Changer d'édition

L'appli de traçage allemande disponible au Luxembourg
Luxembourg 2 min. 25.06.2020

L'appli de traçage allemande disponible au Luxembourg

Selon l'éditeur de l'application «Corona warn-app», les coordonnées de l'utilisateur ne sont pas stockées de manière centralisée, mais uniquement sur les smartphones

L'appli de traçage allemande disponible au Luxembourg

Selon l'éditeur de l'application «Corona warn-app», les coordonnées de l'utilisateur ne sont pas stockées de manière centralisée, mais uniquement sur les smartphones
Luxembourg 2 min. 25.06.2020

L'appli de traçage allemande disponible au Luxembourg

L'Institut Robert Koch, l'organisme allemand qui lutte contre les maladies infectieuses, annonce ce jeudi que l'application «Corona warn-app» est désormais téléchargeable au Grand-Duché. Et ce, alors que le gouvernement ne souhaite pas développer cette solution pour lutter contre la pandémie.

(JFC, avec Rosa Clemente) - Disponible en Allemagne depuis le 15 juin, l'application de traçage «Corona warn-app» l'est aussi désormais au Luxembourg. L'annonce en a été faite ce jeudi par l'Institut Robert Koch, l'organisme qui lutte contre les maladies infectieuses en république fédérale. Ce, alors que le débat éthique fait toujours rage au Luxembourg quant à l'utilisation des données personnelles des patients covid via une application de traçage. Et que jusqu'à présent, le gouvernement DP-LSAP-Déi Gréng s'oppose à l'introduction d'une telle application.

Sans aucune contrainte juridique, «Corona warn-app» est donc désormais téléchargeable dans des pays comme la France, la Belgique, l'Autriche, les Pays-Bas ou la Pologne, en plus de l'Allemagne et du Luxembourg. A l'heure actuelle, plus de 13 millions de personnes l'ont déjà téléchargée. Pour rappel, ce téléchargement se fait sur base volontaire.

L'objectif est de faciliter la découverte de nouveaux foyers de coronavirus, en mesurant si un utilisateur de téléphone portable s'est tenu à moins de deux mètres d'un utilisateur infecté pendant une longue période. En effet, si un utilisateur a été testé positif et l'a indiqué sur l'application, celle-ci signale aux autres utilisateurs qu'ils ont été à proximité d'une personne infectée.


L'application de traçage séduit dix millions d'Allemands
Plus de 11% de la population allemande a déjà téléchargé l'appli «Corona warn-app» depuis le début de la semaine. Une annonce faite ce vendredi par l'Institut Robert Koch, l'organisme qui lutte contre les maladies infectieuses en république fédérale.

Selon l'éditeur de l'application, les coordonnées de l'utilisateur ne sont pas stockées de manière centralisée, mais uniquement sur les smartphones. En conséquence, les droits en matière de protection des données sont respectés. L'application fonctionne via Bluetooth. Les personnes de moins de 16 ans ne peuvent s'en servir que si un parent ou un tuteur donne son accord. Cette limite d'âge est indispensable, car l'application traite de données qui intègrent le cadre juridique du Règlement général de la protection des données (RGPD).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les lois covid adoptées avec la seule majorité
La loi transposant une partie des décisions sanitaires contre la pandémie de covid-19, prises lors de l'état de crise, a été validée lundi grâce aux voix des députés DP, LSAP et Déi Gréng. Le CSV et l'ADR ont voté contre, tandis que déi Lénk et Piraten se sont abstenus.
8.3.IPO / Chambre des Députes , Krautmarkt / Abgeordnetenkammer Foto:Guy Jallay
L'application de traçage séduit dix millions d'Allemands
Plus de 11% de la population allemande a déjà téléchargé l'appli «Corona warn-app» depuis le début de la semaine. Une annonce faite ce vendredi par l'Institut Robert Koch, l'organisme qui lutte contre les maladies infectieuses en république fédérale.
Le traçage, ce dispositif «sanitairement utile»
Dans un avis rendu lundi, la commission nationale d'éthique indique avoir conseillé au gouvernement d'envisager la mise en place d'une application pour smartphone destinée à suivre les patients infectés par le covid-19. Mais avec plusieurs réserves.
Scepticisme face à une éventuelle «application corona»
Soucieux de la protection des données personnelles, le gouvernement pose un regard critique sur les programmes destinés au traçage et à la surveillance du covid-19. Quand bien même ce genre d'outil pourrait s'avérer très utile dans une stratégie de sortie de crise graduelle.