Changer d'édition

L'école s'adapte au covid à coup de mesures sanitaires
Luxembourg 5 min. 11.01.2022 Cet article est archivé
Pandémie au Luxembourg

L'école s'adapte au covid à coup de mesures sanitaires

Lorsqu'ils sont déclarés cas contact, les élèves doivent désormais procéder à un dépistage quotidien pendant une durée d'une semaine.
Pandémie au Luxembourg

L'école s'adapte au covid à coup de mesures sanitaires

Lorsqu'ils sont déclarés cas contact, les élèves doivent désormais procéder à un dépistage quotidien pendant une durée d'une semaine.
Photo : AFP
Luxembourg 5 min. 11.01.2022 Cet article est archivé
Pandémie au Luxembourg

L'école s'adapte au covid à coup de mesures sanitaires

Laura BANNIER
Laura BANNIER
La propagation du variant Omicron a encouragé le ministre de l'Education nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse à revoir sa copie concernant les mesures sanitaires à appliquer en milieu scolaire.

Elles sont au nombre de neuf. Depuis ce lundi 10 janvier, de nouvelles mesures sont appliquées dans les salles de classe. Ces adaptations du protocole sanitaire visent avant tout à maintenir l'enseignement en présentiel, malgré l'augmentation fulgurante des contaminations au covid-19 liées au variant Omicron. Le mardi 4 janvier, le Grand-Duché a enregistré un nouveau record de cas dépistés en 24 heures, s'élevant à 2.131 personnes testées positives.


Le Luxembourg ne manque pas de tests PCR
Le pays dispose de suffisamment de kits pour effectuer près de 7.000 dépistages par jour. La ministre de la Santé se veut donc rassurante sur les capacités de testing à l'approche du pic supposé d'infections au variant Omicron.

Une dynamique qui a poussé le ministre de l'Education nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch (DP) à adapter les procédures de lutte anti-covid dans les écoles du pays. Une semaine après la rentrée scolaire, les élèves et les enseignants doivent donc déjà s'accommoder du retour du port du masque généralisé et à la mise en quarantaine des écoliers ne participant pas au testing renforcé. Tour d'horizon de ces nouvelles mesures, détaillées dans un document rendu public par le ministère.

Ce nouveau protocole s'appuie principalement sur les tests. Déjà renforcée fin novembre, il s'agit d'une procédure que les élèves connaissent bien. Cette semaine, elle est à nouveau accrue pour les écoliers déclarés cas contacts d'une personne positive. Si les parents ont donné leur consentement, l'élève doit procéder à un test quotidien dès son arrivée en classe, et ce, pour une durée d'une semaine d'école. L'enseignant de la classe de cet élève doit également se soumettre à ce testing journalier. 

Un test PCR possible

En cas de test antigénique positif, l'élève ou le professeur concerné doit automatiquement s'isoler. Et ce, sans test PCR venant confirmer le résultat du test rapide. Le test PCR peut cependant être effectué pour établir un certificat de rétablissement. Cette mesure vise à réduire drastiquement les contaminations liées au variant Omicron.


03.01.2022, Bayern, Bayreuth: Intensivpfleger Oliver Sablowski (l) testet eine Passantin mit einem Antigen-Schnelltest. Er betreibt mit einem Lastenrad eine mobile Corona-Teststation. Foto: Daniel Vogl/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Que faire en cas de test positif au covid-19?
Durée d'isolement, autotest à réaliser à domicile, attestation de guérison... Les recommandations à suivre après avoir été testé positif au covid-19 diffèrent dans la Grande Région. Tour d'horizon de ces différentes règles.

Doivent également se soumettre à une quarantaine les élèves ni rétablis, ni vaccinés, ne participant pas à la procédure de testing renforcé. En cas d'absence de consentement de la part des parents, ces écoliers, lorsqu'ils sont cas contact, sont priés de respecter une quarantaine de sept jours. Cette dernière peut ensuite être levée si l'élève se soumet à un autotest antigénique certifié, ou test PCR, lors du sixième jour après le dernier contact avec la personne positive. Le test doit cependant s'avérer négatif. Dans le cas contraire, la quarantaine est prolongée de sept jours supplémentaires.

