Changer d'édition

L'artisanat en souffrance
Luxembourg 3 min. 09.06.2022 Cet article est archivé
Rapport de la Chambre des Métiers

L'artisanat en souffrance

Près de deux tiers des entreprises artisanales interrogées par la Chambre des métiers prévoient de réviser leurs prix à la hausse au 2e trimestre 2022.
Rapport de la Chambre des Métiers

L'artisanat en souffrance

Près de deux tiers des entreprises artisanales interrogées par la Chambre des métiers prévoient de réviser leurs prix à la hausse au 2e trimestre 2022.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 3 min. 09.06.2022 Cet article est archivé
Rapport de la Chambre des Métiers

L'artisanat en souffrance

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
Après la crise sanitaire, le conflit en Ukraine a aussi des impacts négatifs sur l'activité des entreprises artisanales du pays. La Chambre des Métiers dresse un état des lieux morose dans son dernier rapport.

« Les entreprises se sentent prises entre le marteau et l'enclume », image la Chambre des Métiers pour introduire son dernier rapport, qui dresse un état des lieux morose, voire inquiétant, de l'artisanat luxembourgeois au 1er trimestre 2022. Ce rapport se base sur les réponses obtenues auprès de 1.300 entreprises artisanales, représentant 31.000 emplois dans le pays.


13.04.2022 Interview Tom Oberweis , Präsident Chambre des métiers , Luxemburger Handwerk  , Foto : Marc Wilwert / Luxemburger Wort
«Nous n'avons jamais connu une telle situation»
Malgré la crise permanente, le nombre d'entreprises artisanales augmente, mais Tom Oberweis estime que le véritable défi est encore à venir.

Hausse des prix répercutée sur les clients

Les conclusions de l'enquête confirment tout d'abord l'inflation économique en général, et des coûts pour les entreprises en particulier (prix des matériaux et frais de personnel). « Tôt ou tard, elles sont obligées de revoir à la hausse leurs prix de vente face à cette flambée des coûts. Au cours du 1ᵉʳ trimestre 2022, 51% des entreprises ont indiqué avoir augmenté leurs prix de vente. 64% des entreprises prévoient de réviser leurs prix à la hausse au 2ᵉ trimestre », détaille le rapport.

Les répercussions peuvent menacer la pérennité de certaines entreprises de construction.

Rapport de la Chambre des Métiers sur l'artisanat au 1er trimestre 2022

La Chambre des Métiers insiste aussi sur un autre phénomène, antérieur à la crise du Covid-19, mais qui s'intensifie : la pénurie de main-d'œuvre qualifiée. Près d'un tiers des entreprises sondées affirment que leur activité est contrariée par un manque de personnel. « Le secteur de la construction semble être le plus touché par cette problématique », souligne le rapport. Un constat que nous avions déjà effectué au début de l'année 2021.

Graphique montrant la hausse des prix de certains produits nécessaires à l'activité des artisans.
Graphique montrant la hausse des prix de certains produits nécessaires à l'activité des artisans.
Source : Chambre des Métiers/Rapport sur l'artisanat au 1er trimestre 2022

Problèmes d'approvisionnement en matériaux

La construction rencontre donc toujours des difficultés pour recruter mais elle est aussi, depuis plusieurs semaines maintenant, le principal secteur confronté à la pénurie et la hausse des prix des matériaux. « Les répercussions peuvent menacer la pérennité de certaines entreprises de construction», alerte la Chambre des Métiers. «C’est notamment le cas lorsque les engagements pris dans un marché public lors de la remise de l’offre ne sont plus tenables par l’entreprise ayant remporté le marché à cause des hausses extraordinaires des prix de certains matériaux. »


Politik, Interview Patrick Dury - 1. Mee, LCGB, Union, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Crise, qui a dit crise?
L’accord tripartite a permis de développer les bons instruments qui fourniront les bonnes solutions pour éviter une tragédie sociale.

Autre secteur de l'artisanat, la mécanique est aussi touchée par des « problèmes d'approvisionnement, notamment en pièces électroniques, [qui] devraient encore perdurer plus longtemps ». Et le rapport de conclure : « Indéniablement, la relance de ce secteur s’annonce moins prononcée que celle de l’artisanat en général. »

Un secteur semble passer entre les gouttes

Le domaine de l'alimentation (les boulangers par exemple) souffre, lui aussi, des conséquences de la guerre en Ukraine, de la pénurie et de la hausse des prix de certains produits en particulier : blé, huiles végétales... Seule éclaircie dans ce tableau morose de l'artisanat : les entreprises du secteur Mode, Santé & Hygiène. Après avoir fortement souffert des restrictions sanitaires et du recours des clients habituels au télétravail, « la demande devrait s’accroître à cause des facteurs suivants : la diminution du nombre d’infections au Covid-19 permet l’organisation de plus en plus d’événements ainsi qu’une présence accrue au lieu de travail. »

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Inflation, pénurie de main-d'œuvre, index...
L'augmentation des coûts des matériaux et de l'énergie combinée à des difficultés de recrutement de personnel qualifié risque d'entraîner une chute de l'indicateur de l'activité de l'artisanat au troisième trimestre 2022.
Si l'artisanat a su bien rebondir après la crise sanitaire, les défis de recrutement, de la hausse des prix des matériaux mais également de risques de pénurie planent sur le secteur.
Vor allem Holzarbeiten verzögern sich derzeit, aber auch andere Materialien haben zurzeit lange Lieferzeiten.
Selon la Chambre des métiers
Si la nouvelle étude de la Chambre des métiers confirme le retour de l'optimisme des entreprises quant à la reprise de l'activité, elle pointe aussi du doigt les effets néfastes des difficultés d'approvisionnement. Que ce soit sur les délais d'approvisionnement, mais aussi sur les prix.
Lokales- Kirchberg Place de l’Europe, Chantier, Baustelle, construction, cran, Arbeiter Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le secteur a tangué mais n'a pas sombré dans la tempête covid. Il n'empêche que pour assurer la viabilité de nombre d'entreprises, la Chambre des métiers demande au gouvernement de ne pas couper brutalement ses aides.
Carpenter working on an electric buzz saw cutting some boards, he is wearing safety glasses and hearing protection for workplace safety
Les nouvelles mesures imposées aux personnels sur les chantiers se payent cash par les entrepreneurs qui n'avaient pas prévu ces frais dans leur devis. Mais au-delà de cette difficulté, le secteur craint pour les délais à tenir et la chute des commandes.
Wirtschaft, Baustellen offen nach Krise, Corona, Covis-19, Stadium, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort