Changer d'édition

«L'effort sera collectif»
Luxembourg 6 min. 14.10.2014 Cet article est archivé
Discours de Xavier Bettel sur le budget de l'Etat

«L'effort sera collectif»

Discours de Xavier Bettel sur le budget de l'Etat

«L'effort sera collectif»

Photo: Serge Waldbillig
Luxembourg 6 min. 14.10.2014 Cet article est archivé
Discours de Xavier Bettel sur le budget de l'Etat

«L'effort sera collectif»

Le Premier ministre Xavier Bettel a débuté à 15h40 son discours sur le budget de l'Etat, un discours intitulé: "De nouvelles perspectives pour le Luxembourg".

Le Premier ministre Xavier Bettel a débuté à 15h40 son discours sur le budget de l'Etat, un discours intitulé: "De nouvelles perspectives pour le Luxembourg".

Le Premier ministre commence fort en dévoilant tout de suite l'objectif du gouvernement, à savoir, rééquilibrer les finances publiques et s'attaque d'emblée au gouvernement Juncker.

Selon Bettel, le gouvernement Juncker n'a pas tenu ses promesses. "Il ne suffit pas de dresser un constat."

Et de continuer: "Il est de notre devoir de rééquilibrer nos finances publiques. En 2004, la dette publique était de 1,7 milliard d'euros, en 2013 elle est de 11 milliards d'euros. En 2004, cela équivalait à 870 euros par habitant, aujourd'hui elle équivaut à 14.000 euros."

Hausse de la TVA de 2%

Le Premier ministre confirme la hausse de la TVA et nuance: "2/3 des produits de consommation resteront au taux super-réduit de 3%."

Le Premier ministre explique pourquoi le gouvernement n'a pas répondu aux nombreuses spéculations concernant les mesures pour rééquilibrer le budget: "Ce n'est pas que nous ne voulions pas, mais il n'était pas possible à ce stade de confirmer ou infirmer ces dires. Beaucoup a été fait mais tout n'était pas finalisé. Un gouvernement ne peut se permettre d'annoncer des choses qui n'auraient pas tenu la route."

Bettel annonce les priorités du gouvernement.

1) diversifier l'économie

2) moderniser le secteur financier

3) adapter l'école et la formation aux réalités actuelles

4) combattre le chômage

5) mieux cibler les aides accordées aux familles

6) aider les entreprises et diminuer les obstacles administratives

Mieux cibler les aides

"Le Luxembourg bénéficie des prestations sociales les plus élevées en Europe. Nous voulons pérenniser ce modèle sans pour autant augmenter les cotisations. Pour arriver à cela, il nous faut mieux cibler nos investissements dans ce modèle."

Bettel annonce un renforcement du "contrôle médical" pour éviter l'absentéisme abusif.

250 mesures font partie du "paquet de l'avenir"

En tout, 250 mesures font partie du budget de l'Etat pour rééquilibrer à terme les finances publiques. Bettel  parle d'un "paquet d'avenir".

Beaucoup de ces mesures concernent l'Etat. Ainsi des screenings au niveau des administrations devraient permettre de réduire certaines dépenses. Le outsourcing de nombreux travaux sera réduit au maximum. Bettel donne un exemple illustrant ses dépenses "inutiles". "Aujourd'hui, la surveillance de l'état-major est assurée par une société privée."

L'aide à la presse sera réformée. Le budget global accordé à la presse restera le même, mais le journalisme en ligne sera dorénavant subventionné.

Un des leitmotiv du discours du Premier ministre est de mieux cibler les aides accordées aux particuliers. "Nous constatons qu'aujourd'hui l'Etat dépense énormément d'argent, plus que nulle part ailleurs, mais que le risque de tomber dans la pauvreté ne diminue pas, bien au contraire."

Aide aux familles: l'allocation de maternité et l'allocation d'éducation supprimées

Le gouvernement explique pourquoi il stoppe l'allocation de maternité et l'allocation d'éducation. "Un mariage sur deux se termine en divorce. Nous voulons aider les familles monoparentales. Or, il n'est pas dans notre intérêt de favoriser un modèle qui rend les femmes dépendantes de leurs maris. Je signale que Caritas est du même avis." Retrouvez toutes les explications dans notre article consacré à ce sujet.

