Changer d'édition

L'assurance pension à la rescousse de la Sécurité sociale
Luxembourg 2 min. 29.06.2020

L'assurance pension à la rescousse de la Sécurité sociale

Le ciel s'assombrit sur les finances de la Sécurité sociale pour 2020

L'assurance pension à la rescousse de la Sécurité sociale

Le ciel s'assombrit sur les finances de la Sécurité sociale pour 2020
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 29.06.2020

L'assurance pension à la rescousse de la Sécurité sociale

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Malgré des dépenses en hausse et des recettes en baisse, les comptes de l'organisme contrôlé par l'État et grevé par la crise sanitaire devraient rester excédentaires en 2020. Romain Schneider, le ministre de la Sécurité sociale a présenté un scanner financier de l'institution ce lundi devant les députés.

La Sécurité sociale ne devrait pas être épargnée par la crise du covid-19. Cette dernière explique la dégradation financière de l'organisme contrôlé par l'État prévue pour 2020. Présentée en détails par Romain Schneider (LSAP), le ministre de la Sécurité sociale ce lundi devant les députés, la situation actuelle fait état d'une hausse estimée de 9,7% des dépenses (contre 5,6% en 2019) et d'une nette diminution des recettes estimée à 0,7% (contre 5,7% en 2019). A l'arrivée, un solde excédentaire de 162 millions d'euros se dégagerait toutefois au bout de l'année 2020. Un boni qui s'explique principalement par le surplus de l'assurance pension de quelque 700 millions d'euros.

Comme l'a expliqué Georges Engel (LSAP), le déficit atteindra cette année le milliard d'euros. Les mesures d'urgence prises par le gouvernement pendant la crise ont en effet coûté environ 600 millions d'euros, une somme à laquelle s'ajoutent 400 millions d'euros de recettes en moins.  

Parmi les mesures adoptées par le gouvernement en réponse à la propagation du covid-19, le congé pour raisons familiales impacte le plus lourdement les finances pour un montant global de 330 millions d'euros. Ainsi, la prise en charge de la CNS dès le premier jour d'incapacité de travail creuse un trou de 156 millions d'euros. Juste derrière, le chômage partiel fait baisser le solde de la Sécurité sociale de 103 millions, dont 25 millions de diminution des recettes de cotisations CNS.

Vers une amélioration en 2021

L'assurance maladie devrait de son côté présenter un déficit proche de 550 millions d'euros, abaissant la réserve globale de 30% en 2019 à 11% en 2020. Un pourcentage qui flirte avec le minimum légal, fixé à 10%. Quant à l'assurance accident, elle afficherait un déficit de 15 millions d’euros et la réserve resterait environ 1,5 fois supérieure à la réserve légale. Seule l'assurance dépendance devrait dégager un solde positif de l'ordre de 30 millions d'euros.

Si ces chiffres pour l'année 2020 reposent en partie sur des estimations vu que l'évolution de la situation reste incertaine, les prévisions pour 2021 s'avèrent encore plus incertaines. Le ministère de la Sécurité sociale table néanmoins sur un ralentissement de l'augmentation des dépenses (+1,5% contre 9,7% en 2020), ainsi que sur une augmentation des recettes légèrement accrue (+2,8% contre 0,7% en 2020).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Il y a urgence avant la fin de l'état de crise
Après avoir été amendées, puis adoptées mercredi en commissions conjointes de la Santé et de la Justice, les «lois covid» repartent au Conseil d'État pour un nouvel avis. Avant le vote final prévu à la Chambre lundi, vu que l'état de crise expire mercredi, lendemain de la Fête nationale.
Pol, Chambre des Députés , Lamberty Asselborn-Bintz,Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Un déficit attendu de 551 millions pour l'AMM
La crise sanitaire impacte les comptes de l'Etat et les finances de l'assurance maladie-maternité (AMM) n'échappent pas à ce constat. Ses dépenses ont progressé durant l'année 2020 de 22,4%.
Politik, Versammlung Quadripartite, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Un virus qui pèsera lourd financièrement
Le Conseil national des finances publiques (CNFP) a examiné l'évolution de la situation budgétaire du pays pour la période 2020 et 2021. Les nouvelles perspectives bousculent les prévisions budgétaires et invitent à une vigilance particulière sur le déficit budgétaire attendu.
Pas de prolongation pour le congé pour raisons familiales
L'Etat devra débourser de l'ordre de 280 millions d'euros pour assurer le revenu des parents ayant fait le choix de s'occuper de leur enfant durant la crise. Mais le dispositif dans son état actuel ne devrait pas se poursuivre sitôt l'année scolaire achevée.
La flexibilité financière des employeurs prolongée
Décharger les patrons et leur permettre de préserver des liquidités. C'est le double objectif de deux mesures temporaires qui ont été mises en place durant la crise du covid 19 et qui ont été reconduites jusqu'à la fin de l'année. Coût de l'opération: un peu plus de 100 millions d'euros.
Lokales,CNS,Assurances Sociales,Krankekees. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le recours au congé pour raisons familiales en chiffres
Avec 46,7 millions d'euros versés pour le mois de mars par le Centre commun de la sécurité sociale et une avance de 94 millions en avril, le dispositif dédié aux parents de jeunes enfants pendant le confinement a été sollicité, révèle mercredi le ministère de la Sécurité sociale.
Congé parental,!!!! à utiliser uniquement pour illustrer le congé parental. Foto:Gerry Huberty