Changer d'édition

L'Ecole internationale de Differdange «ouverte à tous»
Luxembourg 4 min. 15.09.2017 Cet article est archivé
Nouveau site à Esch/Alzette

L'Ecole internationale de Differdange «ouverte à tous»

Elisabeth Da Silva, directrice adjointe, Gérard Zens, directeur de l'EIDD devant le nouveau bâtiment qui accueillera les élèves à la rentrée, dans quelques jours.
Nouveau site à Esch/Alzette

L'Ecole internationale de Differdange «ouverte à tous»

Elisabeth Da Silva, directrice adjointe, Gérard Zens, directeur de l'EIDD devant le nouveau bâtiment qui accueillera les élèves à la rentrée, dans quelques jours.
Lex Kleren
Luxembourg 4 min. 15.09.2017 Cet article est archivé
Nouveau site à Esch/Alzette

L'Ecole internationale de Differdange «ouverte à tous»

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
142 élèves l'an passé, près de 500 cette année: l'Ecole internationale de Differdange ouvre à Esch-sur-Alzette en cette rentrée. L'enseignement se fait en allemand, anglais ou français. Et c'est public.

Par Anne Fourney

L'École Internationale de Differdange a ouvert pour la première fois l'année dernière, pour la rentrée scolaire 2016-2017. Elle avait alors accueilli 142 élèves et 23 enseignants. Près de 500 élèves de 42 nationalités différentes l'intégreront cette année, à Differdange et à Esch-sur-Alzette dans trois niveaux d'enseignement: école primaire, secondaire et voie préparatoire.

Trois langues pour l'enseignement

L'École Internationale de Differdange (EIDD)  est une école publique ouverte à tous les élèves sans distinction. Elle propose trois sections linguistiques. Les cours sont en français, anglais ou allemand (les cours de maths, sciences, histoire, etc. sont proposés dans la langue qui convient le mieux à l'élève). 

Elisabeth Da Silva, directrice adjointe de l'EIDD.
Elisabeth Da Silva, directrice adjointe de l'EIDD.
Photo: Lex Kleren

Les enfants qui arrivent en secondaire et ne connaissent qu'une seule langue du Grand-Duché intègrent une classe dite «d'accueil». «En arrivant en secondaire, les élèves doivent maîtriser au minimum deux langues parmi le français, l'allemand, le portugais ou l'anglais», explique la directrice adjointe de l'école, Elisabeth Da Silva.

«Le multilinguisme est essentiel mais l'ordre d'apprentissage des langues est au choix de l'élève parmi les quatre proposées», poursuit Gérard Zens, le directeur.

Il apprend quatre langues à raison de 13 heures d'enseignement par semaine: français, portugais, anglais, allemand. Il suit en plus des cours de luxembourgeois obligatoires. Les cours d'éducation physique sont dispensés en luxembourgeois pour que les enfants puissent aussi pratiquer en s'amusant avec des enfants d'autres classes.

Le programme européen, pluriculturel

Les cours sont établis selon un programme européen. Pour chaque matière, des groupes de travail européens sont formés afin de mettre régulièrement le programme d'enseignement à jour et de proposer ainsi aux professeurs une formation continue. «C'est très intéressant par exemple pour les cours d'histoire», relève Gérard Zens. «Car dans un même groupe de travail, un enseignant italien, un autre finlandais, un allemand peuvent travailler ensemble pour obtenir une vue européenne sur l'histoire.»

C'est ainsi que tous les programmes sont élaborés: avec des enseignants originaires de différents pays d'Europe, des inspecteurs, des parents et des experts. Ils se rencontrent régulièrement (chaque mois en général) afin d'actualiser les programmes de leur matière de prédilection. 

