Changer d'édition

L'armée en renfort pour sécuriser le matériel médical
Luxembourg 18.03.2020 Cet article est archivé

L'armée en renfort pour sécuriser le matériel médical

Paulette Lenert a fait appel à l'armée pour distribuer et sécuriser le matériel médical

L'armée en renfort pour sécuriser le matériel médical

Paulette Lenert a fait appel à l'armée pour distribuer et sécuriser le matériel médical
Luxembourg 18.03.2020 Cet article est archivé

L'armée en renfort pour sécuriser le matériel médical

Olivier TASCH
Olivier TASCH
En plein crise sanitaire, des vols de matériel médical ont eu lieu. Le gouvernement a donc fait appel à l'armée afin d'assurer l'approvisionnement des hôpitaux et du secteur de la santé en général.

«Les nouvelles livraisons de matériel médical vont être stockées dans un endroit secret et surveillées par l'armée», a annoncé, ce mardi, la ministre de la Santé, Paulette Lenert (LSAP). La disponibilité de ce matériel apparaît évidemment comme vitale, d'autant plus que des vols ont déjà été constatés par les autorités.

Les livraisons en route vers le Grand-Duché de masques de protection, désinfectants et autres équipements respiratoires seront donc prises en charge par l'armée. La livraison sera aussi assurée par des soldats. Ainsi, 120.000 masques de protection seront distribués en priorité à des catégories de métiers bien définies: médecins, infirmiers, pharmacies, dentistes, kinés, laborantins ou encore services de soins à domicile. 


Politik, Chamber, aktuelle Stunde zum Corona-Virus, Ankündigung Xavier Bettel, Paulette Lenert, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le Luxembourg en état d'urgence
Le Premier ministre a annoncé ce mardi devant le Parlement que le pays sera placé en «état de crise» pour un maximum de trois mois. Il s'agit d'une disposition constitutionnelle qui permet au pouvoir exécutif de prendre des décisions rapides et éventuellement contraires à la loi existante.

L'augmentation de la capacité des hôpitaux est également à l'ordre du jour, en particulier pour les urgences. L'installation d'infrastructures est ainsi prévue autour du CHL. De nouvelles capacités pourraient également être créées dans les halls de Luxexpo au Kirchberg. Les trois maisons médicales du pays ouvriront dès aujourd'hui à 10.00h, afin de séparer les flux de patients. «Il s'agit d'établir un standard de sécurité», explique la ministre de la Santé. 

Des tests systématiques pourront être effectués dans ces structures habituellement destinées à soulager les services d'urgences des hôpitaux. La maison médicale du centre sera également déployée dans les bâtiments de l'INS (Institut national des sports) au Cents, actuellement vides. Pour les consultations médicales, les généralistes devront basculer le plus possible sur la télémédecine et orienter les cas en conséquence. Une salle d'attente virtuelle - projet qui dormait dans les cartons du ministère de la Santé - sera rapidement créée à cet effet.   


Sur le même sujet

La téléconsultation reste la priorité
Parallèlement à la filière covid-19 qui reste en place, les cabinets médicaux et dentaires reprendront leurs activités dès lundi prochain. Idem pour les consultations dans les hôpitaux. Non sans une panoplie de mesures de protection et d'hygiène, mais «nous sommes prêts», assure Paulette Lenert.
Corona-Virus, Allgemeinarzt Patrice Anton aus Rümelingen berät seine Patienten online über die CNS Onlinekonsultation, E-Consult, Telekonsultation, médecin, téléconsultation, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Chaque commune reste libre de distribuer des masques
Si le ministère de la Santé organise des distributions de masques auprès des professionnels de santé pour éviter la propagation du covid-19, les bourgmestres peuvent prendre pareille initiative pour leurs habitants.
Les services traiteurs tirent profit du confinement
La fermeture des restaurants couplée à la crainte de la foule dans les supermarchés conduisent de plus en plus de résidents à commander leur nourriture en ligne. Une aubaine pour les professionnels du secteur qui voient leur activité exploser.
Face au coronavirus, le rapatriement s'organise
Alors que le ministère des Affaires étrangères invite les ressortissants luxembourgeois en déplacement à l'étranger à regagner le pays au plus vite, LuxairTour vient d'indiquer que tous ses clients seraient quant à eux de retour d'ici au 21 mars.
L'activité des taxis proche du néant
Pour les chauffeurs, évidemment, le télétravail n'est pas une option. Depuis un mois déjà, le ralentissement se fait sentir alors que les quelques courses restantes se concentrent autour du domaine de la santé.
Wirtschaft, Lokales, Illustration, Findel, Taxi, Taxis, Abholdienst  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort