Changer d'édition

L'école se veut plus réactive face au virus
Luxembourg 2 min. 06.11.2020 Cet article est archivé

L'école se veut plus réactive face au virus

Dès la mi-novembre, des équipes de test seront envoyées directement dans les établissements scolaires.

L'école se veut plus réactive face au virus

Dès la mi-novembre, des équipes de test seront envoyées directement dans les établissements scolaires.
Photo: dpa/picture-alliance
Luxembourg 2 min. 06.11.2020 Cet article est archivé

L'école se veut plus réactive face au virus

Reconnue comme l'un des défis en milieu scolaire, la détection plus rapide des nouvelles infections doit être améliorée, indique vendredi le ministère de l'Education nationale qui prévoit un envoi accéléré des ordonnances de test et la présence d'équipes de testing mobile.

(Jmh) - Deux jours après la publication des conclusions des échanges menés avec les «représentants des différents acteurs scolaires» sur les risques que représente le covid-19 à l'école, le gouvernement entend montrer qu'il agit. Dans un communiqué publié vendredi, les ministères de l'Education nationale et de la Santé font état d'une adaptation du dispositif sanitaire en vigueur dans les établissements scolaires «afin d'assurer une plus grande réactivité».


Lokales, Illustration, Parking Bouillon, Corona, Covid19, Test für Anwohner, Covid-Station  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le dépistage massif pour contrer un éventuel rebond
Vu l'augmentation des cas de covid-19 depuis deux semaines, les chercheurs de Research Luxembourg ont rappelé ce jeudi l'importance des tests à grande échelle. Une stratégie qui doit permettre d'éviter la seconde vague.

Concrètement, la nouvelle version du «Stufeplang» prévoit deux nouvelles mesures. D'une part l'«accélération de l'envoi des ordonnances de test» et d'autre part «la mise en place d'équipes de testing mobiles dans les écoles». La première annonce se traduira par une remise sous deux formes des ordonnances: de manière directe via l'envoi d'un email aux parents ou aux élèves majeurs et la remise d'une version imprimée aux élèves par les enseignants. 

La seconde mesure verra l'arrivée d'équipes dédiées aux tests dans les établissements où des cas auront été signalés. Que ces derniers concernent les élèves ou les enseignants. «La réalisation du test sera soumise à l'accord de l'élève majeur ou à l'accord parental pour les élèves mineurs», indique le communiqué qui précise que «les prélèvements seront faits pendant les heures de cours».


Lokales, Rentrée Scolaire, Erster Schultag, Schule, education nationale, Schüler Grundschule Sassenheim, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Ce que les parents d'élèves attendent de Claude Meisch
Pas de masque non-stop dans le fondamental, plus de réactivité après un signalement de cas covid dans une classe et un recours mesuré à un éventuel retour de l'enseignement à distance. Telles sont les demandes formulées auprès du ministre de l'Education nationale.

Pour mener à bien ce projet, une douzaine d'équipes mobiles sont en cours de formation. Composée chacune d'un professionnel de santé en charge des prélèvements oraux et d'une personne affectée à la gestion administrative, ces équipes entreront en action «dans la semaine du 16 novembre». Les résultats des tests «continueront d'être exclusivement transmis à la personne testée ou aux parents de l’élève mineur», précise le communiqué.

Instaurées au cours de l'été pour aller à la rencontre des seniors et des personnes handicapées, les équipes de test mobile feront donc leur arrivée dans le milieu scolaire, où 638 élèves et 250 enseignants ont officiellement été infectés entre la rentrée de septembre et début octobre, selon le ministère de l'Education nationale.

A noter enfin que cette réponse aux défis organisationnels soulevés dans les établissements scolaires ne répond qu'à une partie des difficultés rencontrées. Il n'est en effet pas ici question de répondre au «maintien du fonctionnement de classes suite à des mises à l'écart et mises en quarantaine». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Ce que les parents d'élèves attendent de Claude Meisch
Pas de masque non-stop dans le fondamental, plus de réactivité après un signalement de cas covid dans une classe et un recours mesuré à un éventuel retour de l'enseignement à distance. Telles sont les demandes formulées auprès du ministre de l'Education nationale.
Lokales, Rentrée Scolaire, Erster Schultag, Schule, education nationale, Schüler Grundschule Sassenheim, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
L'école fait face aux défis «organisationnels»
Une confirmation de l'analyse menée par le ministère de l'Education nationale. Telle est la conclusion des échanges organisés avec les «représentants des différents acteurs scolaires» sur la question de la gestion du covid19 à l'école.
Lokales, Claude Miesch besucht Ribeschpont Schule in Dudelingen, Maske, Maskenpflicht, Schule, Covid-19, Corona, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le dépistage massif pour contrer un éventuel rebond
Vu l'augmentation des cas de covid-19 depuis deux semaines, les chercheurs de Research Luxembourg ont rappelé ce jeudi l'importance des tests à grande échelle. Une stratégie qui doit permettre d'éviter la seconde vague.
Lokales, Illustration, Parking Bouillon, Corona, Covid19, Test für Anwohner, Covid-Station  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort