Changer d'édition

L'apprentissage à domicile connaît un franc succès
Luxembourg 3 min. 30.03.2020

L'apprentissage à domicile connaît un franc succès

La plateforme «Schouldoheem» a déjà reçu 250.000 visites en une dizaine de jours, et «les échos sont très positifs»

L'apprentissage à domicile connaît un franc succès

La plateforme «Schouldoheem» a déjà reçu 250.000 visites en une dizaine de jours, et «les échos sont très positifs»
Capture d'écran
Luxembourg 3 min. 30.03.2020

L'apprentissage à domicile connaît un franc succès

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
La helpline et la plateforme «Schouldoheem» mises en place par le ministère de l'Éducation nationale en cette période de confinement semblent recueillir l'adhésion tant des élèves, que des parents et des enseignants. Le gouvernement dévoile les premiers chiffres de fréquentation.

Sitôt la fermeture des établissements scolaires annoncée jusqu'au 19 avril en raison de la crise du coronavirus, le ministère de l'Éducation nationale a mis en place un nouveau dispositif d'aide et de soutien. Parmi les outils créés durant cette suspension des cours, la «helpline» 8002 9090 à destination des élèves des enseignements fondamental et primaire a enregistré jusqu'à présent «2.500 appels», annonce une porte-parole du ministère. 

Au bout du fil, depuis une dizaine de jours, une centaine d'enseignants et d'experts répondent à toutes les questions liées aux besoins et préoccupations de l'élève. Cet encadrement pédagogique est offert dans une quinzaine de langues. Mais la «helpline» s'adresse également aux parents, ainsi qu'aux enseignants à la recherche de conseils pour élaborer des contenus et exercices à l’intention de leurs élèves.


L'apprentissage à domicile se structure
Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse met en place un nouveau dispositif d’aide et de soutien à destination des élèves et des enseignants. Il est question de «helpline», d'accompagnement psychologique et de challenges.

Ainsi, «environ un millier de questions ont été introduites par voie électronique», ajoute le ministère qui précise que «les premiers jours, celles-ci portaient sur des aspects précis de la suspension des cours, tels que le congé pour raisons familiales, les stages ou l’apprentissage en entreprise formatrice.»

La «helpline» offre aussi un service aux parents désireux de recevoir une aide technique. Ce qui explique que «plus récemment, nous avons reçu des questions portant sur l'accès personnalisé aux applications en ligne ou encore l'utilisation de l'un ou l'autre outil digital», indique la porte-parole du ministère.

Professionnels à l'écoute

Au-delà des «questions d'ordre purement pédagogique et liées à l'apprentissage», la ligne téléphonique 8002 9090 dispose d'un service offert par des professionnels du Centre psycho-social et d'accompagnement scolaires. Ceux-ci peuvent donner des conseils ou un accompagnement psychologique face à des situations d’isolement ou des problèmes psychosociaux.

La ligne s'adresse tant aux parents qu'aux élèves et s'occupe de tout ce qui a trait au bien-être du jeune au sens large. «Mais nous n'avons enregistré qu'une dizaine d'appels concernant des conseils d'ordre psychologique», confie le ministère de l'Éducation nationale.


Quand les parents prennent la place de l'enseignant
Depuis le 16 mars, les papas et mamans résidents font office d'enseignants à domicile pour leurs enfants. Nous avons donné la parole à trois d'entre eux, qui racontent comment ils ont vécu cette dizaine de jours de cours à la maison. Et comment ils appréhendent la suite.

Par ailleurs, toujours dans le domaine de l'aide en ligne, le site www.schouldoheem.lu met à disposition du matériel didactique en soutien de l'apprentissage à distance assuré par les enseignants depuis la suspension des cours. Le ministère précise que les contenus publiés sur cette plateforme - ressources pédagogiques et outils technologiques - représentent «une offre facultative et complémentaire.»

Ici aussi, la fréquentation est appréciable, puisque «quelque 250.000 visites ont été enregistrées depuis le lancement de la nouvelle version. Soit environ 25.000 par jour», indique la porte-parole du ministère.

Des prix mis en jeu

Présentée de manière conviviale, cette plateforme est continuellement alimentée de nouveaux contenus, et «les échos que nous recevons sont très positifs, tant de la part des enseignants que des parents», se réjouit le ministère. Schouldoheem.lu propose tous les jours aux élèves des «challenges» nationaux. Destinés à motiver les élèves dans leur apprentissage, ils se présentent sous forme de petits concours, qu'il s'agisse de résolutions de problèmes, d'exercices d’orthographe, de calcul mental, etc. Des prix sont promis aux gagnants.

Pour rappel, pas moins de 150.000 élèves et 20.000 enseignants sont directement impactés par la fermeture des écoles entérinée du 16 mars au 19 avril 2020. S'y ajoutent évidemment les parents.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Quand les parents prennent la place de l'enseignant
Depuis le 16 mars, les papas et mamans résidents font office d'enseignants à domicile pour leurs enfants. Nous avons donné la parole à trois d'entre eux, qui racontent comment ils ont vécu cette dizaine de jours de cours à la maison. Et comment ils appréhendent la suite.
L'apprentissage à domicile se structure
Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse met en place un nouveau dispositif d’aide et de soutien à destination des élèves et des enseignants. Il est question de «helpline», d'accompagnement psychologique et de challenges.
Quelles astuces pour gérer au mieux le confinement?
C'est le jour J pour la fermeture des écoles: le Luxembourg est entré ce lundi en terrain inconnu pour deux semaines. Se greffe là-dessus une question lancinante: comment organiser les activités des enfants à la maison? Nous vous proposons quelques pistes afin de dissiper le grand flou.