Changer d'édition

L'appli CovidCheck reste trop facilement piégeable
Luxembourg 3 min. 19.11.2021
Covid-19

L'appli CovidCheck reste trop facilement piégeable

Au 1er novembre, l'app CovidCheck était téléchargée sur 369.666 appareils.
Covid-19

L'appli CovidCheck reste trop facilement piégeable

Au 1er novembre, l'app CovidCheck était téléchargée sur 369.666 appareils.
Photo : John Schmitt
Luxembourg 3 min. 19.11.2021
Covid-19

L'appli CovidCheck reste trop facilement piégeable

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Des petits malins ont réussi à générer des QR-code prenant à défaut la vigilance du programme censé vérifier si la personne contrôlée est bien vaccinée contre le covid, guérie ou testée négativement.

La police veille, sévit même, mais il n'empêche que des faux certificats de vaccination ou QR certifiant d'une possibilité de passer au travers de la vigilance du dispositif CovidCheck circulent de plus en plus au Luxembourg. Et c'est ainsi que ces dernières semaines Bob l'éponge, Mickey Mouse et un certain Adolf Hitler ont pu générer des documents contrefaits à leur "identité'' pour bluffer le dispositif. Et les autorités reconnaissent qu'il est difficile de lutter face à ces contrefaçons.


Jusqu'à 12.500 euros pour un «faux» CovidCheck
La présentation du CovidCheck se généralise au Grand-Duché, mais attention aux sanctions pour qui présenterait un faux certificat. La loi prévoit de lourdes conséquences.

Jeudi, à la Chambre, le sujet s'est imposé dans les débats à la suite d'une motion déposée par le parti Pirate. De quoi susciter l'émoi des députés qui, même si la justice s'est saisie des dossiers des premiers fraudeurs repérés, entendent que le gouvernement veille à rétablir l'ordre et donc à upgrader l'application mise en service depuis cinq mois maintenant. Un défi technologique en fait.

Mais au-delà, c'est sur l'aspect moral des choses qu'a réagi vivement le Premier ministre. Un Xavier Bettel (DP) qui enrageait de savoir «qu'ici au Luxembourg, on peut acheter des certificats qui ont été créés sur Internet, où les gens donnent le code QR à quelqu'un d'autre (...) C'est une provocation». Et de rappeler que tout citoyen surpris avec un document (papier ou électronique) falsifié risquait une sévère amende.


Lokales,Présentation du certificat CovidCheck numérique (EU Digital COVID Certificate) et de l’application mobile CovidCheck.lu. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le CovidCheck au centre de plusieurs actions judiciaires
Dans un communiqué commun publié ce vendredi CGFP, OGBL et LCGB indiquent que plusieurs procédures devant le tribunal administratif et le tribunal d'arrondissement ont été initiées par des salariés et des fonctionnaires non vaccinés. Des démarches soutenues par les trois syndicats.

Mais un business s'est même créé autour de la revente de QR-code permettant de tromper l'analyse CovidCheck. Et pas besoin d'aller bien loin pour tomber sur une offre. «Acheter un QR code à la Schueberfouer pour 100 euros» a été constaté, témoignait le chef du gouvernement.

Le problème de cette tromperie, alors que l'épidémie covid s'accélère, est plus qu'anecdotique. Elle remet en cause la confiance dans le dispositif sanitaire et dégrade la protection que chaque individu admis dans un endroit (public ou privé) est en droit d'attendre de celles et ceux présents autour de lui et qui ont présenté un CovidCheck positif. Aussi, la question sera-t-elle débattue ce vendredi matin en conseil de gouvernement.

Les ministres de la Santé et de la Digitalisation présenteront sans doute à leurs collègues les avancées possibles au niveau national (limitées en l'état actuel). Surtout Paulette Lenert et Marc Hansen évoqueront les travaux en cours à l'échelle européenne pour contrer ce genre de dérives. Xavier Bettel espère une «solution commune» pour les Etats membres d'ici peu. Reste à savoir quand et si la création d'une éventuelle nouvelle base de données sanitaires étendue à toute l'Union ne nécessiterait pas de modifier la législation luxembourgeoise.

Au terme de la réunion avec ses ministres, Xavier Bettel a promis des nouvelles annonces. A 15h, la question des ''arnaques'' au CovidCheck pourrait donc faire partie des points abordés. Une chose est sûre : pendant que certains bluffent sur leur véritable état par rapport au covid-19, celui-ci continue à circuler de façon de plus en plus accélérée dans le pays : +19% de nouveaux cas d'infection ont ainsi été dépistés en une semaine. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Une soignante qui n'acceptait pas de se plier au contrôle de son état sanitaire avant de prendre son service a été mise à la porte des Hôpitaux Robert-Schuman. Une exception qui pointe le flou de la loi.
A nurse pushes a resident in her wheelchair at the SenVital elderly home in Kleinmachnow outside Berlin May 28, 2013. Facing an acute shortage of skilled applicants among its own workforce, German institutions in the care sector increasingly turn to southern European countries to hire trained nursing staff who are willing to work abroad despite the langue barrier in order to escape unemployment at home. The SenVital home for the elderly outside Berlin has accepted five qualified nurses from Spain as their staff, providing eight months of language training and additional care schooling needed to attain the German nursing concession.  Some 100 Spaniards applied for the ten vacancies SenVital had advertised across its various houses.  REUTERS/Thomas Peter (GERMANY  - Tags: HEALTH BUSINESS EMPLOYMENT)
Le Premier ministre n'a pas exclu l'idée. Mais Xavier Bettel ne cache pas que les "avantages" liés aux détenteurs de ce pass électronique ne sauraient se limiter aux seuls vaccinés.
IPO , PK Xavier Bettel et Romain Schneider , Coronagesetz , Covid-19 , Coronakrise , Sars-Cov-2 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Face à la hausse «importante mais non exponentielle» du nombre de nouvelles infections au covid-19, le gouvernement n'annonce pas, mercredi, de nouvelles mesures spécifiques. Ces dernières pourraient toutefois intervenir d'ici dimanche, en fonction de l'évolution de la situation.
IPO , PK Regierungsrat , Xavier Bettel und Paulette Lenert  , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Coronakrise , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Pour son sixième discours sur l'état de la Nation, ce mardi, Xavier Bettel a largement mis l'accent sur les conséquences du réchauffement climatique et la nécessité pour le pays de mettre en place des objectifs «ambitieux». Une politique que le Premier ministre juge «compatible» avec le développement économique.
IPO,Rede Lage der Nation.Chambre des Députées,Xavier Bettel,Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort