Changer d'édition

L'avenir du CovidCheck dévoilé ce vendredi
Luxembourg 3 min. 03.12.2021
Social

L'avenir du CovidCheck dévoilé ce vendredi

Les négociations ont notamment porté sur la nature des sanctions qui pourraient venir sanctionner les salariés au CovidCheck invalide.
Social

L'avenir du CovidCheck dévoilé ce vendredi

Les négociations ont notamment porté sur la nature des sanctions qui pourraient venir sanctionner les salariés au CovidCheck invalide.
Photo : dpa
Luxembourg 3 min. 03.12.2021
Social

L'avenir du CovidCheck dévoilé ce vendredi

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Un point presse avec représentants du gouvernement, des syndicats et du patronat est prévu ce 3 décembre, 10h. La conclusion d'une semaine de négociations autour du contrôle sanitaire des salariés sur leur lieu de travail.

Elles ont débuté lundi à 8h, et elles se sont achevées hier après-midi. Peu dire que les négociations sur la juste application du régime 3G (testé, guéri ou vacciné) à l'entrée des bureaux, ateliers, chantiers et autres lieux de travail auront pris du temps. D'un côté, un gouvernement pressé de rendre cette mesure sanitaire obligatoire à la mi-janvier. De l'autre, des partenaires sociaux défendant des intérêts divers. Le patronat se disant prêt à aller dans cette voie pour éviter un nouveau confinement généralisé, désastreux pour l'activité, comme il y a un an. De l'autre, des syndicats tentant de préserver la protection sociale des salariés qui ne joueraient pas le jeu, ''covidement parlant''. 


ARCHIV - 15.10.2021, Italien, Neapel: Sicherheitsbeamte der Circumvesuviana, einer st�dtischen Gesellschaft, kontrollieren die gr�nen Ausweise von Angestellten, Schaffnern und Kontrolleuren der EAV-Gesellschaft zu Beginn der Arbeitsschicht. (zu dpa �Italien macht wieder �bella figura� - Politik-Booster dank Draghi�) Foto: Ciro Fusco/ANSA via ZUMA Press/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Refoulés dans leur administration, déboutés au tribunal
A défaut de disposer d'un CovidCheck valide, quatre agents de la fonction publique d'Etat n'ont pu accéder à leur poste. Ils ont donc saisi le tribunal administratif pour demander la suspension de la décision de leur administration. En vain... pour le moment.

Ce 3 décembre à 10h, une conférence de presse permettra de savoir si les uns et les autres ont trouvé -ou pas- un terrain d'entente. Car du côté de la CGFP, de l'OGBL et du LCGB, la mesure n'a jamais été appréciée. Et les syndicats, représentant fonctionnaires et salariés du privés, ne se sont pas privés de le faire savoir ces dernières semaines. Cela alors que le CovidCheck n'était qu'une option proposée aux employeurs du pays. 

Ce sera là une des dernières sorties de Dan Kersch (LSAP) en tant que ministre du Travail. A bientôt 60 ans, le socialiste a fait savoir qu'il quittait ses fonctions dans les semaines à venir (remplacé par Georges Engel). A ses côtés, le ministre de la Fonction publique Marc Hansen (DP) sera entouré de Nora Back (OGBL), Patrick Dury (LCGB), Romain Wolff (CGFP), Michel Reckinger (UEL). Un faux air de tripartite. 

Mais il y aura surtout Xavier Bettel qui a fait du CovidCheck en milieu professionnel un cheval de bataille dans la lutte anti-covid luxembourgeoise. En début de semaine, le Premier ministre avait fait savoir qu'accord ou pas avec les partenaires sociaux, il présenterait un texte en ce sens à la Chambre. Et cela pour l'ensemble des secteurs d'activité (pour l'heure seuls les employés de la restauration y étaient contraints). 

Même si au vu de la remontée spectaculaire des contaminations depuis quelques jours, d'aucuns souhaitaient que le contrôle strict de tous les salariés entrent en vigueur rapidement, Xavier Bettel avait évoqué la date du 15 janvier pour le démarrage de ce contrôle 3G. Le temps pour les uns et les autres de s'organiser.


Illustration, Covid Check, 3G, 2G, Restaurants, Bars, Cafés Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
La contestation enfle autour du CovidCheck
Outre diverses actions en justice en cours, plusieurs pétitions publiques réclament l'annulation ou l'adaptation du dispositif de contrôle sanitaire. Au moins une devra faire l'objet d'un débat public.

A noter que, selon le dernier rapport hebdomadaire du ministère de la Santé, le lieu de travail a été identifié comme la troisième source de contamination covid parmi les 2.033 nouveaux cas enregistrés entre le 22 et le 26 novembre 2021. Ainsi, 7% des infections dépistées ont pu être contractées en milieu professionnel. Soit bien moins que celles engendrées possiblement dans le cercle familial (37%), en milieu scolaire (18%) mais plus qu'à l'occasion d'une activité de loisirs (5%). 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pas de crainte de licenciement, tests offerts dans certains cas, rétention de jours sur le compte épargne-temps : le syndicat CGFP est ressorti des négociations sur le CovidCheck obligatoire sur le lieu de travail avec diverses avancées.
Illustration Fonction Publique -  Staatsbeamten - Photo : Pierre Matge
Outre diverses actions en justice en cours, plusieurs pétitions publiques réclament l'annulation ou l'adaptation du dispositif de contrôle sanitaire. Au moins une devra faire l'objet d'un débat public.
Illustration, Covid Check, 3G, 2G, Restaurants, Bars, Cafés Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Le gouvernement envisage la mise en place d'un double régime de contrôle sanitaire pour la mi-janvier. L'un pour la sphère des loisirs, l'autre dans le cadre professionnel. Reste à trouver un accord avec les partenaires sociaux.
24.11.2021, Sachsen, Dresden: Ein Mitarbeiter des Chipherstellers Globalfoundries (GF) zeigt vor Dienstbeginn in der Lobby des Werks sein Impfzertifikat. Laut Bundesarbeitsministerium müssen Beschäftigte ab Mittwoch (24.11.2021) beim Betreten ihrer Arbeitsstätte nachweisen, dass sie gegen Corona geimpft oder von einer solchen Erkrankung genesen sind. Alternativ ist eine Bescheinigung über einen negativen Test möglich. Bundesweit gelten am Arbeitsplatz Zugangsregeln nur für Geimpfte, Genesene und Getestete (3G). Foto: Robert Michael/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Contrôle des salariés et des fonctionnaires
Face à un gouvernement qui ne précise pas les modalités d'usage du contrôle covid en milieu professionnel, OGBL, LCGB et CGFP maintiennent leur menace d'action en justice et de mouvement de protestation.