Changer d'édition

L'avenir s'annonce brumeux pour le LSAP
Luxembourg 3 min. 15.10.2018

L'avenir s'annonce brumeux pour le LSAP

Claude Haagen et Etienne Schneider

L'avenir s'annonce brumeux pour le LSAP

Claude Haagen et Etienne Schneider
Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 15.10.2018

L'avenir s'annonce brumeux pour le LSAP

Si le ciel bleu avait pu présager une soirée agréable, cette dernière s’est ternie au fil des heures pour le LSAP. Grand perdant de cette soirée électorale avec 3 sièges en moins à la Chambre et surtout une perte d’un siège dans la circonscription Sud, son fief, le LSAP a passé une soirée plus que compliquée, et le sourire d’Etienne Schneider n’a pas réussi à cacher la déception.

Par Matthias Thiriat  

C’est dans le cadre propret du Melusina, un bar-restaurant de Luxembourg-Ville, que le parti a décidé de réunir ses cadres, militants et autres coopérateurs et sympathisants pour vivre, ensemble, cette soirée électorale.

Un œil sur les portables, l’autre sur les télévisions, à la recherche de la moindre graine d’information, du moindre signe pouvant laisser croire que, voilà à quoi ont joué une bonne partie des militants en début de soirée.


Wahlen Hedquarter déi Gréng, Atelier, élections législatives, Politik, Wahlen 2018, Francois Bausch, Foto Lex Kleren
Élections législatives au Luxembourg: les Verts, grands vainqueurs
Suivez les élections en direct avec les journalistes de wort.lu depuis les QG des partis politiques et la Newsroom du Luxemburger Wort.

Mais rien. A 18 heures, les résultats n’étaient encore que trop partiels pour analyser la situation. Les mots d’Etienne Schneider à son arrivée le confirmaient: «On attend».

Confiance: mot d’ordre de la soirée

Du côté des militants, la confiance était de mise, comme l’attestent les propos de Monique Erpelding, vice-présidente de la commission de contrôle du parti: «On est plutôt confiant. Nous avons toujours gagné grâce au panachage et les résultats sont encore trop faibles pour pouvoir s’exprimer plus en détail, alors on attend».

Cette confiance deviendra le mot d’ordre de la soirée pour le LSAP. A aucun moment, Etienne Schneider n’aura semblé trembler. Lorsqu’il prend la parole vers 20h30 pour RTL et que son visage apparaît sur l’écran géant de la salle, des applaudissements chaleureux se font entendre, signe que ses troupes ne le lâcheront pas.

Claude Haagen n'est pas réélu
Claude Haagen n'est pas réélu
Guy Jallay

Pourtant au fil de la soirée, les premiers résultats commencent à apparaître. Claude Haagen, président du LSAP a perdu et ne sera pas renouvelé en tant que député. Le mandat d’Etienne Schneider sera quant à lui renouvelé, mais les premiers chiffres montrent que le LSAP baisse.

3 sièges de perdus... militants inquiets

Un silence s’empare de la salle lorsque les autres résultats sont annoncés laissant les militants circonspects: «Je suis choqué par le score du parti Pirate» lance un militant.

Les militants prennent conscience de la défaite
Les militants prennent conscience de la défaite
Guy Jallay

Pour d’autres, le score de l’ADR choque. Le LSAP perd un de ses deux députés dans la circonscription Nord; et le grand gagnant, se nomme ADR, qui récupère ce siège. Les socialistes n'enverront qu'un député à la Chambre, le ministre de la Sécurité sociale et des Sports, Romain Schneider.


Wahlen Hedquarter déi Gréng, Atelier, élections législatives, Politik, Wahlen 2018, Foto Lex Kleren
Début de soirée tendu, puis ambiance fiesta chez les Verts
Après s'être rongé les ongles en début de soirée, les Verts ont exulté crescendo au fil de la soirée de dimanche. A mesure que les résultats s'affichaient, un succès historique, estiment-ils. On y était, on vous raconte.

«On baisse, c’est indéniable, mais on remarque que tous les autres grands partis ont baissé, à l’exception de déi Gréng» analyse un sympathisant du parti. Tous sont surpris par la chute du CSV, qui redonne un peu le sourire aux militants.

Dégringolade au fil des élections

Mais ces derniers se refermeront bien vite, en voyant d’une part que le parti confirme sa dégringolade au fil des élections mais également, que le Luxembourg n’échappe en aucun cas au rejet des partis traditionnels, visible en Europe.

Jean Asselborn et Etienne Schneider
Jean Asselborn et Etienne Schneider
Guy Jallay

C’est finalement sur les coups de 22h30, que le Vice-Premier ministre prend la parole devant la grosse cinquantaine de militants restés jusqu’au bout.

Au côté de Claude Haagen, il prend acte des résultats et de la perte de trois sièges à la Chambre. «Nous avons trois sièges en moins, mais en pourcentage nous perdons moins de 3% des voix alors que le CSV a perdu plus de 5%. Les trois partis de la coalition (DP, LSAP et Déi Gréng) ont gagné 1% en voix des électeurs. Le grand perdant, c’est le CSV. Ils étaient certains de l’emporter largement, et au final ils réalisent 28,31%, soit cinq points de moins qu’il y a cinq ans, et perdent deux sièges», a-t-il finalement conclu, chaleureusement applaudi. Il sera resté le même tout au long de cette soirée, confiant pour son avenir.


Politik,Parlamentswahlen 2018,élections législatives,Wahlparty CSV,Rotondes,Bonnevoie..Foto:Gerry Huberty
Soirée ratée au CSV... pour un siège
Au fil de la soirée électorale, les sympathisants du CSV devenaient «verts». Le siège perdu dans le Centre, circonscription de Claude Wiseler, a balayé d'un seul coup tous les espoirs de retour au pouvoir. Les ténors du CSV ont eu beau se rassurer, le pire est arrivé. Arithmétiquement, la coalition sortante a conservé d'un siège sa majorité.

Et maintenant, que faire?

Si les cadres du parti vont commencer les négociations avec le DP et déi Gréng, une majorité pouvant être reconduite pour 5 ans, chez les militants, le sentiment est double. Il y a ceux qui voudraient revenir dans l’opposition afin de se reconstruire, et d’autres qui, prenant en exemple le naufrage des différentes gauches européennes, voudraient saisir une opportunité de gouverner.


Sur le même sujet

Les élus au lendemain des élections
Le Luxembourg a élu ce dimanche, 60 représentants qui pourraient former la Chambre des députés. Il s'agit de 42 hommes et de 18 femmes que nous vous proposons de découvrir.
Les élections législatives 2018
Le 14 octobre 2018, les électeurs du Grand-Duché sont appelés aux urnes pour élire leurs 60 députés. Les rapports de force entre les différents partis politiques qui découleront de ces résultats donneront le futur gouvernement.
PolitMonitor Mai 2017: Le CSV est le parti numéro 1 dans le Nord et l'Est
Si les élections avaient lieu ce dimanche, le CSV sortirait grand vainqueur dans les circonscriptions Est et Nord du pays. C'est ce que révèle le nouveau sondage PolitMonitor réalisé par le Luxemburger Wort, RTL et TNS Ilres. C'est en substance le même constat que lors du précédent sondage dévoilé en janvier dernier. Le CSV sort encore une fois gagnant.
In den Bezirken Osten und Norden schafft das blau-rot-grüne Lager die Kehrtwende bislang nicht.