Changer d'édition

L'arrivée du vaccin anticovid au Luxembourg attendra
Luxembourg 2 min. 12.11.2020 Cet article est archivé

L'arrivée du vaccin anticovid au Luxembourg attendra

Les doses de sérum anticovid sont réservées auprès des autorités sanitaires européennes. Reste à en trouver la formule, puis le mode de répartition dans la population.

L'arrivée du vaccin anticovid au Luxembourg attendra

Les doses de sérum anticovid sont réservées auprès des autorités sanitaires européennes. Reste à en trouver la formule, puis le mode de répartition dans la population.
Photo : Marc Wilvert
Luxembourg 2 min. 12.11.2020 Cet article est archivé

L'arrivée du vaccin anticovid au Luxembourg attendra

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Rien avant le premier trimestre 2021. Tel est le nouveau délai annoncé par la ministre de la Santé concernant la livraison des 420.000 doses vaccinales promises par l'Europe pour lutter contre la propagation du covid-19.

Plus les jours passent, plus le bilan de l'épidémie s'alourdit (206 morts au Grand-Duché, pour près de 25.000 contaminations), plus l'impatience gagne sur l'arrivée d'un vaccin protecteur. Et comme nombre d'habitants, les députés Martine Hansen et Claude Wiseler (CSV) avaient hâte d'entendre la ministre de la Santé fixer une date pour les premières vaccinations. «Encore trop tôt», ne peut que répondre Paulette Lenert (LSAP) à leur question parlementaire urgente.

Il est vrai que dans le domaine, le Luxembourg n'est pas maître de son destin. Le sort de ce ''vaccin miracle'' et sa délivrance dans les différents pays est entre les mains de la Commission européenne. Celle-ci a regroupé les commandes des différents Etats membres et financé la recherche de quelques laboratoires pour accélérer la découverte tant attendue. Alors, oui 420.000 doses seront dédiées au pays, mais «après une longue période d'affirmations selon lesquelles les premières doses allaient être livrées avant la fin de l'année, la Commission annonce aujourd'hui que les premières livraisons n'arriveront au Luxembourg qu'au premier trimestre 2021».


asdf
Le vaccin anti-grippe plus indispensable que jamais
De nombreux infectiologues craignent que la combinaison des épidémies de covid à celle attendue de la grippe ne provoque un engorgement des services de soins. Pour parer à ce risque, le ministère de la Santé luxembourgeois tente d'acheter 110.000 doses de sérum.

A défaut d'un calendrier exact, voilà déjà une réponse officielle. Et, Paulette Lenert, de préciser au passage que le gouvernement ne comptait pas s'approvisionner en sérum anti-covid par une autre voie que celle de la Commission. 

Dans un avenir proche, l'ensemble des ministres auront aussi à trancher divers points concernant cette vaccination. Un groupe de travail travaille déjà pour élaborer les «modalités de distribution», dévoile ce jeudi la ministre de la Santé. «Une proposition de priorisation sera soumise au Conseil de gouvernement. Cette disposition tiendra compte de l'évolution de l'épidémie au Luxembourg et s'inspirera des recommandations internationales.»

 Toutefois, il semble d'ores et déjà entendu qu'ici comme dans bien des Etats «les personnes vulnérables et les personnes issues des professions de santé et des soins» auront la priorité. Seniors, diabétiques, malades souffrant d'insuffisance respiratoire, infirmières, aides-soignants, docteurs : la liste des premiers servis est déjà longue. Mais pour que l'effet de la vaccination soit maximal, les autorités sanitaires devront aller bien au-delà de ce panel.

«Idéalement, reconnait Paulette Lenert, on aimerait connaître un pourcentage comme avec une «immunité collective» naturelle. Soit au moins 60 à 70% de la population.» Reste que même à des pourcentages moins élevés, la campagne de vaccination ne pourra que contribuer à réduire la circulation du virus et donc les nouvelles infections.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les protections buccales jetables peuvent en réalité être nettoyées et réutilisées jusqu'à dix fois. Cela tout en conservant leurs capacités de filtration, assure l'UFC-Que Choisir, association française de défense du consommateur.
A discarded face mask lies on fallen autumn leaves in Berlin's Kreuzberg district on November 7, 2020 amid the novel coronavirus (Covid-19) pandemic. (Photo by DAVID GANNON / AFP)
L'annonce par le groupe pharmaceutique Pfizer que son sérum réduisait de 90% le risque de tomber malade du virus suscitait mardi un immense optimisme à travers le monde, l'Union européenne estimant qu'elle pourrait avoir un vaccin autorisé d'ici «début 2021».
(FILES) In this file photo taken on August 8, 2020, a nurse shows a COVID-19 coronavirus vaccine produced by Chinese company Sinovac Biotech at Sao Lucas Hospital in Porto Alegre, southern Brazil. - Chinese pharmaceutical firm Sinovac Biotech on November 10, 2020 stood by the safety of its Covid-19 vaccine after Brazilian regulators halted trials in the South American country citing an "adverse incident" involving a volunteer recipient. (Photo by SILVIO AVILA / AFP)
Selon l'association des pharmaciens, les officines luxembourgeoises ont déjà vendu l'ensemble des dosettes de sérum. Autant dire que les prochaines livraisons sont attendues avec anxiété.
LAKEWOOD, CALIFORNIA - OCTOBER 14: A nurse delivers a flu vaccination shot to a woman at a free clinic held at a local library on October 14, 2020 in Lakewood, California. Medical experts are hoping the flu shot this year will help prevent a �twindemic�- an epidemic of influenza paired with a second wave of COVID-19 which could lead to overwhelmed hospitals amid the coronavirus pandemic.   Mario Tama/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
C'est le quota minimal que le Grand-Duché pourra obtenir sur le marché d'achat passé en commun avec la Commission européenne. Mais le ministère de la Santé pourra demander un surplus, si besoin.
(FILES) In this file photo Dr. Nita Patel, Director of Antibody discovery and Vaccine development, lifts a vial with a potential coronavirus, COVID-19, vaccine at Novavax labs in Gaithersburg, Maryland on March 20, 2020, one of the labs developing a vaccine for the coronavirus, COVID-19. - New York Governor Andrew Cuomo said September 24, 2020 his state will conduct its own verification of any federally approved vaccination, citing concerns that the vetting process is overly politicized. "Frankly, I'm not going to trust the federal government's opinion," the Democratic state leader told journalists. (Photo by ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP)
C'est notamment le cas du sérum préventif contre le méningocoque C dont la commande vient tout juste d'être passée. Le ministère de la Santé fait le point sur ces défauts d'approvisionnement.
6285606 13.07.2020 In this handout photo released by the Russian Defence Ministry, medical workers wearing protective gear conduct daily rounds with a participant in a coronavirus vaccine trial during tests at the Burdenko Main Military Clinical Hospital in Moscow, Russia. Editorial use only, no archive, no commercial use.

 Russian Defence Ministry