Changer d'édition

L'eau en carafe arrive au compte-goutte
Luxembourg 2 min. 12.11.2019

L'eau en carafe arrive au compte-goutte

Une législation sur l'obligation de servir de l'eau du robinet à la table des cafés et restaurants au Luxembourg n'est pas encore à l'ordre du jour

L'eau en carafe arrive au compte-goutte

Une législation sur l'obligation de servir de l'eau du robinet à la table des cafés et restaurants au Luxembourg n'est pas encore à l'ordre du jour
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 12.11.2019

L'eau en carafe arrive au compte-goutte

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Si le gouvernement n'entend pas obliger dans l'immédiat le secteur de l'Horesca à proposer de l'eau du robinet à ses clients, il mise sur une campagne de sensibilisation. Au grand dam des initiateurs de la pétition qui avait recueilli plus de 4.500 signatures.

La mise à disposition d'une carafe d'eau du robinet à la table des cafés et restaurants du pays ne se fera pas partout. Et encore moins dans l'immédiat. C'est ce qui est ressorti du débat en séance publique de la Chambre ce mardi, suite à la pétition n°1319 sur le «droit à l'eau du robinet», déposée cet été, et qui avait dépassé le seuil des 4.500 signatures. 


Bientôt de l'eau du robinet servie en terrasse ?
Contrairement à la France, la Norvège ou aux Etats-Unis, les restaurateurs et cafetiers au Luxembourg ne servent que rarement de l'eau en carafe à leurs clients. Un droit que demande l'initiative Refill Lëtzebuerg. La question sera débattue en haut lieu.

Dans un élan de temporisation, Lex Delles (DP),  ministre des Classes moyennes et du Tourisme, annonce qu'«une campagne de sensibilisation des professionnels de l'Horesca sera lancée, pour inciter les cafetiers et restaurateurs à proposer de l'eau du robinet sur leur carte.»

Soucieux de ne froisser personne, le ministre ajoute que cette campagne se fera «uniquement sur base volontaire» et que les cafetiers et restaurateurs désireux de jouer le jeu «pourront eux-mêmes en fixer le prix.» Autrement dit, la carafe d'eau ne sera pas nécessairement gratuite. 

De son côté, Paulette Lenert (LSAP), ministre de la Protection des consommateurs, parle d'«un système par étapes» qui pourrait aboutir à une obligation légale dans un second temps. Sans toutefois définir, ni les critères, ni la durée de cette campagne de sensibilisation. 

Mise en place d'une commission parlementaire 

Cette prise de position ne satisfait pas les pétitionnaires, qui estiment pour leur part que «l’approche la plus efficace» pour assurer la mise à disposition d’eau du robinet dans les établissements serait de «passer par une législation contraignante.» Ces derniers émettent «des doutes quant à l’approche sur base volontaire» proposée par les ministres Lex Delles et Paulette Lenert.

Chargée d'«évaluer les mesures mises en place dans le cadre de l’opération de sensibilisation», une commission parlementaire sera instaurée prochainement. Elle dressera «un bilan du succès des actions de sensibilisation menées», à une date qui n’a cependant pas encore été définie.

   


Sur le même sujet

Bientôt de l'eau du robinet servie en terrasse ?
Contrairement à la France, la Norvège ou aux Etats-Unis, les restaurateurs et cafetiers au Luxembourg ne servent que rarement de l'eau en carafe à leurs clients. Un droit que demande l'initiative Refill Lëtzebuerg. La question sera débattue en haut lieu.
Interdiction de fumer et eau gratuite dans les cafés
Sept nouvelles pétitions ont été ouvertes à la signature, a indiqué la Chambre ce vendredi. Parmi elles un référendum sur le changement d'heure et la prise en compte des heures supplémentaires dans le calcul de la retraite.