Changer d'édition

L'arrêt maladie électronique reste illégal
Luxembourg 1 2 min. 08.01.2020

L'arrêt maladie électronique reste illégal

Le formulaire délivré par le médecin est indispensable à l'assuré pour être couvert à la suite de son arrêt maladie.

L'arrêt maladie électronique reste illégal

Le formulaire délivré par le médecin est indispensable à l'assuré pour être couvert à la suite de son arrêt maladie.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 1 2 min. 08.01.2020

L'arrêt maladie électronique reste illégal

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Si en France et en Allemagne, obtenir «des arrêts de travail de courte durée» via un site internet de télémédecine est toléré, cette pratique apparaît comme hors la loi au Luxembourg. «Elle n'est pas réglementaire» estime la Caisse nationale de santé (CNS).

Depuis mardi, le site «Arretmaladie.fr» crée la polémique en France. Cette plateforme, venue d'Allemagne, promet à ses utilisateurs de leur fournir un arrêt maladie (de trois jours maximum) grâce à une téléconsultation. 

Concrètement, la personne malade ne s'occupe de rien. Le site s'engage à lui fournir une ordonnance et d'envoyer des PDF de l'arrêt de travail à son employeur et à la caisse d'assurance maladie. Ce service a bien entendu un coût, relativement faible si on compare avec une visite chez un médecin: 14 euros auxquels s'ajoutent 8 euros pour l'envoi d'un document papier si nécessaire. 

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Une pratique «révolutionnaire» mais qui n'a pour l'heure aucune chance de voir le jour au Luxembourg. En effet, l'article 45 de la convention entre la CNS et l'AMMD (association des médecins et médecins dentistes) précise «qu'un médecin ne peut attester l'incapacité de travail sans avoir examiné la personne protégée». 

De plus, l'article 170 sur la déclaration de l'incapacité de travail précise que pour attester d'une impossibilité d'exercer leur activité, «les assurés utilisent exclusivement les formulaires délivrés par le médecin». Un document composé de trois volets dont un exemplaire doit être envoyé à la CNS et un autre à l'employeur. 

Colère des professionnels de santé

Enfin, l'article 171 précise que la «production d'un certificat médical n'est pas requise pour les incapacités de travail ne s'étendant que sur un ou deux jours ouvrés».

Pour rappel, «Arretmaladie.fr» a été mis en ligne en France mais sa présence sur la toile suscite la polémique de la part des professionnels de la santé. Ces derniers  sont en colère face à l'existence du service allemand. «Ce site est une honte, c'est la caricature du soin», accuse le président de la Fédération des Médecins de France, Jean-Paul Hamon.


Romain Schneider, ministre de la Sécurité sociale
Absences abusives au travail: Romain Schneider: "Un jour de carence n'est pas la solution!"
Pas question pour le ministre de la Sécurité sociale d'introduire un jour de carence pour combattre l'absentéisme abusif comme le voudrait la FEDIL. Romain Schneider révèle le coût global des arrêts maladie en 2013 et le coût de l'absentéisme abusif. Rien à voir avec celui de la FEDIL!

La réaction de la Sécurité sociale n'a pas tardé: la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) «en lien avec le Conseil de l'ordre des médecins» a indiqué qu'elle «va mettre en demeure immédiatement le site de cesser ses activités et engager également, à cette fin, une action en référé».

«Les arrêts de travail ne sont pas des produits de consommation, susceptibles d'être distribués sur demande des patients», a souligné l'Assurance maladie. 


Sur le même sujet

Les décès causés par le cancer à la hausse
La Direction de la santé a publié ses derniers résultats sur les principales causes de mortalité au Grand-Duché. Malgré une légère baisse, les maladies cardiovasculaires restent la cause principale alors que le cancer chez les femmes progresse.
Breast cancer awareness. Woman in pink bra holding a pink ribbon, a reminder of the importance of breast examination in healthcare and medicine, to maintain and sustain a cancer-free, healthy lifestyle.
La grippe pointe son virus au Luxembourg
Six cas d'influenza sont actuellement recensés par le Laboratoire national de la Santé. De quoi pousser le ministère de la Santé à décréter le démarrage de la saison grippale ce vendredi. Par contre, le spectre d'une pénurie de vaccins, comme l'hiver dernier, est écarté.
Les premiers cas de grippe ont fait leur apparition au Luxembourg lors de la semaine du 16 au 22 décembre
Plus de 3 milliards d'euros pour l'assurance-maladie
Pour 2020, les dépenses courantes prévisibles de cette branche de la Caisse nationale de santé augmenteront de 6%. Elles devraient atteindre un niveau jamais atteint jusqu'alors, avec de nouvelles prises en charge assurées.
Maternité Dr. Bohler - Photo : Pierre Matgé