Même programme que Mamer et Kirchberg

L'École Internationale de Differdange est une école agréée qui propose le même programme que les écoles européennes du Kirchberg et de Mamer. Sauf qu'il s'agit d'une école publique, et donc gratuite. Tous les élèves peuvent y accéder sans condition. La seule limite vient bien sûr du nombre de places disponibles. Puisque l'école remporte un grand succès, les élèves sont prioritaires selon leur lieu de résidence. «Nous avons le même suivi quant à la qualité de l'enseignement. Nous avons d'ailleurs eu notre premier audit en octobre 2016», se souvient Elisabeth Da Silva qui concède avec un sourire que ce contrôle, survenu dès l'ouverture de l'école a été «un tout petit peu stressant».

Gérard Zens, directeur de l'EIDD.
Gérard Zens, directeur de l'EIDD.
Photo: Lex Kleren

L'établissement a dû refuser du monde cette année. Pourtant, son succès est tel qu'elle ouvre cette année à Esch-sur-Alzette avec une section germanophone, une section francophone et une anglophone. Differdange propose aussi une section francophone et une section anglophone. Les deux sites accueillent les élèves des classes primaires et secondaires et proposent une «voie préparatoire» pour ceux qui se destineront à une formation professionnelle.

Les classes maternelles pourraient rapidement voir le jour, à condition de trouver des infrastructures adaptées. 

La rentrée

«L'offre pour l'enseignement secondaire était insuffisante dans le sud du pays», rappelle Gérard Zens. «Le gouvernement avait donc lancé une étude pour répondre à des besoins locaux. Or il manquait ici une offre internationale.» L'EIDD a donc ouvert à Differdange en septembre 2016. Le but est d'atteindre environ 1.500 élèves à Differdange et 600 à Esch-sur-Alzette d'ici à cinq ans.

À Esch, l'École Internationale s'est installée dans le bâtiment Victor Hugo. Elle accueille des élèves de Primaire 1 à 5 et de Secondaire 1. Differdange accueille des élèves de Secondaire 1 et 2, qui ont de nouveaux locaux cette année (derrière le Science Center), et des élèves de Primaire 1 et 2 qui restent dans leur bâtiment rue de la Montagne, comme l'an passé.

La rentrée s'est faite le 11 septembre pour les enseignants. Les élèves du primaire reprennent le chemin de l'école ce vendredi, les classes de Secondaire 1 le 18 septembre et les Secondaire 2 le 19.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Ecole internationale de Differdange... et d'Esch
A l'avenir, des classes de maternelles et de formation professionnelle seront ouvertes à l'Ecole internationale de Differdange qui accueille 140 élèves depuis la rentrée. Le Conseil de gouvernement vient aussi d'avaliser l'ouverture d'une section germanophone et de la création d’une annexe à... Esch-sur-Alzette.
L'Ecole internationale de Differdange vient juste d'ouvrir ses portes en septembre 2016.
Le succès de l’école internationale de Differdange a prouvé le besoin d’élargir l’offre de filières linguistiques. L’offre scolaire publique sera étendue dans le sud dès la rentrée 2017/2018.
L'école internationale de Differdange débarque à Esch dès 2017/2018
C'est la deuxième rentrée pour une classe unique en son genre: la 7e STF. Elle propose un enseignement en langue française, elle est gratuite et permet aux élèves faibles en allemand de poursuivre leur scolarité à l'école publique. On la trouve au lycée de Diekirch où nous nous sommes rendus.
8.7. Mersch/ Chefredakter fir een Dag / Filiere Francophone Lycee Classique Diekirch, annexe Mersch Foto.Guy Jallay
Près de 72 millions d'euros seront investis
Une école internationale sera établie à Differdange pour accueillir en priorité les enfants du Sud du Luxembourg. L'ouverture est prévue en 2020 mais les premières classes débuteront dès la rentrée 2016-2017.
L'école internationale sera construite sur 4 étages totalisant 17.500 m2.
Le ministère de l'Education nationale a confirmé ce mardi le projet d'une école européenne à Differdange. Les premières classes pourraient ouvrir dès la rentrée 2016 et l'inscription serait gratuite.