Par ailleurs, les autotests antigéniques certifiés réalisés dans le milieu scolaire voient leur validité étendue. Le résultat peut en effet être utilisé pour les activités de loisirs concernés par le dispositif 2G+ pendant 24 heures, sans qu'un QR code soit nécessaire. 

Le renforcement du dispositif de testing concerne également les lycéens. A partir de cette semaine, tous les élèves de l'enseignement secondaire seront éligibles à trois tests rapides chaque semaine. Une mesure appliquée depuis la fin du mois de novembre dans les écoles fondamentales du pays. 


Quatre jours d'isolement en moins pour les vaccinés
Les personnes vaccinées verront leur durée d'isolement réduite de dix à six jours, en cas de test positif au covid-19. Une décision qui permet au Luxembourg de s'aligner par rapport à ses voisins européens.

Si une chaîne d'infection est détectée dans une école ou un lycée du pays, l'Inspection sanitaire ou le ministère peuvent procéder à la mise en quarantaine d'une ou plusieurs classes, mais cela n'est désormais plus systématique. Un passage à l'enseignement à distance peut également être décidé. Dans un tel scénario, appelé le scénario 4, l'enseignant en est informé par sa direction.

Depuis la rentrée, les écoles font également l'objet d'un renforcement du port du masque. Ce dernier est obligatoire dans toutes les structures d'éducation et d'accueil du Grand-Duché pour les activités scolaires, périscolaires et parascolaires, lorsque ces dernières se déroulent à l'intérieur. Le port du masque est également obligatoire lors de la circulation dans les bâtiments. Il concerne les élèves à partir du cycle 2 de l'enseignement fondamental, ainsi que l'ensemble du personnel.

Le booster ouvert aux adolescents

Afin de renforcer l'immunité des adolescents, la dose booster est désormais ouverte à ces derniers. Depuis ce lundi, les 12-18 ans ont ainsi accès à la dose de rappel, si leur dernière vaccination anti-covid remonte à plus de trois mois. Une mesure qui permet une protection accrue face au variant Omicron, plus virulent. 

Enfin, la dernière de ces mesures ne sera applicable qu'après le vote de la nouvelle loi Covid. Elle concerne la mise en isolement des personnes vaccinées testées positives. Actuellement fixée à dix jours, cette durée sera réduite à six jours si l'élève testé dispose d'un schéma vaccinal complet, ou s'il a déjà reçu une dose complémentaire de vaccin. Elle ne pourra cependant être réduite qu'en cas d'autotests négatifs réalisés le cinquième et le sixième jour d'isolement. Si l'un, ou les deux, de ces tests se révèlent positifs, la durée est à nouveau rallongée à dix jours. Sans schéma vaccinal complet, l'élève testé positif doit, pour sa part, respecter un confinement de dix jours.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Durée d'isolement, autotest à réaliser à domicile, attestation de guérison... Les recommandations à suivre après avoir été testé positif au covid-19 diffèrent dans la Grande Région. Tour d'horizon de ces différentes règles.
03.01.2022, Bayern, Bayreuth: Intensivpfleger Oliver Sablowski (l) testet eine Passantin mit einem Antigen-Schnelltest. Er betreibt mit einem Lastenrad eine mobile Corona-Teststation. Foto: Daniel Vogl/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les épreuves écrites ont commencé ce lundi pour les 3.380 élèves de secondaire inscrits. S'achevant le 21 mai, la semaine a été soigneusement organisée en amont pour éviter la formation de clusters.
Lokales,Start Premiersexamen- Lycée Robert Schumann.. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
L'enseignement à distance (obligatoire) pour la première semaine de cours 2021 n'est pas la seule annonce faite par le ministre de l'Education, mardi. Il a aussi été question d'aération, d'examens, de dépistage et de deux nouvelles helplines.
An empty classroom in a primary school in Eichenau near Munich, southern Germany, is pictured on December 18, 2020, amid the ongoing novel coronavirus Covid-19 pandemic. - Long held up as a European success story in the fight against the pandemic, Germany has been hit hard by a second coronavirus wave that has brought record daily infection numbers and deaths. Crisis talks between German Chancellor Angela Merkel and regional leaders saw the country return to a partial lockdown on Wednesday, December 16, 2020, shutting schools and non-essential shops in addition to the existing restrictions, until at least January 10, 2021. (Photo by Christof STACHE / AFP)