Changer d'édition

Brèves Luxembourg 02.11.2020

Dans sa gestion de la première vague, le ministre de l'Education nationale Claude Meisch (DP) avait été fortement critiqué. Retour trop rapide en classe, pas assez de mesures sanitaires protectrices pour les jeunes ou leurs enseignants, manque de transparence sur les cas de contamination en milieu scolaire. Et depuis la rentrée? Les mêmes critiques, sauf sur les chiffres d'infection dans les écoles et lycées, le ministère faisant un point hebdomadaire sur les cas détectés (647 depuis la rentrée de septembre).

Mais Claude Meisch va maintenant aller consulter au plus près les acteurs de terrain, pour évaluer les mesures sanitaires du dispositif Stufeplang qui règle actuellement les activités dans les écoles et les structures d’accueil. Débutés la semaine dernière (auprès des collèges des directeurs et les syndicats de l’enseignement fondamental, de l’enseignement secondaire et des centres de compétence en psychopédagogie spécialisée, la représentation nationale des parents et la conférence nationale des élèves), les entretiens se poursuivront lors de cette première semaine de vacances.

Jusqu'au 5 novembre, les membres de la cellule de coordination du ministère de l'Education et de l’Inspection sanitaire se concerteront sur la situation. Dans le courant du mois, Claude Meisch prévoit plusieurs déplacements dans le pays auprès des lycées, écoles fondamentales, centres de compétences et structures d’accueil sur la mise en place des mesures.