L'échec scolaire est dû à l'apprentissage des langues

Le bilan dressé par le Premier ministre n'est pas rose. Un élève sur 10 quitte le système scolaire sans diplôme en poche. Le nombre d'élèves orientés vers le système préparatoire ne cesse d'augmenter.

Le Kannergeld et le boni seront regroupés

Le Kannergeld et le boni seront regroupés: ainsi, au lieu de (185,6 + 76,88= 262,48 euros) pour le premier enfant actuellement, le gouvernement versera désormais aux familles un montant unique de 265 euros par enfant.

La nouvelle disposition ne s'appliquera qu'aux bébés nés une fois le projet de loi du budget voté.

Les nouveaux parents toucheront moins que les autres. Dorénavant le montant sera identique pour chaque enfant. Une perte qu'on peut chiffrer à 773,76 euros par an pour le deuxième enfant. 

Bettel confirme l'introduction d'une contribution de 0,5% pour la petite enfance.

Bettel confirme l'introduction d'une contribution de 0,5%  pour la petite enfance.

"Cette contribution sera donc plus élevée pour ceux qui gagnent beaucoup. Pour un ménage qui gagne 4.000 euros, cela équivaut à 17 euros, un ménage qui gagne 8.000 euros doit débourser 37,6 euros."

Moins d'aides pour le logement

Depuis 2002, l'Etat a remboursé quelque 2,1 milliards d'euros de la TVA. "Pour autant, cela n'a eu aucune conséquence sur les prix. Dorénavant, le taux super-réduit de 3% n'existera plus que pour ceux qui achètent un logement où ils comptent vivre. Pour ceux qui veulent investir dans un bien immobilier, le taux de 17% sera appliqué."

L'Etat compte également augmenter l'offre sur le marché en construisant quelque 10.000 nouveaux logements.

Le gouvernement n'abandonnera pas le projet du tram

Le projet du tram, même s'il est controversé au vu de son prix, ne sera pas supprimé. Bettel: "Le projet du tram est un investissement dans la qualité de vie de tout un chacun. Il augmentera l'activité du pays et sa compétitivité."

L'aide au développement restera élevé

Même en ces temps où la consolidation budgétaire est sur toutes les lèvres, le gouvernement ne diminuera pas l'aide au développement.

Le discours du Premier ministre aura duré une heure. A la fin, Bettel souligne encore une fois la volonté du gouvernement de faire des réformes. "Il s'agit d'un budget où nous faisons attention aux dépenses tout en continuant à investir massivement. Il s'agit également d'un budget où l'effort sera collectif."

Marc Vanacker


Sur le même sujet

Un jour après la présentation du "paquet d'avenir" par le Premier ministre, Pierre Gramegna, le ministre des Finances, a expliqué mercredi son impact sur le budget de l'Etat. Il permettra de "réduire de moitié notre déficit en 2015" et "d'atteindre l'équilibre budgétaire d'ici 2018".
Pierre Gramegna, le ministre des Finances a déposé pour la première fois le budget de l'Etat sur une clef USB à la Chambre des députés
Le Premier ministre a confirmé la suppression des allocations d'éducation et de maternité, estimant qu'elles vont à l'encontre de l'autonomie des femmes et de leur insertion dans le monde du travail.
Le Premier ministre, Xavier Bettel, présentant les grandes orientations politiques du gouvernement devant les députés, le 14 octobre
Hausse de la TVA, nouvelle contribution généralisée, suppression de certaines allocations... Quelles sont les mesures d'économie budgétaire que le gouvernement Bettel va mettre en place? Réponse du Premier ministre à 15 heures devant la Chambre des députés.
Après son premier discours sur l'état de la Nation en avril, Xavier Bettel -aux commandes depuis plus de dix mois- s'apprête à faire son deuxième discours-clef devant la Chambre des députés.