Changer d'édition

L'école buissonnière forcée continue
Luxembourg 01.04.2020 Cet article est archivé

L'école buissonnière forcée continue

Les établissements scolaires resteront fermés sept semaines au total.

L'école buissonnière forcée continue

Les établissements scolaires resteront fermés sept semaines au total.
Photo : Chris Karaba
Luxembourg 01.04.2020 Cet article est archivé

L'école buissonnière forcée continue

Anne-Sophie DE NANTEUIL
Anne-Sophie DE NANTEUIL
Clos depuis le 16 mars dernier, les établissements scolaires n'ouvriront à nouveau leurs portes que début mai. Le gouvernement a en effet annoncé mercredi la prolongation de la durée de suspension pour deux semaines supplémentaires.

L'information avait fuité ce mercredi matin sur les ondes de la Radio 100,7, avant d'être confirmée quelques heures plus tard par le gouvernement. Officiellement fermés jusqu’au 19 avril, l'ensemble des établissements du secteur scolaire et éducatif du Grand-Duché garderont leurs portes fermées jusqu'au 4 mai prochain. 

Dans les faits, cette annonce signifie que les crèches, écoles, lycées, universités, mais aussi toutes les activités périscolaires et structures d'accueil du pays resteront inaccessibles pour deux semaines supplémentaires. Donc au-delà des vacances de Pâques. Soit un total de sept semaines. Une interruption en pleine année scolaire qui inquiète les élèves et étudiants, et leurs parents, notamment en ce qui concerne les examens. 

Contactée, Myriam Bamberg, porte-parole du ministère de l'Education nationale, précise cependant que «tous les efforts continueront d’être mobilisés» afin de permettre aux élèves de «poursuivre leurs apprentissages», ainsi que «leur parcours scolaire». Des adaptations et autres mesures que Claude Meisch (DP), ministre de l'Education, détaillera lors d'une conférence de presse programmée jeudi.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les classes n'échappent pas à la remontée des contaminations covid au Luxembourg. Ainsi, en une semaine, 163 classes ont été impactées par la survenue du virus, principalement dans le secondaire.
06.07.2021, Nordrhein-Westfalen, Beckum: Yvonne Gebauer (FDP), Schulministerin von Nordrhein-Westfalen, sitzt mit einem Jungen an einem Tisch in einem Klassenzimmer an der Sonnenschule. Sie besucht ein Projekt des Landesprogramms "Extra-Zeit zum Lernen", mit dem Schülerinnen und Schüler pandemiebedingte Lernlücken aufarbeiten können. Das Projekt der Sonnenschule Beckum heißt "Fit für den Übergang in Klasse 5". Foto: David Inderlied/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Alors que Xavier Bettel et Paulette Lenert ont présenté les grandes lignes du nouveau tour de vis du gouvernement, le ministre de l'Education prendra la parole dès mardi matin pour apporter des détails concernant ce qui attend les enfants et adolescents pour cette reprise des cours.
26.10.2020, Nordrhein-Westfalen, Gütersloh: Ein Kehrblech steckt zwischen Fensterrahmen und Fensterbank und verhindert somit das Zufallen des Fensters, beim Schulbeginn in der Freiherr-vom-Stein-Realschule. Ein wichtiges Element in den Hygienekonzepten der Schulen zum Schutz vor Corona ist das intensive Lüften der Klassenräume. Viele Schüler und Eltern fürchten, dass es in den kommenden Wochen und Monaten in den Klassenräumen kalt werden könnte. Alle 20 Minuten Stoßlüften lautet die Vorgabe vom Schulministerium. Eine Maßnahme, die dafür sorgen soll, dass die Aerosol-Konzentration und damit das Corona-Risiko nicht zu stark ansteigen. Foto: Guido Kirchner/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Depuis le 16 mars, les papas et mamans résidents font office d'enseignants à domicile pour leurs enfants. Nous avons donné la parole à trois d'entre eux, qui racontent comment ils ont vécu cette dizaine de jours de cours à la maison. Et comment ils appréhendent la suite.
Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse met en place un nouveau dispositif d’aide et de soutien à destination des élèves et des enseignants. Il est question de «helpline», d'accompagnement psychologique et de challenges.
Dans le cadre de l'expansion du coronavirus au pays, le ministère de l'Éducation nationale a décidé la suppression avec effet immédiat et jusqu'à nouvel ordre de tous les voyages et excursions prévus par les écoles et lycées. Ce faisant, le Luxembourg s'aligne sur son voisin français.
Présentée ce mercredi matin par le gouvernement, la réforme du lycée suscite certaines critiques du côté de l'opposition. Passage en revue des mesures que Claude Meisch entend adopter pour 2017/18 et réactions du CSV qui juge la réforme "peu courageuse".