Changer d'édition

L'audit d'Hesperange pourrait bien être rendu public
Luxembourg 3 min. 26.02.2020

L'audit d'Hesperange pourrait bien être rendu public

En refusant de publier l'audit sur ses finances Hesperange dit protéger ses collaborateurs.

L'audit d'Hesperange pourrait bien être rendu public

En refusant de publier l'audit sur ses finances Hesperange dit protéger ses collaborateurs.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 3 min. 26.02.2020

L'audit d'Hesperange pourrait bien être rendu public

Olivier TASCH
Olivier TASCH
Le bourgmestre de la commune limitrophe de la capitale refuse de publier l'analyse réalisée suite aux détournements de fonds au sein de son administration. Une vision que ne partage pas forcément le ministère de l'Intérieur, en vertu de la loi sur l'administration ouverte et transparente.

Victime de détournement de fonds, la commune de Hesperange se trouve désormais au cœur d'une petite polémique. Le député vert François Benoy s'invite dans la partie par le biais d'une question parlementaire. A lire entre les lignes, il demande, ni plus moins, la publication de l'audit effectué auprès de la commune suite à la découverte de l'arnaque. Ce que refuse catégoriquement le député-maire Marc Lies estimant que le document doit rester dans l'enceinte de sa commune. Dans le but, affirme-t-il, de protéger les collaborateurs dont le nom apparaît dans le document mais ne sont pas concernés par l'affaire.

Contacté par nos soins, le ministère de l'Intérieur est «plutôt d'avis qu'il faudrait rendre le document public». En attendant la réponse officielle de la ministre, Taina Bofferding (LSAP), qui devrait arriver dans un mois, le ministère semble dédire Marc Lies, en s'appuyant notamment sur la loi pour une administration ouverte et transparente. Laquelle stipule en effet que les personnes physiques et morales ont un droit d'accès aux documents détenus par les communes. 


Hesperingen conseil communal du 15.07.2019 / Foto: Charlot KUHN
À Hesperange, le détournement porte sur des millions
Il y a trois semaines, annonce était faite que la commune d'Hesperange avait vu une partie de ses fonds communaux disparaître. Les deux fonctionnaires municipaux impliqués auraient réussi, pendant des années, à soustraire de l'argent public via des sociétés factices et des faux comptes.

Lors de la prochaine réunion du conseil communal, ce vendredi 28 février, les mesures prises suite au conclusions de l'audit doivent être présentées en détail aux édiles. Une rencontre qui pourrait se faire à huis clos. Que les portes restent fermées ne pose pas de soucis, informe le ministère, le problème c'est bien le refus de publier l'audit. S'il y a un intérêt pour le grand public tout le monde doit pouvoir le consulter. Et si cela pose des tracas au niveau des données personnelles, les noms de personnes peuvent toujours être rayés du document. 

Une enquête vise deux fonctionnaires de la commune aujourd'hui suspendus de leurs fonctions et en détention provisoire. L'affaire sera portée début mars devant un conseil de discipline qui devra trancher sur un éventuel licenciement. Bien qu'aucun montant n'ait été officiellement communiqué, l'arnaque porterait sur plusieurs millions d'euros détournés au cours d'une période de vingt ans.


Lokales, Suivi Veruntreuung Gemeindeverwaltung, Gemeindehaus, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les failles de la comptabilité d'Hesperange confirmées
PwC a rendu son rapport suite au détournement de fonds découvert au mois de juin denier. Des manquements dans le système de la comptabilité de la commune auraient permis à deux fonctionnaires d’empocher près de 3 millions d’euros.

Conséquence directe de l'audit, la commune de 15.550 habitants aurait proposé des modifications dans la loi communale et émis des recommandations au SIGI, la plateforme informatique des communes. Selon Marc Lies, le document contient notamment des pistes pour une gestion financière plus transparente et la mise en place de nouveaux mécanismes de contrôle.

Cette mésaventure que connaît la commune n'est qu'une des nombreuses arnaques révélées l'année dernière. Ainsi,  l'instruction dans une affaire de détournement de plus de deux millions d'euros à la Caisse nationale de santé touche à sa fin. Elle fait écho à une autre escroquerie, à l'Adem cette fois-ci qui porte sur près de 95.000 euros et qui devrait être jugée début mars. Enfin le Fonds du logement avait lui aussi perdu des plumes avec le transfert de quelque 800.000 euros sur un mauvais compte en Pologne.


Sur le même sujet

L'audit d'Hesperange pourra rester secret
La commune voisine de la capitale n'a aucune obligation de rendre public l'audit effectué suite au détournement de fonds au sein de son administration. C'est écrit noir sur blanc dans l'avis de la Commission d'accès aux documents rendu le 10 mars, indique vendredi le ministère de l'Intérieur.
GR Hesper
L'audit d'Hesperange rendu public sous conditions
Le bourgmestre Marc Lies (CSV) ne s'oppose plus catégoriquement à la publication du document. A condition toutefois que l'audit portant sur la découverte de détournement de fonds dans l'administration de Hesperange soit anonymisé.
29.01.14 Interview mit Bürgermeister Marc Lies, Gemeinde Hesperange, Foto: Marc Wilwert
Hesperange sur la piste des fraudeurs
Pendant des années, deux fonctionnaires à Hesperange ont réussi à détourner des fonds destinés à l'action communale, malgré tous les contrôles. Maintenant, il faut savoir comment cela a pu se produire.
À Hesperange, le détournement porte sur des millions
Il y a trois semaines, annonce était faite que la commune d'Hesperange avait vu une partie de ses fonds communaux disparaître. Les deux fonctionnaires municipaux impliqués auraient réussi, pendant des années, à soustraire de l'argent public via des sociétés factices et des faux comptes.
Hesperingen conseil communal du 15.07.2019 / Foto: Charlot KUHN