Changer d'édition

L'augmentation du prix du contrôle technique ne passe pas
Luxembourg 2 min. 04.02.2019 Cet article est archivé

L'augmentation du prix du contrôle technique ne passe pas

L'augmentation du prix du contrôle technique ne passe pas

Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 04.02.2019 Cet article est archivé

L'augmentation du prix du contrôle technique ne passe pas

Le SNCT a augmenté de manière significative le prix du contrôle technique pour les véhicules; une nouvelle qui n'a pas tardé à éveiller les critiques.

L'Agence luxembourgeoise de protection des consommateurs (ULC) est scandalisée par l'augmentation des redevances perçues par la Société Nationale de Contrôle Technique (SNCT), l'organisme national de contrôle des véhicules.


24.3. TC / Wilwerwiltz / Kontrollstation / SNCT / Fahrzeugkontrolle Foto:Guy Jallay
Le contrôle technique devient plus cher
Le prix du contrôle technique pour les voitures n'avait pas été augmenté par la SNCT depuis 2016.

L'agence exige le "retrait immédiat de l'augmentation scandaleuse de 40% de ces prix".

L'"amélioration qualitative" annoncée pour justifier la hausse du prix de ces contrôles est "déjà en retard", souligne-t-elle dans un communiqué. 

La SNCT semble avoir cherché à aligner ses prix sur ceux de son concurrent privé Dekra. Mais pour l'ULC, cette hausse sera surtout ressentie "par les petits et moyens salariés et les familles".

Le sujet a également suscité des réactions en politique: le parti Pirate a soumis une question parlementaire à ce sujet au ministre responsable, François Bausch lundi.

A compter du 1er février 2019, le contrôle technique d'une voiture coûtera 52 euros, contre 37,50 euros auparavant. Dekra Luxembourg facture de son côté le même contrôle à 59 euros.

Si vous conduisez une voiture ancienne, vous devrez payer 69 euros au lieu de 37,50 euros, soit presque deux fois plus. Les véhicules d'époque de plus de 30 ans construits après 1950 doivent être inspectés au Luxembourg, en règle générale tous les deux ans.

"Nous sommes quelque peu choqués", déclare Jean Hansen, président de la commission technique de la "Lëtzebuerger Oldtimer Fédératioun". "Il ne s'agit pas que des 69 euros à payer tous les deux ans. Nous pensons qu'une telle augmentation drastique des prix devrait s'accompagner d'une amélioration du service", appuie-t-il.

Quels prix?

  • Pour une voiture actuelle: de 37,50 à 52 euros (avec moteur électrique: 46 euros)
  • Pour une voiture ancienne: de 37,50 à 69 euros
  • Pour un fourgon de livraison: de 37,50 à 52 euros
  • Pour un bus: de 89,50 à 104 euros
  • Pour un camion: de 89,50 à 94 euros
  • Pour une moto/un quad : de 27 à 39 euros
  • Pour l'inspection du véhicule: de 20,50 à 25 ou 30 euros (selon l'étendue de l'inspection).

Ailleurs: en Allemagne, l'inspection principale d'une voiture, par exemple au TÜV Saarland, coûte 56,60 euros. Si l'on examine le système de gestion du moteur et d'épuration des gaz d'échappement, le montant s'élève à 106,40 euros. En France, Dekra facture entre 60 et 75 euros pour l'inspection d'une voiture diesel. En Belgique, le prix standard est de 32,50 euros.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Face à la SNCT, la concurrence s'étoffe
Conséquence de la libéralisation du marché du contrôle technique en 2016, de nouveaux acteurs s'implantent au Luxembourg. Après Dekra, c'est au tour d'Allain Dasthy de se lancer à Lorentzweiler fin avril, début mai.
Tous les centres de la Société Nationale de Contrôle Technique sont complets jusqu'à la fin du mois de novembre.