
Le volet écologique du plan de redémarrage "Neistart Lëtzebuerg" passera par l'augmentation des primes accordées pour l'amélioration de l'efficacité énergétique de l'habitat et encouragera le déploiement des énergies renouvelables. Ce sera tout bénéfice pour les citoyens, le climat et... les artisans.
Isolation
La mobilité électrique reste «compétitive»
Malgré des coûts à la hausse, «investir dans une voiture électrique reste rentable», estime ce mercredi le ministre de l'Energie. Et Claude Turmes de préciser que les «frais d'entretien restent bien inférieurs à ceux des voitures thermiques».
L'éolienne géante qui en effacera quatre petites
Malgré les tempêtes de ce mois de février, les travaux de construction de l'infrastructure qui culminera à 206 mètres, avancent bon train entre Mompach et Herborn, à la pointe Est du pays. Au printemps, elle remplacera quatre plus petits modèles d'une autre époque.
Lokales.Windrad Pafebierg in Herborn,Aufbau Windrad,erneuerbare Energie. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort