Changer d'édition

L'écart salarial est de loin le plus faible au Luxembourg
Luxembourg 3 min. 16.11.2022
Entre hommes et femmes

L'écart salarial est de loin le plus faible au Luxembourg

Au Luxembourg, les femmes «travaillent proportionnellement davantage dans des professions et branches plus rémunératrices et dans des grandes entreprises».
Entre hommes et femmes

L'écart salarial est de loin le plus faible au Luxembourg

Au Luxembourg, les femmes «travaillent proportionnellement davantage dans des professions et branches plus rémunératrices et dans des grandes entreprises».
Photo: Shutterstock
Luxembourg 3 min. 16.11.2022
Entre hommes et femmes

L'écart salarial est de loin le plus faible au Luxembourg

Les femmes gagnent en moyenne 0,7% de moins que les hommes au Grand-Duché. Personne ne fait mieux en Europe.

Dans l'Union européenne, les femmes continuent de gagner moins que les hommes. À «travail égal», l'écart salarial moyen entre les deux genres dans l'Union européenne s'élève à 13 %. Un constat comme une piqûre de rappel en cette Journée européenne de l'égalité salariale. Concrètement, cela signifie que pour chaque euro qu'un homme gagne, une femme gagnera 0,87 €, comme l'explique la Commission européenne dans un communiqué. C'est ce qu'on appelle le «Gender Pay Gap».


Belair area of Luxembourg City
Plus de 10.000 habitants vivent sous le seuil de pauvreté
Qu'il s'agisse des logements, des salaires, ou encore de l'éducation, les habitants de la capitale luxembourgeoise font face à de nombreuses disparités, selon le premier rapport social sur la commune.

Certains pays européens se montrent meilleurs élèves que d'autres en la matière. Ainsi, le Luxembourg fait figure de premier de la classe, en ayant réussi à quasiment effacer cette différence salariale. En diminution constante depuis plus de dix ans, et déjà cet écart s'est réduit aujourd'hui à 0,7%. En chiffres, pour chaque euro gagné par un homme, une femme gagnera donc 0,993 euro. 

Le Top 3 est complété par la Roumanie (2,4%) et la Slovénie (3,1%). Le Luxembourg est loin devant ses voisins. En Belgique, la différence salariale atteint 5,3% et grimpe à 18,3% et à 15,8% en France, où les femmes «travaillent gratuitement» depuis le 4 novembre dernier. 

En octobre dernier, dans son rapport travail et cohésion sociale, le Statec confirmait que l'égalité salariale entre hommes et femmes était atteinte en moyenne. Mais l'Institut national de la statistique soulignait que les écarts restent importants dans certaines branches d'activité, comme la finance, l'immobilier ou encore le commerce. Au Luxembourg, les femmes «travaillent proportionnellement davantage dans des professions et branches plus rémunératrices et dans des grandes entreprises», expliquait le Statec.

L'écart grandit avec l'âge

Malgré tout, le Luxembourg a encore des progrès à faire pour arriver à une égalité parfaite. Si l'écart de salaire horaire est réduit presque à zéro, ce n'est pas encore le cas du salaire annuel, car les hommes bénéficient en moyenne de davantage de bonus de fin d'année, relevait le Statec en octobre dernier.

L'écart grandit aussi avec les classes d'âge. Les femmes plus jeunes ont une rémunération égale, voire supérieure aux hommes mais le processus s'inverse à partir de 40 ans.

Autre point d'amélioration: les femmes recourent davantage au temps partiel, ce qui impacte leurs revenus et leurs pensions de retraite. Si l’écart entre les sexes en matière de pensions «tend à se rétrécir au Luxembourg comme ailleurs», le Luxembourg continue de stagner dans le fond du classement européen.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Nombre d'années travaillées, niveau d'études ou encore date des salaires perçus au Luxembourg, grâce à de multiples critères, ce simulateur permet d'estimer l'âge et le montant de votre pension luxembourgeoise.
Corporate tax must be paid in advance in March, June, September and December
A la guerre qui fait rage en Ukraine sont venues s'ajouter d'autres crises qui pèsent lourdement sur les marchés du travail dans le monde, a averti lundi l'ONU, estimant qu'un ralentissement «brutal» était déjà en cours.
«A travail égal, salaire égal.» Cette revendication est loin d’être une réalité comme le démontre la dernière étude de l'Institut européen pour l'égalité entre les hommes et les femmes (EIGE) publiée cet été.